mercredi 13 décembre 2017| 163 riverains
 

Mobilisation contre l'expulsion d'un lycéen du 18e

Le lycée Camille Jenatzy où est scolarisé Khatchit Khachatryan qui risque l’expulsion.

Khatchit Khachatryan, lycéen de 19 ans scolarisé au lycée Camille Jenatzy, dans le 18e arrondissement de Paris, a été arrêté en septembre 2013. Sans papier, il risque l’expulsion en Arménie, son pays d’origine. Or toute sa famille vit en France. Lycéens, associations et partis politiques sont mobilisés.

Un rassemblement aura lieu vendredi 11 octobre 2013, à 8h30, devant le lycée Camille Jenatzy, 6 rue Charles Hermitte, dans le 18e arrondissement de Paris, pour protester contre l’expulsion programmée de Khatchit Khachatryan. Ce lycéen de 19 ans, scolarisé en CAP au lycée Jenatzy, a été arrêté le 19 septembre dernier. Sans papier, la préfecture de police veut l’expulser en Arménie d’où il est originaire.

Or, selon RESF (Réseau éducation sans frontières), le parti communiste, la Fédération des Droits de l’homme, les Jeunes communistes et la Fédération indépendante et démocratique lycéenne (FIDL), toute sa famille réside en France : ses parents, sa sœur, son oncle et sa tante mais aussi des cousins. « Ils ont fui l’Arménie parce qu’ils étaient menacés à cause des activités politiques du père ».

Refus d’embarquer sur le vol de 13h20

Autant dire que s’il est expulsé, Khatchit Khachatryan risque gros. Selon la collectif d’associations mobilisées, « non seulement il sera déraciné, séparé de sa famille, coupé de ses études mais en plus il risque fort de se retrouver en prison. Les garçons arméniens de 18 ans doivent se faire recenser et effectuer le service militaire de deux ans, avec des risques réels d’avoir à mener des opérations de guerre. Khatchit ne s’est pas fait recenser puisqu’il était en France. Comme tous ceux qui sont considérés comme insoumis il risque d’aller en prison pour 3 à 5 ans ».

Ses camarades de classe se sont mobilisés en début de semaine. Le lycée a été bloqué mardi. Le jeune homme devait être expulsé jeudi 10 octobre 2013, par le vol Paris-Erevan (capitale de l’Arménie) de 13h20. Alors que des militants et des lycéens tentaient d’informer les passagers du vol de la situation du garçon, celui-ci a lui-même refuser d’embarquer. Il a été ramené au camp de rétention de Vincennes et passera devant le juge des libertés prochainement.

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes