mercredi 20 septembre 2017| 22 riverains
 

Les élus du 18e mobilisés contre la fermeture de Virgin

Toutes tendances politiques confondues, les élus du 18e arrondissement de Paris ont voté, lundi 4 février 2013, un vœu soutenant la reprise du Virgin Barbès et de ses 35 salariés. A la recherche d’un repreneur, l’enseigne spécialisée dans la vente de produits culturels est en redressement judiciaire depuis le début de l’année.

« La fermeture du Virgin-Barbès serait une double perte pour le 18e, explique Ian Brossat, élu PC de l’arrondissement et président du groupe PCF/PG au conseil de Paris. En terme d’emplois, d’abord, puisque 35 postes sont menacés et en terme de rayonnement culturel, tant ce magasin est bien implanté dans le quartier. C’est la raison pour laquelle je présente ce vœu, qui vise à interpeller le ministre du Travail et de l’Emploi, afin qu’il mette tout en œuvre pour trouver un repreneur opérant dans le secteur culturel. »

Soutiens de poids pour le Virgin Megastore du 18e, lundi 4 février 2013, lors du premier conseil d’arrondissement de l’année. En redressement judiciaire depuis le 14 janvier 2013, l’enseigne spécialisée en produits culturels est en sursis. Les élus du 18e ont donc voté, à l’unanimité, majorité et opposition confondues, le vœu présenté par Ian Brossat. À l’instar de ses collègues communistes, l’élu avait revêtu pour l’occasion la fameuse chasuble rouge siglée Virgin, portée par les salariés du magasin.

JPEG - 35.9 ko
Gérald Briant et Ian Brossat, élus PC du 18e, avaient revêtu la chasuble des salariés du Virgin Barbès en signe de solidarité. Photo © Lydie Hirtzberger.

Le carrefour Barbès restructuré

Les élus socialistes ont manifesté leur solidarité avec le personnel du Megastore, dont plusieurs représentants étaient sagement assis sur les banc du public. « Nous avons reçu les salariés, explique Claudine Bouygues, conseillère PS déléguée aux politiques de l’emploi, et nous avons mesuré à quel point leur implication personnelle dans le développement local était importante. » « Nous sommes au cœur de Barbès, à la croisée des cultures, a renchérit Afaf Gabelotaud. Maintenir une enseigne culturelle à cet endroit est un enjeu de lien social et d’identité du quartier. »

Pierre-Yves Bournazel, chef de file de l’opposition UMP dans le 18e et conseiller de Paris a voté pour en temporisant : « C’est bien beau de voter un vœu, encore faut-il le porter jusqu’au bout, s’est exclamé le néo-candidat à la mairie de Paris en 2014. Que va dire le député Daniel Vaillant au ministre de l’Emploi ? » « J’ai vu très récemment Michel Sapin et Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, et je leur en ai parlé, a rétorqué le maire du 18e. Le carrefour Barbès est en restructuration. Une brasserie de qualité va ouvrir à la place du magasin Vano, incendié en 2011. Elle fera face aux trois nouvelles salles du cinéma Louxor qui vont ouvrir prochainement. Il serait donc dommage que Virgin disparaisse. »

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes