mercredi 23 août 2017| 113 riverains
 

Le 18e arrondissement était-il aussi ciblé par les terroristes ?

Le véhicule retrouvé place Albert Kahn a été loué en Belgique par le commanditaire présumé des attentats parisiens du 13 novembre 2015.

Un véhicule loué en Belgique par le commanditaire présumé des attentats parisiens vendredi 13 novembre 2015, a été retrouvé, mardi 17 novembre, place Albert Kahn, dans le 18e arrondissement de Paris. Un quartier mentionné dans le communiqué de revendication des terroristes. Les policiers enquêtent sous l’œil inquiet des habitants.

Pas de bruit. Il est 9h30, mardi 17 novembre 2015, et la place Albert Kahn vient d’être entièrement bouclée par la police. Aucun véhicule ne circule dans ce coin habituellement animé du 18e arrondissement de Paris, à deux pas de la porte de Clignancourt. Mitraillette bien en vue, des policiers surveillent les accès à la place. Des membres des forces de l’ordre, en civil, pistolet au poing, arpentent nerveusement le périmètre. Ils hurlent aux passants des rues adjacentes de s’abriter sans délai. Bientôt, des militaires casqués et armés prennent position à l’angle de la place. Les bars alentour ont baissé leur rideau. Des riverains y sont réfugiés.

C’est une automobile noire qui retient l’attention des policiers. Une Clio comme neuve, garée le long d’une contre allée de la place. Le véhicule est immatriculé en Belgique. À l’heure actuelle, personne ne sait quand la voiture est arrivée dans le quartier. Des témoins parlent de dimanche. D’autres évoquent samedi matin. Quand les rues sont rendues à la circulation, vers 11h15, les policiers débutent leur travail d’investigations sous l’œil des caméras de télévision. Ils tentent de recueillir des vidéos chez les commerçants. Ils investissent aussi un cyber café situé à quelques dizaines de mètres de la place. Selon nos informations, ils vérifient des adresses IP.

JPEG - 45.2 ko
Un policier armé surveille l’un des accès à la place Albert Kahn.

L’ambiance est lourde. Une femme s’inquiète, « surtout pour ses enfants », scolarisés à côté. Une information, confirmée depuis, circule bientôt dans les petits groupes d’habitants rassemblés sur place : la Clio a été louée au nom de Salah Abdeslam, le commanditaire présumé des attentats. À l’intérieur, les policiers découvrent un emballage de nourriture et un mouchoir. Selon nos informations, deux fusils d’assaut sont également trouvés dans le véhicule. Mais, depuis, les policiers n’ont pas confirmé ce fait. Ces événements rappellent que le communiqué de revendication des terroristes mentionnait aussi une action dans le 18e arrondissement.

JPEG - 61.3 ko
La police scientifique examine le véhicule avant de l’embarquer pour de plus amples investigations.

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:

3 commentaires

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes