mardi 28 mars 2017| 20 riverains
 

Le 18e arrondissement avec les yeux de M. Avtonome

Le 18e arrondissement rappelle à M. Avtonome ses souvenirs de jeunesse.

Sur simple demande, des voyageurs de passage à Paris peuvent visiter des quartiers de la capitale, guidés par des bénévoles aussi appelés "greeters". Rencontre avec l’un d’entre eux, M. Avtonome, pour une balade dans le 18e arrondissement.

Monsieur Avtonome est fils de réfugiés russe pendant la révolution de 1917, financier à la retraite, père de trois filles et maintenant "greeter" actif. Mardi 10 février 2015 au matin, il guide dixhuitinfo dans les endroits les plus symboliques, à son avis, du 18e arrondissement de Paris. Il raconte aussi l’essentiel du mouvement "greeters" à Paris, association internationale de guides bénévoles. Dans la capitale, elle s’appelle Parisien d’un jour, parisien toujours.

Nous avons rencontré Monsieur Avtonome via le site Internet Greeters.paris. Après avoir étudié notre demande (une promenade accompagnée dans le 18e arrondissement) le site nous a mis en contact avec notre guide bénévole. En l’occurence, Monsieur Avtonome. La balade à travers le 18e arrondissement commence place Pigalle. Notre guide, évoque un « quartier de souffrance », la rue des Martyrs, les cabarets, comme Madame Arthur, et « autres lieux de plaisirs, qui ont toujours existé, et qui, bien sûr, existent toujours ».

Souvenirs de jeunesse

« Etre un "greeter" est pour moi une chance de continuer à voyager, raconte Monsieur Avtonome en traversant le Marché Saint Pierre. Les vrais voyages me fatiguent. Se promener avec des visiteurs de Paris me permet de rencontrer de nouvelles personnes, de nouvelles cultures. » Le guide ne prononce jamais le mot touriste. Pour lui il s’agit de visiteurs. Mieux : « Ce sont des amis. »

« Depuis quatre ans, je vis à Versaille, explique Monsieur Avtonome. Mais je suis né et j’ai grandi à Paris. » « J’aime le 18e arrondissement qui me rappelle mes souvenirs de jeunesse », poursuit-il en montant l’escalier de la rue Muller. Et de se souvenir de ces jeux d’enfants, quand il essayait de descendre le même escalier assis sur la rampe.

Disponible

« Je suis membre de l’association "greeters" depuis plus de trois ans, précise M. Avtonome. J’ai rencontré une centaine de personnes du monde entier. Chaque balade me permet de revoir des endroits que je pensais connaître par coeur. Beaucoup d’étudiants étrangers qui vivent à Paris veulent devenir "greeter". Ils connaissent déjà la capitale et souhaitent aider les voyageurs qui viennent de leur pays d’origine. »

En descendant vers la place Dalida, le guide explique la manière dont on devient "greeter" : « On doit simplement envoyer un mail à Parisien d’un jour et fournir quelques éléments biographiques. Les candidats sont invités à une réunion. On y explique les buts principaux de l’association. La seule chose obligatoire pour devenir un "greeter", c’est d’être disponible vis-à-vis des autres. »

« Beaucoup d’émotions »

Ce qui motive aussi M. Avtonome, c’est le plaisir de connaître de nouvelles personnes. « L’un des moments les plus importants de chaque balade, c’est quand je rencontre un nouveau visiteur, dit-il, en route vers le Bateau Lavoir. Auparavant, j’essaye d’imaginer qui il est en connaissant uniquement son nom, son prénom et le pays d’où il vient. Cela me procure beaucoup d’émotions. »

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:

8 commentaires
  • Le 18e arrondissement avec les yeux de M. Avtonome 13 février 2015 00:43, par Jocelyne

    Monsieur Avtonome, je suis très impressionnée par votre dévouement à faire connaître Paris et les quartiers de votre enfance à des inconnus et je vous admire.... Je pense qu’il devrait y avoir plus de personnes comme vous dans la capitale...
    Aurai-je un jour le plaisir de découvrir quelques quartiers inconnus et de compter ainsi parmi vos nouveaux visiteurs et amis ?
    Je ne manquerai pas non plus de vous recommander à des amis qui souhaitent visiter Paris loin des clichés habituels. Avoir un guide rien que pour soi, c’est le top !!! Qui de plus est un guide qui vous raconte de multiples anecdotes pour mieux vous faire comprendre l’âme d’un quartier ou d’une ville, et partager des émotions...

    A bientôt peut-être...

    Répondre

  • Le 18e arrondissement avec les yeux de M. Avtonome 13 février 2015 09:43, par dame

    Sympathique portrait d’un monsieur qu’on aimerait croiser

    Répondre

  • Le 18e arrondissement avec les yeux de M. Avtonome 13 février 2015 11:37, par Hélène Guillon

    Un copain d’enfance qui se souviendrait du photographe des escaliers de la rue Muller ?
    Hélène

    Répondre

  • Le 18e arrondissement avec les yeux de M. Avtonome 13 février 2015 11:57, par Daniel

    Cet article reflète bien les qualités d’Avtonome,
    son entrain et sa bonne humeur légendaires
    qui ravissent ses connaissances d’un jour
    comme ses amis de toujours.

    Répondre

  • Le 18e arrondissement avec les yeux de M. Avtonome 13 février 2015 22:12, par Avtonome

    Il ne tient qu’à vous de vous inscrire chez Greeters pour une balade
    Avtonome

    Répondre

  • Le 18e arrondissement avec les yeux de M. Avtonome 13 février 2015 22:21, par Avtonome

    Monsieur Rufin dirait c’est l’effet St Jacques

    Répondre

  • Le 18e arrondissement avec les yeux de M. Avtonome 22 février 2015 20:18, par Pascal

    J’ai la chance de connaître cet homme remarquable et de m’en être fait un ami.

    C’est toujours un réel plaisir de le rencontrer et discuter de choses et d’autres autour d’un bon petit plat.

    C’est aussi un réel plaisir d’évoquer ses aventures de guide, et ses déambulations parisiennes qu’il sait aborder dans la plus grande discretion.

    C’est un personnage intéressant passionnant et charmant, sans doute l’effet romantique de l’âme russe, à la fois mélancolique et sentimental.

    C’est un poète dont la poésie, imprégnée de philosophie, d’amour et de nature, respire la force et la passion, la simplicité et la volonté. Un Russe doublé d’une culture française, et d’une expérience internationale.

    J’espère pouvoir profiter bientôt d’une ballade à ses cotés pour l’immortaliser avec mon Nikon.
    Je m’y prépare comme un gamin qui attend Noël.

    Merci mon ami.

    Répondre

  • Le 18e arrondissement avec les yeux de M. Avtonome 26 février 2015 20:43, par Yana

    Je me rappelle la balade avec M. Avtonome avec joie dans mon âme.

    Je voudrais le remercier encore une fois pour la possibilité de découvrir Paris.

    A mon avie il est la principale curiosité de Paris ! :) (et non la Tour Eiffel)

    Bon baisers de Russie,
    Yana.

    Répondre


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes