jeudi 30 mars 2017| 20 riverains
 

Succès de la votation citoyenne pour soutenir Bichat

La votation citoyenne était organisée devant la mairie du 18e.

La votation citoyenne contre le démantèlement de l’hôpital Bichat, organisée place Jules Joffrin, dans le 18e arrondissement de Paris, a rassemblé 750 votants. Le collectif Bichat, regroupant riverains et partis politiques de gauche, est satisfait et reconduira l’opération.

La place Jules Joffrin, dans le 18e arrondissement de Paris, ne manquait pas d’animation, samedi 25 avril 2015, dans l’après-midi. Le Collectif Bichat, composé de citoyens, d’habitants, d’usagers, de salariés de l’hôpital Bichat, de membres d’organisations syndicales et de partis politiques, y organisait sa première votation citoyenne contre le « démantèlement de l’hôpital Bichat ».

Tracts distribués sans relâche, slogans scandés avec ferveur, discussions passionnées avec les riverains, les membres du Collectif étaient motivés. « Avec 750 votes comptabilisés à l’issue de l’évènement, c’est plus qu’une réussite, soulignait Hugo Touzet, élu communiste du 18e et membre du Collectif Bichat. Nous sommes agréablement surpris. Au-delà de la votation elle-même, on observe de la part des Parisiens une véritable volonté de participer. »

Dans le cœur des Parisiens

Le projet de construction d’un « hôpital Nord du Grand Paris », en Seine-Saint-Denis, soutenu par Martin Hirsch, directeur des hôpitaux de Paris, et le gouvernement, inquiète le Collectif. Il serait question de « 600 lits de moins et [de] la disparition d’une offre de santé de proximité ». « Le sort de l’hôpital du 18e arrondissement est compromis, explique Julie Toubiana-Faure, relation presse du collectif Bichat. Martin Hirsch a refusé de se prononcer sur le maintien des urgences et de la maternité sur le site de Bichat. » Les membres du collectif craignent, qu’à terme, une fusion avec l’hôpital Beaujon, situé à Clichy (92), soit envisagée.

Bichat occupe une place particulière dans le cœur des Parisiens. Nombre d’entre eux ont une histoire à raconter. « Ma fille est née là-bas », s’anime Alice Belem, 75 ans, membre du Collectif. « Il y a dix ans, ils m’ont sauvé la vie », confie un votant, le regard tourné vers l’urne. Les riverains sont nombreux à fréquenter régulièrement l’hôpital et n’envisagent pas d’en changer. La banderole dressée à l’arrière du chapiteau résume bien la pensée des parisiens : « Bichat près de chez moi, j’y tiens ! »

« Faire pression »

Saint-Ouen ou Clichy ? En juin, le lieu de construction du nouvel hôpital sera dévoilé par le gouvernement. D’ici là, le Collectif Bichat, compte organiser d’autres manifestations, « pour faire pression ». Ces manifestations sont-elles de nature à orienter ce choix ? Compte tenu du nombre de participants à cette votation, les militants y croient.

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes