lundi 26 juin 2017| 30 riverains
 

Droit de vote des étrangers, "oui" à 93,9% dans le 18e

La votation citoyenne est une sorte de pétition qui prend la forme symbolique du vote.

Dans le 18e arrondissement de Paris, près de 94 % des votants ont exprimé leur accord au droit de vote des étrangers, lors de la votation citoyenne organisée dans tout Paris, du 16 au 22 mai 2011. Des résultats similaires à la précédente consultation voilà trois, mais une participation en légère baisse.

L’ambiance est détendue. Une dizaine de personnes discutent dans la salle Poulbot, au sous-sol de la Mairie du 18e arrondissement de Paris. Assis autour de grandes tables, elles dépouillent par groupe de deux le contenu des 31 urnes de la votation citoyenne en faveur du droit de vote et de l’éligibilité des étrangers aux élections locales, qui s’est tenue entre le 16 et le 22 mai 2011, à Paris.

Au bout de deux heures d’un travail plus ou moins minutieux – il a fallu faire venir quelqu’un avec une scie électrique pour venir à bout de cadenas dont les clés avaient été perdues – les résultats tombent. 93,9% de “oui” (4509 votants) et 5,81% de “non” (262). Un résultat sensiblement équivalent à celui de la dernière votation : en 2008, 4661 habitants du 18e arrondissement s’étaient rendus aux urnes. Soit quelque 150 personnes en moins cette année.

Olivier Clément, président de la section du 18e de la Ligue des droits de l’Homme, association qui chapeaute l’événement, espérait faire mieux. « Il faut y voir une demande constante », analyse-t-il aujourd’hui dans un sourire. À noter, près d’un quart des votants (23,5%) ne sont pas inscrits sur les listes électorales. Mais la masse des "oui" ne doit pas faire illusion. La majorité des votants est convaincue. La votation citoyenne est une sorte de pétition qui prend la forme symbolique du vote.

JPEG - 36.3 ko
Les bureaux installés en mairie et sur l’esplanade de l’église Saint Bernard ont recueilli le plus grands nombre de votes.

Si du côté quantitatif peu de choses ont bougé, sur le terrain les impressions sont différentes. Olivier Clément dit remarquer un changement qualitatif. « Ceux qui ont voté "non" l’ont fait de manière plus décidée, plus virulente même ». Et « ils sont sans complexe », ajoute la militante Christiane Verant.

La culture française, l’Islam et l’assistanat. Autant de raisons mises en avant par les partisans du non. Autant de raisons reprises au discours politique du moment. « Une femme m’a parlé du RSA, raconte Christiane, je suis sûre qu’elle ne savait même pas ce que c’était, mais c’est dans l’air du temps avec Laurent Wauquiez, le ministre des Affaires europénnes ». Les autres personnes venues dépouiller discutent des paroles de refus entendues autour des urnes. L’Islam est sur toutes les lèvres.

Excel - 19.5 ko
Le résultat de l’ensemble des bureaux de la votation citoyenne dans le 18e arrondissement.

L’absence de droit de vote et d’éligibilité ne concerne que les étrangers qui n’appartiennent pas à un pays de l’union Européenne. Depuis le traité de Maastricht de 1992, les ressortissants européens ont le droit de vote aux élections municipales et européennes. Les organisateurs souhaitent avec cette votation se faire entendre des politiques pour que cette extension du droit de vote et de l’éligibilité aux non communautaires soit inscrite dans les programmes des partis en 2012. Le maire PS, Daniel Vaillant, commentera ces résultats en mairie du 18e, mercredi 25 mai 2011, à 18h30.

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes