mardi 22 août 2017| 18 riverains
 

Rentrée des classes dans un chantier, rue Championnet

Bug de rentrée des classes à l’école élémentaire du 7 rue Championnet, dans le 18e arrondissement de Paris. Jeudi 3 septembre au matin, les 300 élèves de l’établissement ont été accueillis par le son des perceuses électriques : le chantier de réfection de leur école n’était pas terminé.

JPEG - 41 ko
L’état des sanitaires, jeudi 3 septembre, à 8h30.

Les 300 élèves de l’école élémentaire du 7 rue Championnet, dans le 18e arrondissement de Paris, devaient débuter l’année scolaire dans une école flambant neuve. Mais, c’est un chantier qui attendait les enfants, jeudi 3 septembre au matin. Tas de gravats, lames de cutter usagées sur le sol, clous tordus, sacs de plâtre, bidons de produits non identifiés, voire toxiques, poussières un peu partout : l’entreprise chargée de rénover les parties communes de l’école (couloirs, préaux, cour de récréation, sanitaires…) depuis le début du mois de juillet 2009, n’avait tout simplement pas terminé son travail. Il devait pourtant être bouclé avant la rentrée des classes.

JPEG - 38.1 ko
Avant l’entrée des élèves, les femmes de ménage parent au plus pressé.

Les parents sont immédiatement montés au créneau : « Impossible de faire classe au milieu des ouvriers, dans le bruit des perceuses et d’exposer nos enfants à des travaux potentiellement dangereux, » ont-ils dénoncé, avec le soutien des enseignants de l’établissement. « Pourtant, poursuivent-ils , une visite de sécurité avait été organisée deux jours plus tôt dans le collège mitoyen, lui aussi en réparation. Mais l’équipe n’avait pas eu le temps d’inspecter l’école primaire. L’accueil des élèves avait donc été autorisé par les autorités. »

JPEG - 33.5 ko
Commencés en juillet 2009, les travaux devaient être achevés avant la rentrée scolaire.

Invité à se rendre sur place, Philippe Dariulat, adjoint aux affaires scolaires à la mairie du 18e arrondissement, a reconnu l’ampleur du problème. L’élu a obtenu l’envoi immédiat dans l’école de cinq employés municipaux préposés au nettoyage. Ces derniers sont venus renforcer deux femmes de ménage de l’établissement, déjà à l’œuvre, pour assurer une rentrée scolaire acceptable le lendemain, vendredi 4 septembre. Mais, jeudi matin, seul un tiers des élèves avait effectivement intégré les classes. « Ceux dont les parents, pris de court, n’avaient pu assurer la garde, précise une mère de famille. Ils sont donc montés dans les étages, parmi les détritus et dans le vrombissement des outils de chantier, sous l’œil vigilant des enseignants. »

JPEG - 40.5 ko
La façade de l’école élémentaire du 7 rue Championnet, vendredi 4 septembre.

La semaine précédant la rentrée scolaire, plusieurs parents d’élèves s’étaient aperçus, vus de l’extérieur, que les travaux étaient loin d’être terminés. L’Académie de Paris avait été alertée. « Sans que personne ne bouge, » s’étonnent aujourd’hui les parents. Lesquels posent aujourd’hui plusieurs questions : « La mairie de Paris, instigateur et maître d’œuvre de l’opération de réfection de l’école a-t-elle surveillé convenablement le bon déroulement des travaux ? La société chargée de leur réalisation est-elle aussi fiable dans leur exécution que dans le maintien des délais ? » L’achèvement du chantier est désormais prévu pour les vacances de la Toussaint.

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes