vendredi 18 avril 2014| 59 riverains
 

Baba Corneliu, statue vivante à Montmartre

Baba Corneliu, Roumain de 37 ans, travaille depuis cinq mois sur le parvis du Sacré-Coeur de Montmartre dans le 18e arrondissement de Paris. Voilà huit ans, il a quitté sa Roumanie natale pour devenir une “statue vivante”. Et subvenir à ses besoins. Vidéo.

Baba Corneliu travaille tous les jours entre 12h et 18h. Pas question pour lui de prendre des vacances. Surtout l’été. Ce vendredi 3 juin 2011, il ne fait pas le pont. S’il se produit un peu partout dans Paris, son lieu de prédilection reste l’esplanade du Sacré Cœur. « Pas seulement parce que les touristes sont au rendez-vous, assure-t-il, mais parce que la vue est belle. »

Baba, couvert de peinture couleur cuivre, est déguisé en chevalier. Un costume qu’il a imaginé lui même et qu’un ami a accepté de lui fabriquer. Une tenue originale qu’il met près d’une heure à enfiler, mais qui attire les foules. Il est cependant difficile d’évaluer combien cette activité peut lui rapporter. Baba préfère d’ailleurs ne pas en parler. Cela dépend des jours, du temps, du nombre de touristes et de bien d’autres choses encore. S’autorisant quelques minutes de pause, l’homme descend de son piédestal et retire ses grosses lunettes cuivrées, ne laissant voir que ses yeux, d’un bleu éclatant.


Baba Corneliu, statue vivante à Montmartre (1) par dixhuitinfo

Avant de venir en France, Baba a beaucoup voyagé, en Écosse, en Angleterre, au Danemark et en Espagne notamment. Baba va là où sont les touristes mais ne peut pas toujours rester. S’il aime bien Montmartre, il ne peut toutefois pas en profiter autant qu’il le souhaiterait parce que quand les autres se promènent tranquillement, lui se met au travail.


Baba Corneliu, statue vivante à Montmartre (2) par dixhuitinfo

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com