mercredi 13 décembre 2017| 18 riverains
 

La Garde républicaine part en patrouille porte Montmartre

Les cavaliers de la Garde républicaine patientent à un feu rouge boulevard Ornano, avant de rallier la porte Montmartre.

Deux gendarmes de la Garde républicaines montés sur des chevaux patrouillent régulièrement, depuis janvier 2012, porte Montmartre et mail René Binet, dans le 18e arrondissement de Paris. Ils surveillent le carré aux biffins et découragent alentours les vendeurs à la sauvette, dont le marché de la misère empoisonne la vie des riverains.

Bruits de sabots sur le bitume du boulevard Ornano, dans le 18e arrondissement de Paris. Juchés sur leurs fières montures, lundi 27 février 2012, deux gendarmes de la Garde républicaine attendent que le feu passe au vert, à l’angle de la place Albert Kahn. Sensation garantie : les badauds dégainent appareils photos et téléphones portables pour immortaliser l’instant singulier.

L’équipage rejoint la porte Montmartre afin de surveiller les alentours du carré aux biffins, ce marché de la misère autorisé et encadré situé sous le périphérique. Plus précisément, leur mission consiste à empêcher le développement d’un marché parallèle, qui empoisonne depuis des années les riverains du secteur. Ils interviennent les samedis, dimanches et lundis, jours d’ouverture du marché aux puces.

JPEG - 46.3 ko
Les gendarmes à cheval demandent aux vendeurs à la sauvette de quitter le mail René Binet.

« Le van qui transporte les chevaux est habituellement garé du côté de la porte Montmartre, explique Matthieu Clouzeau, commissaire du 18e. Mais ce week-end, les pneus du véhicule ont été crevés. Alors par mesure de sécurité, il est parqué devant le commissariat central. Voilà pourquoi les deux gendarmes empruntent le boulevard Ornano pour rallier leur zone d’intervention. »

Placés sous l’autorité du commissaire, les cavaliers de la Garde républicaine patrouillent dans le secteur depuis janvier 2012. Ce dispositif est le fruit de rencontres entre la mairie du 18e, la préfecture de police et les habitants du secteur porte Montmartre et mail René Binet, où prolifère ce marché parallèle de la pauvreté. Là, se vendent à des prix dérisoires fripes usagées, nourriture et médicaments périmés.

« Ce dispositif accompagne les policiers, en civil ou non, et les CRS déjà en poste, soit une vingtaine d’hommes au total, précise Matthieu Clouzeau. Le travail de ces cavaliers est redoutable. Juchés sur leurs montures il voient loin, interviennent rapidement sur les lieux et impressionnent les vendeurs à la sauvette qui détalent à leur approche. » Et le commissaire d’ajouter : « La fin de leur mission n’est pas programmée. Ils seront présents le temps qu’il faudra afin de décourager définitivement la vente sauvage. »

Lire aussi :
- Portraits de biffins sur le Carré de la porte Montmartre
- Les vendeurs à la sauvette et les biffins, vus de Dakar, Sénégal
- Le bilan satisfaisant du carré des biffins

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:

1 commentaire
  • La Garde républicaine part en patrouille porte Montmartre 9 juin 2012 11:08, par Habitant du quartier

    Le fait de faire appel a la Garde Républicaine peut-être une bonne chose, du moins plus efficace que le car avec des CRS qui restaient tranquillement dans leurs camions. (se limitant a quelques "sorties" ou coup de sirène ou gyrophare pour faire "peur" aux ... "vendeurs")

    Mais si l’aménagement de la voirie ne joue pas le jeu...
    Les "vendeurs" à la sauvette ont besoin de trottoirs pour exposer leurs "marchandises". Mais si d’un coté on leurs dit de partir, mais d’un autre on leurs donne un "espace de vente" considérablement agrandit (par l’élargissement des trottoirs) c’est comme dire à un alcoolique de ne pas boire, mais de lui mettre un verre de vin devant lui.
    Pourquoi donc l’élargissement des trottoirs ? Et non le rétrécissement des trottoirs ? (libre après de voir les différents aménagements possibles)
    Est-ce une volonté de la Mairie d’élargir les trottoirs pour créer d’autres "carré aux biffins" ?

    Quelle est la valeur ajouté pour le quartier ou même pour Paris ?
    Economiques ? Y a-t-il des Entrées d’argent par le biais d’impôts que tout le monde paie ? (TVA)
    Ou plutôt des Sorties d’argent (Location de camion d’éboueur dont je vous laisse chercher le tarifs par jours...)
    Touristiques ? Deux grands hôtel proche de la Porte de Montmartre accueillent régulièrement des étudiants étrangers, mais l’état du quartier en fin de journée donnera-t-il envie à ces touristes devenu adulte de revenir dans notre quartier ? Comme le font beaucoup de touristique, en visitant le Marché aux Puces de Montmartre, connu mondialement.

    Voila juste quelques idées sur la vie de notre quartier.

    Répondre


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes