mercredi 28 juin 2017| 14 riverains
 

La légalisation du cannabis expliquée aux militants PS

Daniel Vaillant, maire du 18e arrondissement de Paris, a présenté, mercredi 15 juin 2011, un rapport sur la légalisation contrôlée du cannabis, fruit d’une année de travail avec plusieurs parlementaires de gauche. Le député de la 19e circonscription avait expliqué sa position à des militants socialistes du 18e, lors d’une réunion en janvier 2011. Vidéo.

Dans le rapport présenté mercredi 15 juin 2011 à l’Assemblée nationale, Daniel Vaillant, député-maire socialiste du 18e arrondissement de Paris et président du groupe parlementaire socialiste qui a planché sur le sujet, précise qu’il ne s’agit pas « de faire la promotion de l’usage du cannabis, mais de réglementer une pratique malheureusement installée dans notre société. »

Constat : « La France s’illustre par une législation les plus répressives d’Europe, alors que le niveau des consommations, notamment chez les 15-24 ans, est l’un des plus forts d’Europe. » Autrement dit, la répression ne sert à rien. Au-delà du tabou, les auteurs du rapport, dont Annick Lepetit, adjointe au maire de Paris et Daniel Vaillant, « considèrent qu’il est de leur rôle et de leur responsabilité de parlementaires d’ouvrir ce débat ».

Réduction des risques

Le rapport préconise donc une légalisation contrôlée du cannabis : « Elle permet, grâce à l’encadrement de la production et de la distribution, d’instaurer une réduction des risques. Elle offre les moyens nécessaires à l’encadrement de la consommation de cannabis et à la sanction des abus nuisibles pour la société. » À l’image de l’alcool, « drogue licite, dont la production, la vente et la consommation sont légalement contrôlées ».

PDF - 99.8 ko
Téléchargez la synthèse du rapport sur la légalisation contrôlée du cannabis, présentée à l’Assemblée nationale.

Daniel Vaillant ne souhaite pas créer un droit à la consommation du cannabis, « mais de limiter les conséquences sociales, sanitaires et économiques liées à sa consommation et à son trafic. » Pour contrôler la qualité du cannabis, trois pistes sont évoquées : la création d’un filière nationale du cannabis inspirée de cette du tabac ; une production sous contrôle ; un système de distribution sécurisé. Le cannabis pourrait être diffusé dans des sortes de cannabistrots et sa vente serait interdite aux mineurs.

Réprimer plus sévèrement les trafics

Les auteurs du rapport soulignent que cette alternative à la prohibition n’est pas synonyme de laxisme. D’ailleurs, le rapport préconise de contraventionnaliser les conduites à risques (conduite d’un véhicule, par exemple). Enfin, il s’agit de « réprimer plus sévèrement les trafics et l’économie parallèle » : « Le système de prohibition actuel est complice du trafic de cannabis », insistent les auteurs du rapport.

Déjà, en octobre 2009, Daniel Vaillant avait développé ces arguments devant la caméra de dixhuitinfo.com. Voir l’interview ici

Vidéo : Fin janvier 2011, Daniel Vaillant explique à des militants PS du 18e arrondissement son projet de légalisation contrôlée du cannabis. Il estime également que les candidats PS aux élections présidentielles de 2012 devront prendre position sur le sujet. Et, qu’au minimum, les socialistes ouvriront un débat.


Daniel Vaillant explique la légalisation... par dixhuitinfo

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes