jeudi 23 octobre 2014| 58 riverains
 

Thierry Coudert, un Modem inclassable dans la 3e circo.

Thierry Coudert s’engage enfin pour une ville où la vie ne s’arrêterait jamais, où les piscines et les musées seraient ouverts à toutes les heures du jour et de la nuit.

Candidat Modem aux élections législatives, l’inclassable Thierry Coudert ne manque pas d’idées originales pour donner un nouveau visage à la 3e circonscription, qui couvre une partie des 17e et 18e arrondissements de Paris.

Thierry Coudert aurait aimé être le candidat UMP de la 3e circonscription de Paris. Mais, le parti de la majorité a investi Valérie Paparemborde, adjointe au maire du 17e, pour les élections législatives. Thierry Coudert se présente lui sous les couleurs du Modem. Inclassable sur l’échiquier politique, cet énarque de 54 ans a pourtant les idées claires : « Je suis libéral et donc, à gauche sur les questions de société et, à droite sur les questions économiques ».

Sa carrière politique est à l’image de cette ambivalence idéologique. En 1975, il entre au PS, et rejoint la frange libérale du parti, menée à l’époque par Laurent Fabius. Après une longue carrière de haut fonctionnaire, en préfecture et dans les cabinets ministériels, où il « travaille nuit et jour sans avoir vraiment de vie », Thierry Coudert croise la route de Nicolas Sarkozy au milieu des années 2000.

Sarkozyste de gauche

Séduit par la personnalité et les « idées sociétales de gauche » du futur Président, il crée la Diagonale, en 2006, un groupe de Sarkozystes de gauche. Le technocrate décide alors de se lancer en politique. Choisi par Françoise de Panafieu pour représenter l’ouverture à gauche aux élections municipales, il est élu en 2008 conseiller de Paris, pour le 17e arrondissement.

Charmé par ce « coin de campagne à Paris », il décide de s’ installer dans le 17e, près du métro La Fourche. Ce « fou de Paris », comme il se surnomme lui-même, apprécie aussi le 18e : « C’est un peu comme la partie du 17e où je vis : une mosaique de quartiers, d’ambiances ; un mélange de traditions du vieux Paris et de modernité ».

Déçu par l’orientation très à droite de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012, il se sent aujourd’hui proche du Modem. « Il y a une grande compatibilité entre les valeurs défendues par le Modem et les miennes », résume-t-il. Thierry Coudert n’a pas l’intention de s’imposer au sein d’un parti politique. « Quand on commence à faire de la politique à 50 ans, on ne rêve pas de devenir président de la République, explique-t-il, mais plutôt de s’investir sur des dossiers importants ».

Amoureux des arts

La culture figure au premier rang des priorités de cet amoureux des arts, écrivain à ses heures perdues et grand amateur d’opéra classique. En charge de ce dossier au Conseil de Paris pour le groupe UMP, il a milité notamment pour la création d’un espace culturel dans l’ancienne gare de la petite ceinture avenue de Saint-Ouen. Il a aussi soutenu le collectif d’artistes, La petite rockette, menacé d’expulsion dans le 11e arrondissement .

Mais, Thierry Coudert n’envisage pas sa circonscription uniquement sous l’angle culturel. Engagé dans la lutte pour la piétonisation de la rue des Moines dans le 17e, il souhaite généraliser ce genre de dispositif. Le conseiller municipal aimerait aussi développer des modes de transports alternatifs pour faire disparaître progressivement la voiture de la ville. Défenseur d’une « ville en continu », Thierry Coudert s’engage enfin pour une ville où la vie ne s’arrêterait jamais, où les piscines et les musées seraient ouverts à toutes les heures du jour et de la nuit. Afin que « Paris vive sans interruption ».

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com