vendredi 22 septembre 2017| 33 riverains
 

Il était une fois à la Goutte d'Or...

Véronique Reynaud montre le plan de Paris et le 18e arrondissement aux enfants rassemblés dans le square Bashung.

Depuis le début de l’été l’équipe de développement local, en partenariat avec le musée Carnavalet, propose des séances de contes en plein air dans les parcs de la Goutte d’Or. Une occasion inédite pour les enfants du 18e arrondissement de Paris de découvrir l’histoire de la capitale et de leur quartier.

Sourire aux lèvres, Fanny Vayssière et Véronique Reynaud franchissent la grille du square Bashung sous un ciel nuageux. Dans le cadre des Rendez-vous en plein air de la Goutte d’Or, elles viennent proposer des contes sur l’histoire de Paris et du quartier. Aucune affiche n’informe le passant de l’animation prévue en cette fin d’après-midi du vendredi 24 août 2012. C’est volontaire : « Ce qui fonctionne le mieux c’est le bouche à oreille et l’information sur le moment », explique Fanny Vayssière, chargée de développement local dans le 18e, avant d’aller chercher les enfants jouant dans le bac à sable.

Alors que la conteuse Véronique Reynaud installe son panneau présentant des images de Paris, les premières gouttes tombent sur le square Bashung. Espérant que cette pluie éparse ne soit que passagère, une petite dizaine d’enfants s’assoit sur les paréos verts. « Savez-vous où nous sommes dans Paris ? » commence Véronique en désignant un petit plan de la ville ? « Dans le 18e ! » clame fièrement un garçon en survêtement noir. « Oui, nous sommes dans la Goutte d’Or, lui répond amusée la conteuse. Et aujourd’hui je vais vous raconter l’histoire de cette Lune...  », poursuit-elle en désignant l’enseigne du Carnavalet qui représente un chat et l’astre lunaire. Au bout de sa troisième phrase, l’averse s’intensifie. D’un accord commun avec Fanny, la séance du jour est annulée.

Toucher un public qui ne part pas en vacances

Les enfants s’éparpillent et les deux femmes remballent rapidement leurs affaires. Dommage, car jusque là l’été avait été plutôt clément pour la quatrième édition des Rendez-vous en plein air de la Goutte d’or organisé par l’équipe de développement local. « En été, nous organisons plusieurs événements pour toucher un public qui ne part pas en vacances », explique Fanny Vayssière. Les contes se sont rajouté au programme en 2011 et Véronique Reynaud, conférencière au musée Carnavalet, se félicite du succès de l’opération : « Les enfants sont très demandeurs d’histoires. Ils sont concernés et en veulent toujours plus ! »

Proposer des séances de contes gratuites dans les squares du quartier, c’est aussi une manière de délocaliser le musée Carnavalet, situé au 23 rue de Sévigné, un lieu peu connu des habitants de la Goutte d’Or. « Je me rends compte qu’ils ne sortent presque pas de leur quartier, explique Véronique. Ils connaissent la Tour Eiffel ou Notre-Dame, mais l’image de l’Arc de Triomphe ne leur évoque pas grand chose... » En se servant du "vieux Paris" comme toile de fond, la passionnée d’histoire de l’art invente des récits qu’elle illustre avec des images tirées de la collection du Carnavalet.

« Je leur parle des anciens métiers, comme le vinaigrier qui se promenait avec son stock de vinaigre, ou les lavandières qui étaient nombreuses à la Goutte d’Or. » Véronique rappelle aussi que le quartier doit son nom au vin qui était fabriqué ici, à une époque où les vignes poussaient à la place des immeubles en béton.

Infos pratiques
Lecture de contes sur le patrimoine et l’histoire de la Goutte d’Or :

- lundi 27 août 2012, de 16h à 17h30, au square Léon

- mercredi 29 août 2012, de 17h à 18h30, au square Léon

- vendredi 31 août 2012, de 17h à 18h30, au square Bashung

Retrouvez l’ensemble du programme des Rendez-vous en plein air de la Goutte d’Or ici.

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes