jeudi 14 décembre 2017| 18 riverains
 

Hollande, 70,3 % dans le 18e : réactions en vidéo

Le dépouillement dans le bureau 25, place Constantin Pecqueur où François Hollande l’a emporté de quatre voix sur Nicolas Sarkozy.

Avec plus de 70 % des voix au deuxième tour de l’élection présidentielle, François Hollande réalise un score important dans le 18e arrondissement de Paris. Bon signe pour la gauche locale, dans la perspective des élections législatives de juin prochain. D’autant que la droite pourrait avancer divisée : Jean-François Probst, ex-conseiller de Jacques Chirac, devrait se présenter dans la 18e circonscription, convoitée depuis longtemps par l’UMP Pierre-Yves Bournazel.

- Relire le direct commenté du deuxième tour de la présidentielle dans les 18e et 19e arrondissements
- Voir les résultats et les réactions après le 1er tour

Les militants PS du 18e arrondissement de Paris ont laissé éclaté leur joie à l’annonce des résultats de l’élection présidentielle 2012. Réunis devant un écran de télé dans la grande salle de la section PS Jean-Baptiste Clément, non loin de la mairie, ils ont écouté avec attention les réactions des gagnants et des perdants, avant de gagner la place de la Bastille pour les uns, leur domicile "car demain on travaille", pour les autres.

Le PS local a de quoi être satisfait du score de son favori : François Hollande a récolté 70,31 % des voix dans le 18e arrondissement, contre 29,69 % à Nicolas Sarkozy (seul le 20e a fait mieux, 71,83 %). En 2007, Ségolène Royal avait rassemblé 63,6 % des suffrages dans le 18e, Nicolas Sarkozy obtenant 36,4 % des voix.

Une forte poussée de la gauche, qui se traduit par la conquête par le PS de l’ensemble des bureaux de vote de l’arrondissement. Exemple symbolique, le bureau 25, situé place Constantin Pecqueur, traditionnellement à droite, passe à gauche. De justesse : dans ces beaux quartiers, quatre voix seulement séparent François Hollande de Nicolas Sarkozy.


Présidentielle 2012 : réactions des militants... par dixhuitinfo

De bon augure pour les élections législatives de juin 2012, diront les socialistes locaux. Même si les militants UMP ne veulent pas s’avouer battus. "A nous de remporter les élections intermédiaires, au travail, disent-ils à la permanence de Pierre-Yves Bournazel, chef de file de l’opposition municipale. C’est le jeu démocratique, il faut le respecter, mais le combat continue pour prendre la 18e circonscription."

Une affaire compliquée. D’autant qu’un invité de dernière heure pourrait bousculer la stratégie de Pierre-Yves Bournazel, candidat dans cette 18e circonscription : Jean-François Probst, ancien du RPR et conseiller de Jacques Chirac, pourrait aussi se présenter dans la 18e. "C’est un coup de François Fillon, futur ex-Premier ministre, lequel veut s’implanter à Paris, pour faire payer à Bournazel son soutien à Rachida Dati", commente un fin connaisseur du dossier.


François, militant socialiste du 18e... par dixhuitinfo


Nadia, militante PS du 18e arrondissement de... par dixhuitinfo

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:

1 commentaire
  • Après la défaite , le temps de la réflexion et des questions à droite.
    L’UMP doit remettre en question sa stratégie de A à Z sinon on ira vers l’éclatement, la droite devra se rassembler autour d’un nouveau parti , d’un nouveau leader élu par des primaires, d’un nouveau logo,avec un apport et participation solide du centre.

    Répondre


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes