lundi 25 septembre 2017| 12 riverains
 

Médecins du monde, du 18e aux quatre coins de la planète

Depuis 1995, le siège de Médecins du Monde est implanté dans le 18e arrondissement de Paris, rue Marcadet. C’est ici que l’association humanitaire coordonne l’ensemble de ses actions, en France et à travers le monde. Visite des lieux.

Tee-shirts bleus estampillés Médecins du monde (MdM), une vingtaine de cyclistes s’apprêtent à rejoindre le train pour Londres. Sous les applaudissements, le départ de la course London to Paris est lancé, devant le siège de l’organisation, dans le 18e arrondissement de Paris, mercredi 21 juillet 2010.

JPEG - 60.6 ko
Au départ, l’immeuble de la rue Marcadet était trop grand pour Médecins du Monde. Avec le temps, tout l’espace a été occupé.

Une opération communication et financière pour cette association humanitaire prestigieuse, créée en 1980, et présente dans 47 pays. Et c’est dans un immeuble de la Rue Marcadet que les actions de MdM sont gérées depuis avril 1995.

« Il y avait là un grand magasin de meubles, Les galeries Barbès, explique François Rubio, directeur juridique et administratif de MdM. Le magasin avait brûlé à deux/trois reprises et il était inoccupé. La famille qui le possédait voulait s’en séparer. » L’association est jusqu’alors installée autour de l’Avenue de la République. Fin de bail, MdM cherche d’autres locaux.

« Nous avons acheté l’immeuble de la rue Marcadet et entamé des travaux, se rappelle François Rubio. Les dalles de béton sur lesquelles étaient exposés les meubles ont été cassées, pour créer des puits de lumières. Au départ, Amnesty International devait nous rejoindre dans cet immeuble qui était bien trop grand pour notre association. Finalement, ils se sont désistés. »

Action d’urgence
Avec la croissance de la structure, les locaux ont vite été tous occupés. Rien à voir avec le petit local de l’hôpital de la Pitié Salpetrière, où MdM s’était implanté à ses débuts. Aujourd’hui, sur six étages, le siège concentre des bureaux, des salles de réunion, un centre de documentation, un service du courrier, un espace adoption. 150 employés y travaillent quotidiennement.

JPEG - 73.5 ko
Les dalles de béton ont été cassées pour créer des puits de lumière. Ici, l’espace des desks internationaux et missions France

Pour mieux comprendre son fonctionnement, partons de l’étranger, du terrain. Janvier dernier, un tremblement de terre à Haïti se produit. Au 3ème étage, les employés du Desk urgences s’activent. Ils cherchent à évaluer le bilan de la catastrophe et à établir les besoins. Combien de personnes sont touchées ? Combien faut-il de médicaments ? « Nous avons des normes de matériel, explique François Rubio. Par exemple, il y a des kits chirurgie pour 300 opérations. En fonction de la catastrophe, on établit combien il en faut. »

Direction la logistique, au 2ème étage. Ce service assure le transfert du matériel sur le terrain. A Haïti, les équipes en place depuis quinze ans reçoivent le matériel et apportent l’aide à la population. Aujourd’hui encore, l’ONG dispense des soins gratuits dans huit quartiers de Port-au-Prince, la capitale. Au total, dans le monde, l’organisation compte 150 expatriés et travaille avec 3000 personnes locales.

A l’étranger et en France
Mais l’action de MdM ne se limite pas à l’aide d’urgence. « Nous avons aussi des programmes qui se mènent sur le plus long terme, précise François Rubio. Par exemple sur le SIDA, les violences faites aux femmes, la réduction des risques, auprès des toxicomanes notamment. »

JPEG - 74.1 ko
Chaque région est représentée par un desk, qui assure la liaison entre le terrain et les financeurs.

Ces programmes sont gérés de façon transversale, par le Service d’analyse, d’appui et de plaidoyer. Mais aussi par zone géographique : Afrique, Asie, Amérique Latine. Chaque région est représentée par un desk, qui assure la liaison entre le terrain et les financeurs. « C’est ici que l’on gère les projets, que l’on trouve des financeurs, que l’on décide de l’orientation des missions, explique Charlotte, stagiaire au desk Amérique Latine. En ce moment, nous essayons de coordonner l’action des différentes équipes présentes en Amérique Latine autour de la question de l’avortement. »

À quelques pas, la coordination des Missions France. « Contrairement à Médecins Sans Frontières, par exemple, MdM agît aussi sur notre territoire », indique François Rubio. L’organisation travaille auprès des populations Roms, dans les camps d’afghans comme à Calais, sur le saturnisme, la prévention du VIH, etc.

Un financement majoritairement privé
Toutes ces actions demandent de l’argent. MdM fonctionne avec un budget annuel de 65/70 millions d’euros. Dont 65% provient de fonds privés. « MdM a toujours voulu conserver une majorité de financements privés, note François Rubio. Cela assure notre indépendance, nous permet de refuser certains programmes que l’on nous imposerait si nous dépendions de l’aide publique. »

JPEG - 78.1 ko
150 employés travaillent quotidiennent au siège de la rue Marcadet. Ici, le desk logistique.

Et pour récolter ces fonds, il faut sensibiliser la population, communiquer sur les actions de Mdm à travers le site Internet, le Journal des donateurs, engager des campagnes publicitaires, préparer des expositions, contacter la presse. Et organiser des manifestations, comme le London to Paris, où chaque participant a récolté 1200 euros pour prendre part à la course. C’est le rôle du service communication. A ses côtés, au 4ème étage, le bureau du développement s’occupe du mécénat et des donateurs. « Ils créent et mettent à jour des bases de données, des listes d’adresses des donateurs, recherchent de nouveaux partenaires, des mécènes », explique François Rubio.

La croissance de l’organisation s’appuie ainsi sur son développement financier. Elle repose également sur le recrutement de nouveaux bénévoles. Chaque premier jeudi du mois, de 15h à 17h00, une réunion d’information se déroule au siège de MdM, dans le grand hall d’entrée.

Médecins du Monde en chiffres
57,3 millions d’euros, le budget annuel
1 966 bénévoles
284 salariés
75 programmes internationaux
47 pays
1 370 000 bénéficiaires à l’international
35 535 consultations médicales en France

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes