vendredi 20 octobre 2017| 17 riverains
 

Café politique à l'UMP pour entretenir la mobilisation

Nathalie Fanfant, candidate UMP aux législatives dans la 15e circonscription de Paris, dialogue avec Pierre-Yves Bournazel, élu du 18e, lors du Café politique du lundi 16 avril 2012.

Pierre-Yves Bournazel, patron de l’UMP dans le 18e arrondissement de Paris, a organisé, lundi 16 avril 2012, une réunion publique dans un bar, près de la Porte de Montmartre. Objectif : mobiliser les militants à six jours du premier tour de l’élection présidentielle.

« À chaque fois, il y a de plus en plus de monde, » se félicite Christian Honoré, élu UMP au conseil d’arrondissement du 18e. Lundi 16 avril 2012, au bar Jazz y jazz, près de la porte de Montmartre, ils sont environ 150 à assister à la réunion de soutien à Nicolas Sarkozy, candidat à sa propre succession aux élections présidentielles. Au cours de ce Café politique (une réunion publique), quatre intervenants, définis comme les jeunes loups de la droite, ont pour objectif de mobiliser les militants à moins d’une semaine du premier tour de l’élection présidentielle.

« Allez porter la bonne parole autour de vous, lance Pierre-Yves Bournazel. Nicolas Sarkozy a besoin de vous. Nous avons besoin de vous. » Durant une heure et demi, les intervenants défendent le bilan du président de la République, sans oublier d’insister sur les élections législatives des 10 et 17 juin 2012, où Bournazel se présente dans la 18e circonscription. « Si Pierre-Yves et moi sommes élus députés, ce sera grâce à vous, » lance Guillaume Peltier, membre de l’équipe de campagne du président sortant et candidat de la majorité aux législatives à Tours.

Autorité et responsabilité

« L’élection présidentielle n’est pas encore jouée, chuchote Monique Pradel, militante UMP. Ca va être dur. Mais, il faut que Nicolas Sarkozy soit réélu. Il incarne l’autorité, la responsabilité. La France a besoin de lui. » L’autorité de l’Etat, l’insécurité, la lutte contre la dette et les hausses d’impôts initiées par la majorité parisienne socialiste sont largement abordées par les intervenants. Des thèmes qui font réagir le public. Comme le nom de François Hollande, hué à plusieurs reprises.

À l’issue de la réunion, l’équipe de Pierre-Yves Bournazel invite l’assistance autour d’un verre. Intervenants et public se mélangent, discutent. « C’était tonique, » lance tout sourire Françoise, 66 ans, infirmière à la retraite. Elle milite à droite depuis 1974. « On va occuper le terrain jusqu’aux législatives en tractant à la sortie du métro et en collant des affiches dans les rues. »

Car au-delà de cette manifestation de soutien à Nicolas Sarkozy, c’est bien des législatives, dont on parle. Dehors, des jeunes militants débriefent la réunion. « Ça nous donne de l’énergie pour la suite, insiste Shayan Mousavi, 23 ans, étudiant en sciences politiques à ASSAS. Ca fait deux ans que je milite pour Pierre-Yves Bournazel. On est confiant pour les législatives parce qu’il est dynamique et proche des préoccupations des habitants de l’arrondissement. »

Reconquête

« Il n’y a pas de vague en ma faveur, précise l’élu du 18e entre deux accolades. Mais, depuis quatre ans, j’essaie de créer un lien de confiance entre les habitants et moi. » Le candidat UMP dans la 18e circonscription se définit comme « un élu de proximité, habitant là où je me présente contrairement à d’autre ».

Une proximité qui passe par une présence sur le terrain « Je suis tout le temps en campagne de reconquête, insiste-t-il. Quand je ne tracte pas, je suis à la permanence. Les habitants commencent à me reconnaître dans la rue et m’interpelle sur plusieurs sujets comme le logement, la sécurité ou la propreté de la voirie. »

Au lendemain du premier tour des présidentielle, Pierre-Yves Bournazel organisera une nouvelle réunion dans ce même bar, avec Valérie Pécresse, ministre du Budget. Entre temps, l’équipe continuera à arpenter les rues du 18e arrondissement afin de convaincre les derniers indécis de voter Nicolas Sarkozy On sera sur le terrain jusqu’à la dernière minute », confie l’élu d’opposition à la majorité municipale.

Lire aussi sur le site : Trois candidats en campagne au marché de l’Olive

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:

2 commentaires
  • Méthode Coué 19 avril 2012 10:04, par Thomas75018

    Avec tout ce qu’a fait Sarkozy en 5 ans les médias essayent encore de nous faire croire que dans le cœur des français il est à quelques points de popularité de la présidentielle de 2007 ?!!!....
    Vous n’en n’avez pas une autre ?

    Répondre

  • Effectivement, ce sont bien les législatives que M. Bournazel a en ligne de mire... c’est SON ambition. Son ambition, politique avant tout.
    Passer devant le local qui lui sert de permanence est en ce sens très instructif. Une vitrine entièrement recouverte de la photo de... lui-même : 4 m sur 3 environ ! Rien que ça ! C’est sûr que les gens du quartier peuvent commencer à le reconnaître !

    Répondre


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes