lundi 24 avril 2017| 13 riverains
 

Le prix de l'eau baissera de 8 % au 1er juillet 2011 dans Paris

Mis en service en 1889, le réservoir de Montmartre, près du Sacré-Cœur, contient 11 000m3 d’eau.
Photo : © Jacques Mossot - Structurae

Au 1er juillet 2011, le prix de l’eau potable baissera dans Paris, et donc dans le 18e arrondissement, de 8 %. Le retour à une gestion publique de l’eau par le biais d’une régie explique cette baisse. Explications.

La (bonne) nouvelle concerne tous les Parisiens, et, de fait, tous ceux du 18e arrondissement de Paris. Bertrand Delanoë, maire de la capitale, a annoncé que le prix de l’eau potable baissera de 8 % à compter du 1er juillet 2011. Le mètre cube du précieux liquide passera de 1,0464€ à 0,9627€ hors taxe.

C’est le retour à une gestion publique de l’eau par le biais d’une régie (Eau de Paris) entrée en vigueur au 1er janvier en 2010, et critiquée alors par l’opposition municipale, qui rend possible cette baisse des tarifs, avec une économie de 35 millions réalisée. C’est celle-ci qui est aujourd’hui reversée aux habitants.

Ces 35 millions proviennent notamment, selon Anne Le Strat, adjointe au maire chargée de l’eau sur le site de la Ville, « de la récupération des bénéfices liée à l’absence de rémunération des actionnaires en régie et d’une exploitation du service optimisée avec, à qualité égale, des coûts d’entretien du réseau, de facturation et de la relation clientèle nettement moindres que ceux pratiqués précédemment ».

550 000 m3 d’eau consommés par jour
De 2011 à 2015, la municipalité prévoit de redistribuer 76 millions d’euros. Entre 1985 et 2010, la facture d’eau avait grimpé de 260 %, d’après elle. Paris n’est pas la seule ville à avoir fait le choix de ce retour à une gestion publique de l’eau : à titre d’exemple, Grenoble l’a déjà fait en France, ou Munich en Allemagne.

550 000 m3 d’eau sont consommés tous les jours à Paris. D’après la mairie, cette consommation baisse au rythme de 1,4 % en moyenne. Soit une diminution totale de 25 % du volume d’eau potable consommé au cours des vingt dernières années. « Cette baisse s’explique principalement par une tertiarisation de l’économie dans la capitale - les industries, grosses consommatrices d’eau s’installent en dehors de Paris - et une politique de réduction des fuites chez les consommateurs. »

À voir, le documentaire Water makes money, sur le site Internet d’Arte.

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:

1 commentaire
  • Le prix de l’eau à explosé à Belin-Béliet 1m3=85,09 € ! 31 août 2011 21:32, par eau-du-robinet.fr

    Voici les trois raisons principales pourquoi l’eau potable coûte plus cher à 33830 Belin-Béliet que ailleurs (la moyenne nationale est de 3,00 € / m3)

    1. En gestion privée (Partenariat Public-Privé ou PPP) le prix du service d’eau
    nous est facturé entre 20 à 45 % plus chère qu’en régie municipale !

    2. A Belin-Béliet le taux des fuites s’élèvent à 29% et cette eau perdu est facture aux abonnées de cette commune. A titre de comparaison à Paris le taux de fuites est de seulement 3,5% !

    3. La part fixe d ’une facture d ’eau, c’est à dire l’abonnement, est excessivement élevé à Belin-Béliet avec 81,38€. En d’autres termes, ceux qui font des efforts pour économiser la ressource en eau ou les petits foyers, très nombreux en France, sont fortement pénalisés par rapport aux autres consommateurs.

    Découvrez la suite de cette histoire sur mon site web :

    http://www.eau-du-robinet.fr/1-m3-d...

    Répondre


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes