mercredi 23 août 2017| 24 riverains
 

Les travaux de la piscine des Amiraux au point mort

La piscine des Amiraux, dans le 18e arrondissement de Paris, devait fermer à l’été 2014 pour des travaux de rénovation. Or, elle est toujours ouverte et se dégrade lentement, mais surement. Question d’argent ? Le point sur une drôle de situation.

Chef d’œuvre architectural des années vingt, classé monument historique en 1991, la piscine des Amiraux porte les marques du temps. Si la rénovation entière et complète de ce lieu symbolique du 18e arrondissement de Paris, initialement prévue à l’été 2014, semblait indispensable, il y a aujourd’hui urgence à intervenir tant le bâtiment se dégrade. Pourquoi la piscine des Amiraux est-elle toujours ouverte ? Quand les travaux vont-ils commencer ?

Comme l’a évoqué Eric Lejoindre, maire du 18e, dans l’interview qu’il a accordée en février 2015 à Dixhuitinfo, les études effectuées en amont du projet de rénovation ont pris beaucoup de temps et le timing a été recalé. Les appels d’offre ont été passés en mars et, si l’on connait déjà la durée des travaux (deux ans), du côté de la mairie on ignore encore quand la piscine fermera ses portes.

Lire aussi : Bijou architectural, la piscine des Amiraux va être rénovée

Le bassin reçoit toujours du public et accueille les groupes scolaires et les différentes associations de nageurs du secteur. Près de 500 personnes chaque jour viennent se mouiller dans les eaux tièdes du bassin de 33 mètres de la piscine de la rue Hermann Lachapelle, dans le quartier Amiraux Simplon. Selon un agent technique, le classement du bâtiment empêche la réalisation de travaux de rénovation provisoires. Il en aurait pourtant bien besoin.

Lorsque le nageur pénètre dans l’enceinte du bâtiment, il invite les courants d’air à entrer avec lui. Ceux-ci s’engouffrent jusqu’au bassin, séparé de l’entrée par une porte, toujours ouverte. Après être passé par le guichet il gravit la volée de marches menant au premier étage. Il dépose son ticket d’entrée dans une petite boîte, se déchausse, puis se dirige vers l’une des cabines situées sur les coursives surplombant le bassin.

Eclairage défectueux

Des rubans rouges et blancs indiquent parfois la présence de petits travaux. Souvent une inondation. Parfois, un liquide jaunâtre ruisselle le long d’un mur. « Une fuite dans les toilettes au-dessus », explique un agent sous couvert d’anonymat. Difficile de passer outre les odeurs d’urine au moment de prendre la douche. Encore faut-il en trouver une qui fonctionne.

La piscine est mal éclairée. Ce jour-là, quatre spots de lumière fonctionnent sur les 32 installés au plafond. « Ce défaut de luminosité entraîne un effet miroir à la surface de l’eau, souligne l’agent. Si un nageur est sous l’eau, en difficulté, on ne le voit pas. » Pour autant, les normes de sécurité et sanitaires semblent respectées. L’Agence régionale de santé contrôle la piscine chaque mois, à l’improviste. Un cahier des charges est mis à jour, avec des prélèvements d’eau quotidiens.

Lire aussi : La piscine des Amiraux, chef d’œuvre Art Nouveau

Pour Patrick Nöel, secrétaire de la section Direction jeunesse et sport du syndicat Sud ville de Paris, et agent technique à la piscine Saint-Merri, dans le 4e arrondissement, « voilà plus de trois ans que la piscine des Amiraux devrait être rénovée. C’est une volonté de la mairie d’arrondissement de repousser l’échéance ». Question d’argent ? Dans une délibération de 2012, le conseil de Paris chiffrait l’opération à 16,5 millions d’euros.

« Pour faire des économies, la mairie de Paris et les mairies d’arrondissement ne font que poser des sparadraps là où ça pète, poursuit Patrick Noël. Le report des travaux de la piscine des Amiraux est symptomatique de la dégradation des bassins de la capitale : l’ensemble des piscines de Paris est mal en point. Seules les Piscine Alfred-Nakache (Rénovée en 2009), située dans le 20ème arrondissement et Beaujon (Rénovée en 2014) dans le 8ème sont en bon état. »

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:

1 commentaire

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes