jeudi 21 septembre 2017| 15 riverains
 

Le kiosque de la Butte, au bénéfice de l'action sociale

Placé à quelques mètres du Sacré Cœur, à Montmartre, un petit kiosque offre aux touristes et autres visiteurs de passage une restauration rapide et légère. L’établissement est géré par le Comité des fêtes et d’actions sociales du 18e arrondissement de Paris, l’un des principaux organisateurs de la Fêtes de vendanges.

Il est un kiosque niché tout en haut de la Butte Montmartre dans le 18e arrondissement de Paris, caché au fond du parvis du Sacré-Cœur. De là, Nicole, la gérante de l’endroit, vend ses boissons fraiches (ou chaudes) à qui réussit l’ascension et l’aperçoit dans son coin. Mais que fait ce petit commerce perché si haut ?

Intrigant et pourtant si simple. C’est ici, depuis maintenant cinq ans, que le Comité des fêtes et d’actions sociales du 18e fait sa promotion. « En plus de mes boissons et de mes friandises, je vends des produits dérivés des vendanges, des affiches et des bouteilles de vin du Clos Montmartre, explique Nicole. Mais ça ne marche pas vraiment bien. Je réalise surtout mon chiffre d’affaire avec mes propres produits. »

Commerçante indépendante

Le petit kiosque de la Butte est né d’un accord entre la mairie du 18e, qui met à disposition le lieu, et l’association, qui s’en occupe, pour permettre le financement des actions sociales du Comité des fêtes. Sa gérance est revenue à une commerçante indépendante. Nicole a hérité de ce commerce atypique de son mari décédé voilà plusieurs années. C’est lui, il y a cinq ans, qui a démarré l’aventure alors qu’il était sans emploi.

Aujourd’hui, le kiosque est ouvert tous les jours et toute l’année, « en fonction du temps et des touristes, précise-t-elle. Chaque mois, je dois à la mairie une redevance indexée sur mon chiffre d’affaire. Mais sans cela, ma retraite ne me permettait pas de vivre correctement. C’est pour cela que j’ai voulu reprendre le commerce de mon mari. Le kiosque permet de financer des œuvres sociales et moi il m’a permis d’avoir un travail. »

Clos Montmartre

Ce petit commerce sert donc une œuvre bien plus grande : un pourcentage de ses gains permet de financer en partie l’association qui participe chaque année à l’organisation de la traditionnelle Fête des vendanges (voir notre article). Et ça marche, car selon Brigitte Houdinière, la présidente du Comité des fêtes et d’actions sociales, « le kiosque rapporte environ 10 000 euros tous les ans » à l’association. Le Comité des fêtes est chargé de l’entretien et du développement des vignes de Montmartre, à l’angle des rues des Saules et Saint-Vincent. Il gère chaque année la vente de la cuvée du Clos Montmartre.

« L’intégralité des bénéfices de la vente des bouteilles revient aux œuvres sociales, explique Brigitte Houdinière. Nous avons une double mission : la récolte du vin et la mise en place d’actions pour en faire profiter les habitants les plus défavorisés du quartier. » La récolte du Clos Montmartre « rapporte en moyenne 50 000 euros chaque année au Comité des fêtes. À cela s’ajoutent les 10 000 euros rapportés par le kiosque, les subventions de la mairie et les dons adressés à l’association », détaille la présidente.

Sorties culturelles

Le somme est intégralement injectée dans des sorties culturelles pour les enfants du 18e arrondissement ou dans des activités organisées pour les personnes âgées, affirme Brigitte Houdinière : déjeuner de Noël en partenariat avec les restaurants du quartier, places offertes pour le spectacle du Moulin Rouge, pièces de théâtre, sortie au parc du Puy du Fou... « Nous voulons créer un espace social pour mêler les publics et les faire profiter », résume Audrey Morizure, la secrétaire adjointe du Comité des fêtes.

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes