mercredi 23 août 2017| 24 riverains
 

Barbara Feledziak, une écolo novice en politique

Barbara Feledziak dit avoir toujours été en phase avec les idées écologistes.

À 32 ans, Barbara Feledziak, candidate d’Europe Ecologie les Verts dans la 17e circonscription de Paris, mène sa première campagne politique. Pour elle, les problèmes environnementaux touchent les riverains dans leur vie de tous les jours.

Un coup de cœur pour le 19e arrondissement de Paris. Voilà ce qui a amené Barbara Feledziak à s’installer, il y a quatre ans, dans la 17e circonscription, où elle est aujourd’hui candidate Europe Écologie Les Verts pour les législatives des 10 et 17 juin 2012. Originaire de Comines dans le Nord-Pas-de-Calais, à la frontière belge, la jeune femme de 32 ans, habite la capitale depuis une dizaine d’années. « J’ai pas mal déménagé dans Paris, mais c’est la première fois que je me dis que j’ai envie de rester. »

Les Buttes Chaumont, l’ambiance populaire et alternative, la richesse culturelle et artistique, les jardins partagés, c’est ce qui l’a séduite, d’abord dans le 19e, puis dans le 18e, qu’elle a appris à connaître, un peu plus tard. Comme son suppléant, Pascal Julien, est adjoint au maire dans le 18e, ils se sont mutuellement fait découvrir leur arrondissement.

Déclic

Barbara Feledziak est une petite nouvelle en politique. Bouffée d’air frais ou maladresse de la part des écolos, la jeune femme laisse ses adversaires et sympathisants en décider. Mais « les retours sont plutôt favorables ». Et être une femme, jeune qui plus est, dans une circonscription, où certains élus sont installés depuis plusieurs décennies, « ça compte ». « Et puis, je me suis découverte plutôt à l’aise pour parler en public, chose que je redoutais au départ », avoue Barbara, enjouée.

JPEG - 31.8 ko
Pascal Julien, élu EELV du 18e arrondissement, est suppléant de Barbara Feledziak dans la 17e circonscription.

La politique, elle n’y était pas prédestinée. Sûrement ne l’est-on jamais. Toujours est-il que dans sa famille, d’origine polonaise, arrivée en France pour travailler dans les mines avec la vague d’immigration des années trente, « on ne parlait pas politique à table ». Dans son cercle d’amis, la politique n’est pas non plus un sujet de prédilection. Les avis divergent. Mais « lorsque la politique vient sur le tapis, les débats sont animés », ce qui plaît à Barbara.

Elle dit avoir toujours été en phase avec les idées des écologistes, « peut-être parce que j’ai grandi à la campagne, entourée de verdure ». En 2007, elle va rendre visite à un oncle en Alaska, ce qui ne fait que renforcer ses convictions. « Là-bas, les dégâts dus au changement climatique se voient à l’oeil nu. »

Le déclic lui vient finalement il y a trois ans, après qu’ Europe Écologie Les Verts ce soit formé. Elle se rend à une réunion, en bas de chez elle, et « c’était parti, j’avais mis le doigt dans l’engrenage ». Depuis elle n’a pas chômé. En plus d’être candidate pour les législatives, elle est, depuis mars 2011, co-secrétaire d’Europe Écologie Les Verts Paris.

Ego

Pour autant, elle ne s’imagine pas faire une carrière politique. D’ailleurs, elle n’aime pas ceux qui disent “je veux faire carrière en politique”. La politique devrait être, selon elle, temporaire. Et puis « le monde de la politique est dur », souvent éprouvant pour l’ego et chronophage, explique-t-elle.

Son temps, Barbara Feledziak l’emploie également dans plusieurs associations. Maraudes dans le Bois de Vincennes, défense des biffins dans le 18 arrondissement, participation à l’installation d’une caravane de l’eau en Afrique. La jeune femme a de nombreux engagements et projets. Elle a cependant dû les mettre entre parenthèse le temps de la campagne, car pour l’instant, ce sont les porte-à-porte qu’elle enchaîne. Son but, démontrer que l’écologie « ce n’est pas que la lutte contre les hérissons écrasés », mais que les problèmes environnementaux touchent les riverains dans leur vie de tous les jours.

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes