dimanche 24 septembre 2017| 13 riverains
 

Un nouveau quartier en projet rue Ordener

Le site de Ground Control, à la fin de cet été, là où devrait voir le jour un nouveau quartier, rue Ordener.

Un mois après la fermeture du bar éphémère, le Ground Control, la question de l’avenir du dépot SCNF dans lequel il était installé se pose. La mairie du 18e arrondissement de Paris étudie un projet de réhabilitation du quartier Ordener-Poissonniers, où est située la friche. Il prévoit 500 logements, une crèche, une école, un espace vert, et ne fait pas l’unanimité.

Après cinq mois de succès estival, le Ground Control a fermé ses portes en octobre. Ce bar éphémère s’était établi dans l’ancien dépôt Chapelle de la SNCF, inoccupé depuis 2009, situé au 26 rue Ordener, dans le 18e arrondissement de Paris. Depuis près d’un an, la mairie planche sur un projet de réhabilitation du quartier dans lequel se trouve la friche, le quartier Ordener-Poissonniers. L’objectif de la municipalité : désenclaver ce secteur et le rendre plus dynamique. L’initiative s’inscrit dans le cadre de Paris Nord-Est élargi : un grand projet de renouvellement urbain mis en place en 2002.

Selon le projet, qui n’en est qu’à ses débuts, environ cinq-cents logements devraient être construits sur les 3 hectares disponibles. À cela s’ajoutent une crèche, une école, ainsi qu’un espace vert. Parmi les habitations, 50% seront des logements sociaux. « Pour le moment, nous n’en sommes qu’à établir des lignes directrices, » explique Michel Neyreneuf. « Il y a une volonté de la mairie de Paris, de créer beaucoup de logements dans la capitale. C’est une nécessité. »

JPEG - 59.2 ko
La friche se situe à côté des voies ferrées au départ de Gare du Nord

Pourtant, l’annonce du projet ne fait pas l’unanimité. Une pétition a été mise en place en septembre 2015 par des habitants du quartier, afin de lutter contre ces constructions. Les riverains réclament la création « d’un espace de vie similaire à celui du Ground Control » qui limiterait le manque de mixité sociale et la ghettoïsation du quartier. Ils dénoncent également, la sur-urbanisation de l’arrondissement, « un des plus dotés en logements sociaux ».

Selon l’élu, ces arguments ne tiennent pas : « À Paris, les arrondissements où il y a le plus de logements sociaux sont : le 19e, le 20e, le 15e et le 13e. Dans le 18e, nous avons péniblement atteint les 20% de logements sociaux sur les 30% à atteindre [selon le schéma directeur de la région parisienne]. » Concernant la mixité, il assure ne pas vouloir créer un effet de cité : « Les mentalités commencent à changer, mais quand on parle de logements sociaux les riverains ont souvent peur des cités. Aujourd’hui, avec les différentes catégories de HLM, 70% des parisiens peuvent accéder à ces habitations. »

JPEG - 63.7 ko
La municipalité souhaite désenclaver le quartier Ordener-Poissonniers

Ne pas isoler ce territoire est également une des priorités du projet. La mairie souhaite créer un nouvel axe nord-sud reliant la rue des Poissonniers à la rue Ordener. Pour se faire, le projet prévoit de prolonger la rue René Clair et de la rattacher à la rue Ordener, au niveau de la rue Léon. Selon Michel Neyreneuf, il faut créer « un nouveau bout de ville » connecté qui reste connecté.

À travers un comité de suivi créé dès le début des discussions, les débats se poursuivent entre les habitants, la municipalité et le comité technique afin de fixer des axes communs d’urbanisme et décider du projet final. Aucun budget n’a encore été défini. La SNCF a cédé son terrain à sa société immobilière SNCF Immobilier. La ville lui achètera les surfaces pour édifier les équipements publics.

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:

6 commentaires
  • La chapelle = poubelle pour le maire du 18ème 11 novembre 2015 19:30, par Habitant de la chapelle

    45000 hab au km² dans le 18ème et la mairie n’a pas autre chose à nous proposer que ce désastre annoncée. C’est bien la peine de hurler haut et fort que la halle pajol est une réussite si c’est pour faire 500m plus loin des constructions digne des années 70.

    "Dans le 18e, nous avons péniblement atteint les 20% de logements sociaux " —> Ce chiffre atteint les 70% dans le quartier barbès-la chapelle et on fait quoi ? on en rajoute encore et encore.

    Les habitants de ce quartier aspirent à autre chose que des tours et une ghettoïsation de plus en plus importante. On se demande pourquoi la mairie lance une concertation si toutes les décisions sont déjà toutes prises et entérinées.

    Vivement les prochaines élections.

    Répondre

  • Un nouveau quartier en projet rue Ordener 12 novembre 2015 15:10, par Un habitant du 18e arrondissement

    Bonjour,

    Merci pour votre site et vos initiatives .

    Concernant l’article écrit par Marion Bordier sur le nouveau projet Marcadet, l’élu Michel Neyreneuf s’en sort un peu facilement en rejetant le chiffre de 30% de logements sociaux.... le chiffre est exact, certes... mais regarder la proportion de logements sociaux sur un arrondissement aussi "hétéroclite" que le 18ème n’a pas vraiment de sens (entre la Goutte d’Or et les Abbesses, il y a un "Monde") ... une analyse par quartier est pour ma part beaucoup plus pertinente pour aborder cette question.

    Je regrette le projet présenté par la Mairie.. Ces emprises sont destinées à la construction de logements et d’équipements publics. Certes il en faut, mais la densification de l’espace urbain ne va pas dans le sens d’un juste équilibre entre le bâti et le non bâti... sans compter la pauvre qualité du nouveau bâti (ex : la Goutte d’Or).

    En dehors du poumon vert que cela pourrait constituer en écho à la ZAC Pajol, c’est un lieu aussi très inspirant sur le plan architectural mais aussi pour la création artistique (notamment le street art) et l’âme ouvrière de ce quartier... et qui ne demanderait qu’un budget très réduit pour sa conservation.

    Bien cordialement,

    Un habitant du 18e arrondissement

    Répondre

  • Un nouveau quartier en projet rue Ordener 12 novembre 2015 22:11, par sosso

    Les pétitionnaires sont probablement ces nouveaux propriétaires qui investissent les quartiers populaires parisiens et qui misent sur la gentrification de la Goutte d’Or et des rues avoisinantes pour faire grimper le prix de leurs mètres carrés.

    Est-ce de la mauvaise foi, ou de l’ignorance que d’assimiler les logements sociaux à des tours, et leurs occupants à des "cas soc’" fauteurs de troubles ?

    Dans le genre ghetto, le Ground Countrol se posait là : ghetto pour petits blancs et branchés de province en goguette, prêts à payer leur demi 7 euros, avec filtrage à l’entrée pour rester à l’abri des promiscuités, hein... (et qui en prime, nous ont pété les oreilles tout l’été).

    J’habite le quartier, dans du logement social, dans la grosse barre d’immeubles le long des voies ferrées. La réalisation de ce projet se traduira pour nous beaucoup de bruit et de poussière pendant les chantiers, la vue que nous avons sur les voies bouchée par de nouveaux bâtiments, moins de lumière dans notre appartement, et probablement des concerts de klaxons quand la rue René Clair sera entièrement percée.

    Pourtant, et contrairement à ces pétitionnaires, j’approuve ce projet : les classes moyennes et populaires ont besoin de se loger à Paris, elles aussi, n’en déplaise aux transfuges du 15e arrondissement.

    (le nom du mec qui a lancé la pétition susmentionnée est à mourir de rire, non ?).

    Répondre

  • Un nouveau quartier en projet rue Ordener 13 novembre 2015 22:18, par paysa

    bonjour, quelle est la date de la prochaine concertation a la mairie ?

    Répondre

  • Un nouveau quartier en projet rue Ordener 18 novembre 2015 15:36, par Habitant de la chapelle

    Le Ground Control avec ses défauts - notamment le prix des consommations effectivement - a tout de même permis de réhabiliter une friche industrielle historique et d’en faire un espace public (avec même un peu de verdure !)

    C’est exactement ce qui a été fait pour la halle pajol et tout le monde a applaudit.

    Un quartier est sain lorsqu’il y a une certaine mixité sociale (déjà peu existante aujourd’hui), le projet proposé par le maire du 18ème va dans le sens opposé.

    Quant aux transfuges du 15ème, franchement on les attend encore.

    Répondre

  • Un nouveau quartier en projet rue Ordener 1er juin 2016 18:48, par juillet

    J’ai, suite à un accident, était un temps handicapé. Il m’a été alors très difficile de circuler sur les trottoirs du quartier, sans avoir peur d’être bousculé et de tomber. La densité humaine y est vraiment extrême par moment. Pourtant, il y a des personnes âgées... sans doute n’ont-ils pas les moyens de se soustraire du quartier.

    Bref, nous sommes déjà très nombreux dans ce petit bout de Paris, et de plus de grands projets sont en cours qui vont encore augmenter le nombre d’habitants (Chapelle International...)

    Et que dire effectivement de la qualité du bâti récent... et de l’environnement visuel. Pourtant, nous aurions plus que jamais besoin d’un peu d’agrément pour ne pas déprimer.

    Répondre


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes