dimanche 28 mai 2017| 27 riverains
 

La question de l'emploi au cœur du 18e arrondissement

Patrice Selvaraj, a décroché son premier travail au salaire fixe en signant un contrat emploi d’avenir.

Les Compagnons du voyage, une association du 18e arrondissement de Paris, a signé, le 14 mars 2013, le premier contrat d’emploi d’avenir avec un jeune de 23 ans, Patrice Selvaraj, dont nous vous racontons l’histoire. Occasion de rappeler la tenue, vendredi 22 mars 2013, de la 10e édition du Forum pour l’emploi qui se tiendra en mairie.

Blouson noir, jeans, baskets, Patrice Selvaraj attend tout en feuilletant des livrets d’apprentissage de langage des signes ou des différents trajets de transports en commun adaptés aux personnes à mobilité réduite. À vingt-trois ans, Patrice vient de signer un contrat emploi d’avenir avec l’association des Compagnons du voyage, située au 30, rue Championnet dans le 18e arrondissement de Paris. Soutenue et créée par la Sncf et la Ratp, elle aide les personnes à mobilité réduite (PMR) dans leur déplacement en transports en commun et dans les correspondances des gares.

Le chômage touche 26% des jeunes de moins de 25 ans en France selon l’OCDE en 2012. Le contrat emploi d’avenir est en vigueur depuis le 1er novembre 2012. Il s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans (jusqu’à 30 ans pour les personnes handicapées) peu ou pas diplômés. Les contrats peuvent être à durée déterminée de un à trois ans ou à durée indéterminée. Ces contrats sont financièrement aidés par l’Etat, en fonction des entreprises.

Objets trouvés

Agé de 23 ans Patrice Selvaraj a le niveau BEP. Il habite en Seine-Saint-Denis, à Montfermeil. Le jeune homme a débuté sa carrière professionnelle par des stages, avant de travailler dans la vente pendant un an. « L’année suivante, je n’ai pas réussi à trouver du travail », confie-t-il. Un ami lui propose alors de travailler à Itiréamia, une filiale de la Sncf, spécialisée dans les prestations d’accueil, d’assistance et d’accompagnement des voyageurs.

« J’ai occupé mon premier poste à la consigne des objets trouvés, explique Patrice Selvaraj. J’ai évolué et j’ai travaillé ensuite sur les quais pour aider les voyageurs à mobilité réduite. » Patrice a travaillé ainsi pendant plus de deux ans. Le métier l’intéresse, mais les missions qu’il effectue sont de courtes durées, deux jours à une semaine selon les périodes : le salaire ne peut donc pas être fixe.

Salaire fixe

Loin de baisser les bras, Patrice repart à la recherche de travail. Compte tenu de son expérience précédente, une ancienne collègue lui propose de s’adresser aux Compagnons du voyage. Son entretien d’embauche et ses tests sont concluants. « Son profil nous a plu, nous allions l’embaucher en CDD, explique Chantal Couprie, déléguée générale de l’association. Puis nous avons appris l’existence des contrats d’emploi d’avenir avec la venue du ministre du Travail dans le 18e arrondissement. Le profil de Patrice correspondait à ce type de contrat de travail. »

Le 14 mars 2013, quatre associations du 18e et une du 20e arrondissement signent ces nouveaux contrats en présence du ministre Michel Sapin dans la salle des mariages de la mairie du 18e. « Moi, je n’ai pas pu signer avec le ministre, sourit Patrice. Ma conseillère est arrivée en retard pour la photo. Le service d’ordre de la mairie ne l’a pas laissée rentrer. » Qu’importe l’anecdote : Patrice a désormais un contrat de travail d’un an, avec un salaire fixe, renouvelable trois ans. Il bénéficiera d’une formation qu’il pourra valoriser, avec les acquis de ses anciennes expériences, par des diplômes.

Durée indéterminée

Comme la plupart des 81 accompagnateurs de l’association des Compagnons du voyage, Patrice Selvaraj travaillera à temps partiel. Pour lui et grâce à l’aide de l’Etat qui assure 75 % de son salaire, ce sera 87 heures par mois, rémunérés sur la base du Smic horaire (la plupart de ses collègues sont à 70 heures). « L’aide de l’Etat, nous convient, bien sur, souligne Chantal Couprie. Mais, via ce type de contrats, nous assurons aussi pleinement notre rôle sociétal. » Patrice, lui, espère que cette signature débouchera un jour sur un contrat à durée indéterminée.

La 10e édition du Forum pour l’emploi aura lieu vendredi 22 mars 2013, de 9h à 13h, en mairie du 18e, place Jules Joffrin. Il est recommandé aux chercheurs d’emploi, qui pourront rencontrer organismes de formation et entreprises, d’apporter plusieurs exemplaires de leur CV.
Renseignements complémentaires en suivant ce lien.

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes