samedi 22 juillet 2017| 25 riverains
 

La Brasserie Barbès devrait ouvrir à la mi-décembre

Le boulevard Barbès vu depuis l’intérieur de la brasserie éponyme. Photo © Action Barbès

Alors que le cinéma Louxor a fêté ses un an et demi de fonctionnement, le chantier de la Brasserie Barbès, située à l’emplacement de l’ancien magasin Vano, au carrefour Barbès-Rochechouart, dans le 18e arrondissement de Paris, est en train de s’accélérer. Ouverture désormais prévue avant Noël.

D’abord annoncée en février 2014, puis repoussée à l’été, l’ouverture de la Brasserie Barbès semble cette fois se préciser. L’établissement, qui se construit en lieu et place de l’ancien magasin de chaussures Vano, détruit par un incendie en juin 2011, pourrait accueillir ses premiers clients avant les fêtes de fin d’année. "Autour du 15 ou 20 décembre" précise Jean Vedreine, co-gérant de l’affaire avec Pierre Moussié. Les deux trentenaires n’en sont pas à leur premier projet dans la capitale. Ils ont déjà lancé ensemble Le Sans Souci et le Mansart à Pigalle, côté 9e arrondissement.

« Nous avons eu une année compliquée, admet Jean Vedreine. Mais depuis la rentrée, chaque jour qui passe amène du concret, du visible sur le chantier. Nos efforts commencent à payer. » Les travaux ont en effet été suspendus durant plusieurs semaines en raison de contingences administratives puis de la découverte de plomb et d’amiante qu’il a fallu traiter. Une séquence sur laquelle Jean Vedreine ne veut pas s’appesantir. « Aujourd’hui, tout a été remis aux normes. On repart avec du neuf. »

Le pain fabriqué "maison"

Côté aménagements, l’établissement s’établit sur quatre niveaux. Le sous-sol sera réservé aux cuisines, aux vestiaires et aux toilettes. Le rez-de-chaussée accueillera une grande salle de restaurant. Au premier étage, on trouvera un autre espace de restauration, agrémenté d’un grand bar et d’un toit ouvrant. Au deuxième étage, un bar à cocktails, situé dans la rotonde, donnera accès, un niveau plus haut, à une petite terrasse.

Sur le fond, le projet n’a pas changé : la brasserie, ouverte 7 jours sur 7, de 8 heures à 2 heures du matin, se veut « ouverte à tout le monde ». « Nous accueillerons aussi bien le spectateur du Louxor qui viendra prendre un croque-monsieur après sa séance, que des clients d’autres arrondissements voulant se faire un plateau de fruits de mer », précise Jean Vedreine. En conséquence, la carte, à la large gamme de prix, ira « du steak-frites au fois gras poêlé ». Originalité : la brasserie confectionnera ses propres pains spéciaux, sa baguette et ses viennoiseries et emploiera pour cela son propre boulanger.

Lire aussi :
- La Brasserie Barbès, symbole d’un quartier en mutation
- L’ouverture de la Brasserie Barbès est repoussée

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:

2 commentaires

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes