jeudi 29 juin 2017| 37 riverains
 

Amende pour le Front de gauche après un tractage métro Crimée

Manuel Ménal, un des militants Front de gauche présent le 23 mai 2012 métro Crimée avec Ian Brossat, candidat Front de gauche aux législatives, est puni par la RATP. Il a reçu, le 14 juin 2012, la notification d’une amende de 88 euros pour « propagande, pétition, distribution de tracts ou prospectus, sans autorisation ».

Le 23 mai 2012, les militants du Front de gauche distribuaient le programme de leur candidat Ian Brossat. Les 10 militants avaient par ailleurs accroché au scotch trois affiches de campagne, « arrachées par les agents de police », selon Ian Brossat.

Le candidat aux législatives dans la 17e circonscription a réagi dans un communiqué : « Alors qu’il manque des policiers à Paris et que les transports publics sont un enjeu vital, je crois que la RATP a d’autres missions que de s’attaquer à la liberté d’opinion des habitants d’un quartier populaire. » Ian Brossat a en outre adressé un courrier de protestation au directeur de la RATP, Pierre Mongin.

Dixhuitinfo.com vous a déjà parlé de ce tractage ici.


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes