mercredi 29 mars 2017| 17 riverains
 

Comme à la maison, le bon plan vacances

Né en octobre 2010, Comme à la maison, passage Duhesme, dans le 18e arrondissement de Paris, accueille les jeunes enfants après l’école et pendant les vacances. Jeux, culture, cuisine, arts plastiques : des ateliers originaux, développés par une jeune femme passionnée par l’univers des petits.

Un mur orange, l’autre blanc. Deux tables de tailles différentes, nappées d’une toile cirée bleue à pois blancs. Un coin cuisine, un autre aux coussins moelleux pour se reposer. Des étagères taille basse pleines de bouquins. Des étoiles au plafond. Comme à la maison, 17 passage Duhesme, dans le 18e arrondissement de Paris, c’est un peu comme si la maison toute entière était dédiée aux enfants. Une sorte de rêve de gamin où l’on peut écrire sur les murs, écouter de la musique, souffler deux minutes dans un coin, goûter, ou même, bénéficier d’une aide aux devoirs. À condition d’être âgé de trois à dix ans. Et pas plus de dix à la fois ! Pour ne pas se marcher sur les pieds et laisser à Sandrine, animatrice et maîtresse de maison, le temps de répondre à tous.

Sandrine Lorrain, bientôt quarante ans, ex-institutrice, comédienne et danseuse, possède une solide expérience dans l’univers de l’enfance. Elle a ouvert cet espace fin octobre 2010. « Comme à la maison, c’est d’abord un contact personnalisé, explique la jeune femme, qui fut aussi directrice d’un accueil de loisir maternel à Bois-Colombes, en région parisienne. Les grosses collectivités sont sources de frustration, on ne peut pas travailler sur l’individu. Mauvaise communication et paperasse s’ajoutent aux inconvénients. J’avais envie d’un lieu où les enfants puissent vraiment apprendre, se rencontrer, s’ouvrir aux autres. Qu’ils se sentent bien, ici. De mon côté, je devais être totalement disponible pour eux. »

Pirogue de poulet façon mafé
Six années du côté de Barbès et la famille Lorrain, deux jeunes enfants, déménage passage Duhesme courant 2011. Comme à la maison occupe le rez-de-chaussée de son habitation. Auquel s’ajoutent plus de trente mètres carrés d’une cour extérieure protégée de la rue par un muret. « Aux beaux jours, nous allons pouvoir organiser du jardinage, des jeux d’eau ou des ateliers-peinture géants, prévoit Sandrine Lorrain. L’hiver, c’est plutôt coin lecture, contes, apprentissage de la cuisine… Au chaud ! » Les enfants viennent le soir, après l’école. Et pendant les vacances scolaires, bien entendu. Celles de février 2011 ouvriront une fenêtre sur l’Afrique. Au cours de la deuxième semaine, les enfants pourront créer des bijoux ethniques, découvrir les percussions africaines ou préparer une pirogue de poulet façon mafé.

Au fil des évolutions d’un projet dont elle rêvait « depuis longtemps », Sandrine Lorrain entend bien diversifier les activités de sa petite entreprise : « Nous irons bientôt visiter des expositions, à la Halle Saint Pierre, en particulier. Nous enchaînerons sur des ateliers en lien avec ce que les enfants auront vu. » De la danse au bricolage, en passant par la cuisine, toutes les formes de création seront sollicitées. C’est comme à la maison, mais en presque mieux.

Comme à la maison
Ateliers pour enfants
17 passage Duhesme - 75018

Vacances de février 2011
- Lundi 21 février : création de bijoux et ornement ethniques.
- Mardi 22 février : intervenant percussions africaines, à la découverte de l’univers sonore de la musique africaine.
- Mercredi 23 février : "Petit chef", pirogue de poulet façon mafé.
- Jeudi 24 février : fabrication d’instruments de musique, chants africains, goûter...

Renseignements, tarifs et réservations :
Sandrine - 06 09 08 08 89 ou nanylorrain@orange.fr
www.atelierscommealamaison.fr

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes