vendredi 20 octobre 2017| 15 riverains
 

L'App'Art du monde, une fenêtre ouverte sur la planète

Créé par Muriel Morissey, une habitante du 18e arrondissement de Paris, dans le quartier Simplon, l’App’Art du monde révèle un concept original : organiser, dans un vaste appartement, des évènements culturels et festifs, et des ateliers découverte autour des sens et des cultures du monde. Un stage de parfumerie naturelle est proposé samedi 22 janvier 2011.

C’est un vaste appartement situé au 2 passage du roi d’Alger, dans le 18e arrondissement de Paris. La maîtresse de maison, c’est Muriel Morissey. La jeune femme vit dans ce quartier depuis 2005, date à laquelle elle a acheté le lieu, naguère occupé par un restaurant. Muriel est dépositaire d’un concept original : organiser chez elle une série d’évènements, un par mois dans un premier temps, des boutiques éphémères, par exemple, et des stages axés sur les sens et les cultures du monde. Elle a baptisé son « cocon, cet îlot confortable où il fait bon se reposer loin du tumulte citadin. », l’App’Art du monde.

JPEG - 52.6 ko
L’App’Art du monde est « un îlot confortable où il fait bon se reposer loin du tumulte citadin ».

« Au départ, mon idée est de lutter contre l’anonymat de la vie parisienne, explique Muriel Morissey. Ce projet correspond à un désir de société, favoriser les rencontres entre personnes d’un même quartier, issus d’horizons divers. » Elle ne s’est pas lancée au hasard : « J’ai d’abord testé l’affaire avec des amis en organisant dans l’appartement des expositions et des soirées thématiques. Chacun d’entre eux est venu avec ses propres amis. Le réseau s’est élargi, pour devenir une sorte de Facebook réel. »

Week-end consacré au tango ou au cinéma indien, dîners thématiques en collaboration avec les restaurateurs du quartier, Muriel Morissey a rapidement professionnalisé son activité en créant son auto entreprise. Le week-end précédent Noël 2010 était dédié à l’ouverture d’une boutique éphémère. Une cinquantaine de personnes sont venus dénicher dans l’App’Art les derniers cadeaux à placer sous le sapin.

Née voilà quarante ans à Créteil, en banlieue parisienne, Muriel Morissey est une ancienne élève de l’école supérieure de commerce du Havre. Passionnée de culture, elle s’est rapidement tournée vers l’international pour assouvir sa passion. « Je suis dans ce milieu depuis plus de dix ans. J’ai conçu et géré des projets culturels pour le consulat de France à Miami, avant d’exercer ce métier à Evry, près de Paris, en créant notamment un festival de cinéma. »

JPEG - 56.3 ko
L’App’Art du monde organise aussi des soirées "dîner-ciné".

Plus tard, Muriel s’est installée dans le 18e par choix. « Le 16e arrondissement ne m’aurait pas plu, explique-t-elle. J’aime le quartier Simplon, son ambiance insolite, originale et multiculturelle. Depuis cinq ans, le quartier a été largement rénové, même s’il reste beaucoup à faire encore. Mais il est mieux structuré. L’offre culturelle s’y est développée, en matière de théâtres, notamment. Et puis dans le coin, la solidarité entre habitants, entre commerçants n’est pas un leurre. La mixité sociale est un fait. Contrairement à ce qui est souvent dit, ce n’est pas un quartier communautaire. »

« L’App’Art est une fenêtre ouverte sur le monde, où les curieux sont invités à s’initier à des activités insolites grâce aux ateliers de découverte intitulés Les sens du monde. Il s’agit d’apprendre à faire fonctionner ses sens lors de stages dédiés à des activités venues d’ailleurs. D’Asie, avec le Kolam indien et le Feng-shui chinois, d’Amérique latine avec le Chant Tango ou l’Atelier Cuisine évasion - en ce moment les truffes au chocolat brésiliennes. » De fait, L’App’Art du monde ne pouvait ouvrir ailleurs.

Un stage de parfumerie naturelle samedi 22 janvier 2011
À mi-chemin entre la Parfumerie et l’aromathérapie, l’App’Art du mode propose, samedi 22 janvier 2011, de 14h à 18h, un stage de parfumerie naturelle (uniquement des matières premières naturelles) animé par un parfumeur professionnel venu de Grasse, dans le sud de la France. « Pendant quatre heures, explique Muriel Morissey, il fera découvrir aux stagiaires des huiles essentielles du monde entier et supervisera la création personnelle de chaque participant, qui repartira avec son flacon. »

Renseignements complémentaires : lappartdumonde.com et aussi le groupe Facebook de l’App’Art.

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:

4 commentaires

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes