mercredi 26 avril 2017| 73 riverains
 

Conseils de quartier : 3 questions à Catherine Joly

Chargée de la vitalité démocratique dans le 18e arrondissement, Catherine Joly a travaillé la nouvelle charte des conseils de quartier.

Dans le cadre de la nouvelle charte des conseils de quartier du 18e, Catherine Joly, chargée de la Vitalité démocratique au sein de l’arrondissement, précise ce qui va changer pour les conseillers. L’élue PS revient sur cette nouvelle formule qui permet de s’engager de façon plus flexible dans la vie de son quartier.

Dixhuitinfo - D’où vient l’idée de cette nouvelle charte ?

Catherine Joly - C’est une longue réflexion. On a senti depuis 2010 un vrai essoufflement des conseils de quartier, un épuisement de l’ancienne formule. Les conseils de quartiers devaient etre renouvelés. Donc on s’est dit quitte à le faire, renouvelons totalement, complètement, radicalement le système. Après réflexion je suis allée voir Daniel Vaillant, maire du 18e arrondissement, pour aller lui proposer deux options : une réforme limitée de la charte, ou une option radicale. Il a été séduit par cette seconde hypothèse.

Pensez-vous que les modifications apportées à la charte des conseils de quartier peuvent amener un public diffèrent lors de ces réunions ?

Je l’espère, effectivement. La nouveauté fondamentale, c’est que le renouvellement n’a pas lieu tous les deux ans mais en permanence : à chaque réunion, un riverain peut s’inscrire et devenir conseiller de quartier. Ce renouvellement est un gage d’ouverture sur le quartier dans toute sa diversité. On évite le cercle fermé, replié sur lui-même, qui était compris dans la notion de conseil de de quartier restreint. Certaines personnes veulent assister à un conseil de quartier, être informées, mais n’ont pas le temps de s’investir à 100 %. Elles ont désormais la possibilité de venir ponctuellement pour s’exprimer. À l’inverse, il y a des citoyens engagés qui souhaitent absolument prendre des initiatives. Ils ont aussi toute leur place dans les conseils de quartier.

Le 18e est-il avancé en terme de démocratie participative par rapport aux autres arrondissements ?

L’arrondissement est dans la moyenne. Les critères qui font que l’on est avancés ou pas en terme de démocratie participative sont assez complexes. Certains arrondissements sont en apparence extrêmement ouverts. Pourtant, le maire assiste aux réunions du conseil. Les conseillers ne sont alors pas totatelement libres car la présence d’élus, ce n’est pas rien dans un conseil. Dans le 18e, notre système était mixte jusqu’à aujourd’hui : les élus présidaient les débats, mais n’avaient pas le droit de vote. En outre, Daniel Vaillant n’assistait jamais aux conseils de quartier. Avec la nouvelle charte les conseils sont beaucoup plus ouverts. Et, surtout, il n’y a plus de présidence d’élus en leur sein.

Prochains conseils où les conseillers seront tirés au sort :
- Jeudi 21 février 2013, Montmartre, à 19h00, dans les locaux de l’école de la rue Houdon ; Goutte d’Or/Château Rouge, Institut des cultures d’Islam.
- Mardi 26 février 2013, Amiraux Simplon/Poissonniers, 19h00, mairie du 18e ; Charles Hermite/Evangile, 19h00, école Maurice Genevoix.
- Jeudi 28 février, Porte Montmartre/Clignancourt, 19h00, école Binet B ; Chapelle/Marx Dormoy, 19h00, salle de conférence de la DPVI.

Pour tout savoir sur le nouveau fonctionnement des conseils de quartier et pour devenir conseiller de quartier, lire l’article Les conseils de quartier font peau neuve

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:

1 commentaire

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes