dimanche 28 mai 2017| 14 riverains
 

« Les fidèles ne prient pas dans la rue par plaisir ! »

Au lendemain de l’interdiction par la préfecture de police d’un rassemblement « saucisson et pinard », ce vendredi à la Goutte d’Or, le maire du 18e arrondissement de Paris, Daniel Vaillant, ainsi que la coordination Inter Associative Goutte d’Or, ont dénoncé une manipulation politique du problème de la prière dans la rue, par des groupes d’extrême droite.

Les groupuscules d’extrême droite soupçonnés d’être à l’origine de l’invitation d’un « apéro saucisson et pinard » sur Facebook, ont sans doute obtenu ce qu’ils souhaitaient, en se voyant interdire le droit d’organiser leur rassemblement, à l’endroit même où la prière est tolérée chaque vendredi soir, rue Myrha... De cela, Daniel Vaillant, le maire du 18e arrondissement de Paris, en a conscience : « Ne nous trompons pas, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse à la mairie, mercredi matin, leur but principal n’est pas la convivialité, mais de créer un buzz médiatique ». Car c’est bien cette prière, qui se tient chaque semaine dans la rue faute de lieu de culte suffisamment grand, qui est au cœur de la polémique qui secoue depuis quelques jours le quartier.

JPEG - 47.8 ko
« Les habitants de la Goutte d’Or en ont ras le bol de servir de ring de boxe », explique Christine Ledésert, directrice du centre social Accueil Goutte d’Or.

« Les gens ne prient pas dans la rue par plaisir ! », rappelle Christine Ledésert, directrice du centre social Accueil Goutte d’Or, et représentante de la coordination regroupant une quinzaine d’associations du quartier. « Voilà vingt ans que les gens prient dans la rue. C’est un problème, mais la réponse n’est pas l’interdiction. » Le « problème » de la prière dans la rue est une question qui gêne aux entournures les pouvoirs publics. D’où cette volonté de la Mairie de rappeler l’ouverture, d’ici à 2012, d’un Institut des Cultures d’Islam, à la fois centre culturel loi 1901 et futur lieu de culte pour les musulmans. Ces deux bâtiments, de respectivement 970 m2 et 535 m2, seront situés au 55 de la rue Polonceau et au 56 de la rue Stephenson.

La Goutte d’Or n’est pas un ring de boxe
Mais d’ici là, que fait-on ? La question embarrasse. « La situation de ces centaines de personnes priant dans la rue n’est pas tolérable et personne ne peu s’en satisfaire, admet Daniel Vaillant. Les fidèles eux-mêmes sont contraints à pratiquer leur culte dans des conditions indignes. » Pourtant, la solution proposée reste vague : continuer à tolérer jusqu’en 2012 cette « situation jusqu’ici relativement maîtrisée », mais très largement dénoncée, au-delà même des organisations d’extrême droite ?

De son côté, Christine Ledésert ne voit dans ce débat sur la question de la prière rue Myrha qu’une manipulation politique à résonance nationale. « Les habitants de la Goutte d’Or en ont ras le bol de servir de ring de boxe, s’indigne-t-elle. Tout ceci est lié au contexte global : le débat sur l’identité nationale, la chasse aux sans-papiers… Il est donc nécessaire de décentrer le problème du quartier ! ».

Une réunion publique consacrée aux événements de ces derniers jours se tiendra, jeudi 17 juin 2010, à 11h30, à L’Olympic, 20 rue Léon. Elle est organisée à l’appel de différentes organisations (Ligue des Droits de l’Homme, Réseau d’Education Sans Frontière, Front de Gauche, les Verts / Europe Ecologie).

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:

1 commentaire
  • « Les fidèles ne prient
    pas dans la rue par plaisir ! » Vous n’avez pas compris ! Evidemment, ils sont dans la rue en démonstration ! La grande Mosquée de Paris n’est pas pleine, et beaucoup de personnes qui viennent pour la prière n’habitent pas du tout le quartier ! Mais promener vous le soir ou le matin ! vous verrez la différence avec l’après midi ! les voitures toutes immatriculées en banlieue, la sortie du métro château rouge bondée... Venez dans les immeubles, les habitants (de toutes origines) sont en colère contre ces prières ! Même chose pour le marché Dejean bloqué par des vendeurs à la sauvette, les livraisons, le quartier est bloqué, c’est plus simple qu’une question de religion, les habitants de la goutte d’or en ont marre d’être bloqué !!!! c’est simple et clair à la fois !

    Répondre


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes