mardi 23 mai 2017| 26 riverains
 

Guillaume Mivekannin, sa vie est un one man show

À quarante ans, Guillaume Mivekannin, ancien banquier, relève le défi de la scène en se produisant au Tremplin théâtre, dans le 18e.

Guillaume Mivekannin est à l’affiche de son propre spectacle, Cast-moi pauv’ con, au Tremplin Théâtre dans le 18e arrondissement de Paris pour encore deux dates, les mardis 3 et 17 juin 2014. Un one man show inspiré de sa propre vie qu’il joue avec l’espoir de lancer sa carrière de comédien.

Homme, grand, brun... jusque là la description de l’affiche est fidèle, si ce n’est qu’elle passe à coté de son grand sourire. Habitant du 18e arrondissement de Paris depuis quatorze ans, Guillaume Mivekannin, ancien banquier, s’est lancé dans la comédie en 2012. Aujourd’hui, il est à l’affiche de son one man show, Cast-moi pauv’ con, qu’il joue depuis un an au Tremplin Théâtre, rue des Trois frères, pour encore deux dates, les 3 et 17 juin 2014.

Métis d’origine africaine, il est né à Reims voilà quarante ans, d’un père professeur de sport et d’une mère psychologue. Après son baccalauréat, Guillaume suit pendant plusieurs années des cours de science puis de psycho. Sans succès. Il s’essaye alors au basket-ball et là encore cela ne fonctionne pas. « À un moment je me suis dit, il faut absolument que je fasse quelque chose de ma vie, raconte-t-il. Avec l’an 2000 qui arrivait j’ai décidé de tenter ma chance à Paris. » Où on lui propose un travail dans une banque, qu’il accepte à contrecoeur pour subvenir à ses besoins.

Une nouvelle vie dans le 18e

C’est une nouvelle vie qui commence alors pour Guillaume Mivekannin. Qu’il choisit de vivre dans le 18e arrondissement. « Après avoir visité Montmartre quand j’étais plus jeune, je me souviens avoir voulu vivre là-bas », se rappelle-t-il. Au final, c’est surtout les prix de l’immobilier, plus abordables à l’époque, qui lui font prendre sa décision. Il s’installe alors du coté de Barbès avec sa femme.

Depuis, le comédien a appris à aimer l’arrondissement. Pour son coté « cosmopolite », qui lui rappelle ses origines métissées, mais aussi pour le coté « village » : « Quand on sort du métro, on reconnaît pas mal de gens du quartier et ça c’est vraiment quelque chose que j’apprécie beaucoup. » Il a maintenant ses habitudes. Grand fan de football, c’est à la Divette de Montmartre, rue Marcadet, qu’il va voir les matchs (il ne cache pas son admiration pour l’Olympique de Marseille). Il apprécie aussi les parcs où il se promène avec ses deux enfants. Mais le 18e est également le lieu où il a prit ses premiers cours de théâtre.

JPEG - 40.9 ko
Le spectacle de Guillaume Mivekannin est largement autobiographique.

Le théâtre, une vocation

Le théâtre l’a toujours intéressé, mais ce n’est qu’après être arrivé à Paris que le premier contact a lieu. En 2000, il assiste à une pièce d’un cours de théâtre qui le séduit immédiatement. Si bien que quand les membres de ce cours, cherchent à se lancer en montant une pièce de Marcel Aymé, Les Maxibules, et qui leur manque un acteur, Guillaume saute le pas sans trop réfléchir. Il se souvient de la première : « J’attendais en coulisse et je me disais, mais qu’est ce que tu fais là, quel abruti d’avoir accepté ! »

Il découvre alors l’excitation de la scène et n’arrive plus à s’en passer. Pour se perfectionner, Guillaume décide de prendre des cours. Il suivra pendant trois ans l’enseignement de Drôles de scènes, rue Duhesme, un cours adulte qui n’existe plus aujourd’hui. Poussé par son professeur, il participe ensuite à d’autres formations pour diversifier ses connaissances, engranger davantage d’expérience.

Adieu la banque !

En 2010, il quitte son travail à la banque pour se consacrer à ses envies artistiques. « On ne peut pas faire indéfiniment un boulot qui nous plait pas », explique-t-il. Surtout, il se rend compte que le métier d’artiste demande beaucoup de travail ce qui change l’image de « saltimbanque fainéant », qu’il en avait. Il poursuit le théâtre et suit en parallèle une formation en montage vidéo. En 2013 il lance son propre one man show : Le comédien, qui deviendra bientôt Cast-moi pauv’ con.

Pour apprendre à connaître Guillaume Mivekannin, il suffit d’aller voir son spectacle. Très auto-biographique, il parle de Reims, Marseille, des Sables d’Ollonnes et même des Etat-Unis. Autant d’endroits que l’acteur connait et d’où il tire ses anecdotes, même si il laisse une part à l’imagination. Ce spectacle, c’est un moyen pour lui de montrer qui il est : « J’ai eu besoin de l’écrire pour m’affirmer en tant que comédien, j’avais toujours du mal à dire aux gens que c’était mon métier . »

Comédien ou humoriste ?

Guillaume Mivekannin est-il comédien ou humoriste ? : « Je me définis pas comme un humoriste, mais je veux quand même faire des choses où on rigole pour rester dans le divertissement. Au final, c’est aussi une des facettes de comédien sous laquelle on me voit. » Car au-delà de l’affirmation de son identité, Guillaume cherche à montrer ce qu’il sait faire. « C’est pour les directeurs de casting, même si le titre du spectacle les agresse un peu », admet-t-il en riant.

En un an cependant il n’a pas reçu de propositions. Guillaume ne perd pas espoir et voit le bon coté des choses : « Même si je n’ai pas encore de retour, jouer mon spectacle m’aide à m’améliorer. » A coté il continue de passer des castings et joue de temps en temps dans de courts-métrages. Pour lui, tous ces efforts représentent « un défi » et il n’est pas prêt de baisser les bras.

Cast-Moi Pauv’ con !
Le Tremplin théâtre
Les mardis 3 juin et 17 juin 2014 - 21h
Réservations : 01 42 54 91 00
Sur BilletRéduc en suivant ce lien

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes