jeudi 25 mai 2017| 29 riverains
 

L'insertion professionnelle des jeunes du 18e en question

JPEG - 51.3 ko
Rue du Mont Cenis, l’une des deux antennes jeunes du 18e arrondissement.

L’insertion professionnelle des moins de 26 ans en question : tel était le thème de la réunion organisée mardi 20 octobre 2009, à la mairie du 18e arrondissement de Paris, à laquelle a participé une centaine de jeunes du quartier. Ils ont pu s’adresser directement aux élus et au footballeur Vikash Dhorasso, mandaté par le maire de Paris sur ce sujet.

Avec 30% de chômeurs en plus en 2009, « les jeunes sont les premières victimes de la crise ». Ce constat de Claudine Bouygues, conseillère de Paris et intervenante dans le débat sur l’insertion professionnelle des jeunes, mardi 20 octobre 2009, à la mairie du 18e, préoccupe la ville et la région. Ces derniers multiplient, cet automne, les initiatives en faveur de l’emploi des moins de 26 ans. Bertrand Delanoë attend, dans les semaines qui viennent, les conclusions du rapport de Vikash Dhorasso, ex-champion de foot, qu’il a missionné, il y a un an, pour recueillir les témoignages des jeunes sur la question de l’insertion.

C’est à ce titre que l’ancien footballeur participait au débat organisé à la mairie du 18e arrondissement, animé par Violaine Trajan, l’adjointe au maire du 18e chargée de la jeunesse et par Claudine Bouygues, conseillère de Paris. Objectif de la réunion : écouter les remarques et les propositions des jeunes adultes du quartier sur les dispositifs d’insertion professionnelle. Ils ont pu comparer ceux-ci avec les dispositifs allemands, puisqu’une délégation de membres du conseil de la jeunesse de Berlin a pris part à la discussion.

D’abord un peu intimidés, de nombreux participants (pour la plupart membres d’associations et des conseil de la jeunesse) ont finalement pris la parole, souvent avec beaucoup de franchise. « J’ai un coup de gueule à pousser, a osé l’un d’eux, je pense que la communication de la mission locale envers les jeunes n’est pas assez agressive ! » Ils ont été plusieurs à reprocher le manque de visibilité des missions locales, antennes jeunes et autres conseils de la jeunesse. Violaine Trajan, l’adjointe du maire du 18e chargée de la jeunesse a d’ailleurs confirmé que, « seuls 20 % des jeunes parisiens connaissent l’existence des antennes jeunes, par exemple ».

L’apprentissage, promu par le gouvernement ces derniers mois, a fait l’objet de plusieurs réclamations. Beaucoup de jeunes soulignent l’écart entre l’offre de formation en apprentissage et le nombre de postes d’apprentis proposés par les entreprises. Ils demandent la mise en place d’un forum de l’apprentissage, organisé par corps de métier, par la ville de Paris. « J’ai fait un bac compta… J’ai voulu reprendre mes études en alternance, mais je n’ai pas trouvé d’entreprise… », témoigne l’un d’eux, en se plaignant que la mission locale n’ait pas apporté de réponse à son problème.

Mais le directeur de la mission locale déplore un manque de moyens : « La mission locale a besoin de quelqu’un qui ne s’occuperait que de l’apprentissage…ça devient plus compliqué quand il faut faire le lien entre trois acteurs : les écoles, les entreprises et la mission locale, » précise-t-il.

Pour Vikash Dhorasso, les problèmes rencontrés par les jeunes sur le marché du travail ont aussi beaucoup à voir avec l’orientation. « Quand on voit comment ça se passe en Allemagne, on se dit qu’en France, au niveau de l’orientation, on est très en retard », a-t-il réagi après avoir écouté les jeunes allemands. Plusieurs d’entre eux ont expliqué, qu’en Allemagne, les collégiens sont abreuvés d’informations sur le monde du travail et sur les métiers dès la 4ème, au sein même des établissements scolaires.

Toutes ces remarques et propositions seront pour la plupart reprises ou relayées par les conseils locaux et régionaux de la jeunesse, mais aussi par les élus présents et le rapport de fin de mission de Vikash Dhorasso.

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes