vendredi 26 mai 2017| 24 riverains
 

Evacués du Bois Dormoy, les migrants ont repris la route

L’entrée du Bois Dormoy d’où les migrants ont été évacués en milieu d’après-midi.

Les migrants de la Chapelle ont quitté le Bois Dormoy, jeudi 11 juin 2015, encadrés par des dizaines de militants d’extrême gauche. Ils occupent désormais une caserne de pompiers désaffectée près de la gare de l’Est, dans le 10e arrondissement, autour de laquelle les CRS ont pris position.

Le Bois Dormoy va retrouver son calme, ses chats et ses riverains jardiniers. La centaine de migrants qui occupait le jardin partagé depuis deux jours a été évacuée, jeudi 11 juin 2015, vers 17h30, par leurs soutiens politiques et associatifs. « La situation devenait ingérable, explique Thomas Augais, responsable de l’association Bois Dormoy. Sans installations sanitaires correctes, le risque d’épidémie était réel. » « Les voisins commençaient à râler, ajoutent deux jeunes habitants du quartier, un brin moqueur. Ils craignaient pour la santé de leurs salades et leurs tomates. »

De l’autre côté du grillage, les migrants sont attendus par une foule hétéroclite. La ruelle qui mène à la rue Marx Dormoy est noire de monde. S’y mêlent militants politiques et associatifs, habitants et simples curieux. Cinq cent personnes, environ. Au milieu desquelles les migrants semblent perdus. Plus loin, un cortège tente de se former dans un chaos indescriptible. Des militants d’extrême gauche débordent les élus verts et communistes, écharpe tricolore en bandoulière. Foire d’empoigne. Des coups partent. C’est à celui qui sera le mieux placé en tête du cortège.

JPEG - 85.1 ko
La ruelle devant le Bois Dormoy était bondée avant le départ des migrants pour des raisons sanitaires.

Le cortège s’ébranle enfin sous le soleil. Où va-t-il ? Ceux qui savent se taisent. La rue Marx Dormoy est coupée par un cordon de policiers. Le défilé, un petit millier de personnes, bouge enfin. Il s’engage à gauche, rue du Département. « Non, non, non, pas par ici, hurlent deux femmes surexcitées. Il faut aller tout droit, vers le métro La Chapelle. » L’objectif est une caserne de pompiers désaffectée dans le 10e arrondissement. « De l’air, de l’air, ouvrez les frontières », chante la foule.

Petit chapeau vissé sur le crâne, Gérald Briant, élu communiste du 18e, chargé des affaires sociales, de l’hébergement d’urgence et de la lutte contre les exclusions, marche derrière le cortège. Sur le pont depuis la première évacuation des migrants, jeudi 4 juin 2015, l’homme a les traits tirés. Et partage son dépit : « Tout à l’heure, nous sommes parvenus à négocier cinquante places d’hébergement d’urgence à Nanterre, dans les Hauts-de-Seine. Les migrants étaient dans le bus prêts à s’y rendre. Mais des militants gauchos ont empêché le bus de démarrer. Ils ont fait descendre les migrants qui sont maintenant dans la manif. C’est n’importe quoi. »

JPEG - 63.8 ko
Des échauffourées ont éclaté entre militants pendant la mise en place du cortège.

Nouveau chapitre d’une errance qui semble ne pas vouloir prendre fin, les migrants sont désormais réfugiés derrière les murs d’une caserne de pompiers, à l’angle des rues Philippe de Girard et de l’Aqueduc, dans le 10e. À l’intérieur, le NPA (Nouveau parti anticapitaliste) tente de contrôler la situation. À l’extérieur, les CRS attendent les ordres. La mairie de Paris propose toujours une soixantaine de places d’hébergement, « dans un premier temps ». « Depuis deux jours, seuls dix-huit migrants ont étés accueillis dans une structure d’accueil boulevard Ney, dans le 18e », souligne Gérald Briant.

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes