mardi 21 novembre 2017| 32 riverains
 

Meeting de natation handisport : dans l'eau, tous les chats sont gris

Jérôme Carreau veut jeter un pont entre le sport "normal" et celui labélisé "différent".Associer nageurs handicapés et valides dans une même compétition. C’est l’objectif de l’association Handisport, qui organise, samedi 10 octobre, son premier meeting de natation, piscine Bertrand Dauvin, dans le 18e arrondissement de Paris. Portrait de Jérôme Carreau, organisateur de la manifestation.

Jérôme Carreau a 40 ans. Depuis une bonne vingtaine d’années, il se déplace en fauteuil roulant. Sportif, très sportif, il nage, joue au tennis, s’entraîne très régulièrement. Il habite rue Damrémont, près de la porte Montmartre, le bout du 18e arrondissement de Paris. Pour cette rentrée 2009, il a une ambition : jeter un pont entre le sport « normal » et celui labellisé « différent », le handisport. Depuis plusieurs mois, il prépare une manifestation sportive très spéciale : le 1er meeting de natation handisport du 18e.

JPEG - 40.6 ko
Jérôme Carreau veut jeter un pont entre le sport "normal" et celui labélisé "différent".

Ce spécialiste informatique et consultant cartographe habite le coin depuis 15 ans. Très attaché à son quartier d’adoption, c’est tout naturellement qu’il a choisi la piscine Bertrand Dauvin, rue Binet, comme théâtre de l’événement qu’il organise samedi 10 octobre 2009. « Il est baptisé Meeting de natation 2009. C’est une compétition amicale entre cinq équipes de vingt à trente nageurs, » dit-il avec enthousiasme. « Une course de relais qui va mêler des nageurs d’horizons très divers. Des nageurs handicapés d’Ile de France, comme moi, des jeunes compétiteurs du pôle natation de Paris, des sportifs du club de Clichy, des amis aussi. Puis, des enfants de l’école élémentaire de la rue de l’Évangile. »

La participation de ces jeunes est un point déterminant. « Que ces écoliers viennent nager avec des nageurs handicapés, c’est une manière chaleureuse de changer l’image qu’ils ont du handicap. » Chaque équipe choisira son capitaine et chaque nageur devrait participer à au moins une série individuelle et une série en relais. « De cette manière, chaque équipe aura tous les niveaux et sa chance de gagner, » souligne Jérôme Carreau. « Chaque participant aura un but : faire gagner son équipe. Comme l’a écrit Stéphane Lucas, gardien de but du Paris Football Club, dans un très joli texte pour le meeting : dans l’eau, tous les chats sont gris. » (voir encadré)

JPEG - 46.8 ko
Jérôme veut modifier le regard de la société française sur le handicap.

Modifier le regard de la société française sur le handicap, c’est la préoccupation première de Jérôme. « Dans beaucoup de pays, les handicapés sont considérés normalement. En suède, les gens s’en fichent, en Allemagne les gens sont « carrés ». En Italie, ils lèvent les bras au ciel en nous voyant, ils crient « mamma mia », mais on s’arrange toujours en fin de compte. En France, ça ne passe pas. Dès qu’on voit un handicapé, plus rien n’est possible, alors que jamais un escalier ne m’a empêché de voir quelqu’un, d’aller où j’ai envie d’aller. »

Être handicapé lui donne aussi matière à une étude sociologique humoristique : « Les gens sont gentils... Ils se précipitent sur les deux manches du fauteuil, ils poussent… Si je veux caricaturer les attitudes des habitants du 18e, il y a le « black » costaud, par exemple. Lui se met carrément en travers de la circulation pour me faire passer un passage piéton. » Jérôme sourit : « Le Mahgrébin me fait la charité sans rien me demander : il me pousse d’autorité. Et puis il y a le profil judéo-chrétien traditionnel, qui veut faire sa bonne action en me demandant d’un air compatissant : c’est pas trop dur ? Sans oublier les mères de famille qui me parlent comme à un enfant… »

Dans son arrondissement, cet hyperactif se sent finalement comme un poisson dans l’eau : « Mon endroit préféré reste Montmartre. J’ai un itinéraire quand j’ai de la famille : le « spécial Dalida », qui part de la rue Danrémont, les productions Orlando, qui passe ensuite devant son domicile pour finir cimetière Montmartre, au pied de son mausolée toujours fleuri. » Et pour prendre de la hauteur ? « La plus belle vue du 18e : celle qui m’étonne toujours, c’est la vue du jardin derrière le Sacré-Cœur, un peu en étage, sur le côté. Un panorama sur la banlieue nord. La ville s’étend… »

Trois questions à Bruno Sarre , conseiller délégué aux personnes âgées et aux personnes en situation de handicap à la mairie du 18e arrondissement

La municipalité soutient Handisport, pourquoi ?
C’est une compétition intéressante. Originale. Il faut oser la confrontation entre sportifs handicapés et valides. Cette mixité est déterminante pour changer notre regard sur le handicap.

Quelle est la politique du 18e arrondissement pour l’insertion des handicapés ?
Afin de répondre au problème majeur rencontré par les handicapés, le logement, nous intégrons, quand c’est possible, des logements adaptés aux situations de handicap dans les nouvelles constructions. Ainsi, le 18e comptera dans quelques mois 31 logements de type ULS (Unités de logements et services), destinés aux personnes atteintes de déficiences physiques.

Comment améliorer la vie de tous les jours ?
Nous avons demandé aux conseils de quartier du 18e de recenser les problèmes rencontrés par les handicapés dans la ville. Accès aux services publics, questions de voiries, ou terrasses de cafés en forme de barrages sur les trottoirs : l’ensemble des points noirs rapportés seront étudiés par la mairie.

Association Handisport de Paris - Meeting de natation 2009. 1ère édition »
Samedi 10 octobre 2009, de 13h à 18h, puis de 18h à 22h, remise des prix et buffet pour les nageurs et participants.
Piscine Bertrand Dauvin, 12 rue René Binet Paris 18e. M° Porte de Clignancourt.
Tél. : 01 44 92 73 42
Inscriptions auprès de M. Jérôme Carreau. jerome.carreau@free.fr

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes