lundi 26 juin 2017| 23 riverains
 

Renouvellement des conseils de quartier : la carte de la démocratie locale

JPEG - 138.1 ko
Les membres des huit conseils de quartier du 18e arrondissement sont renouvelés tous les quatre ans.

Les 24 membres du collège "habitants" des conseils de quartier du 18e arrondissement de Paris seront renouvelés par tirage au sort, le 16 octobre 2008. Les personnes de plus de 16 ans, vivant ou exerçant une activité dans le 18e, qui souhaitent se porter candidates et participer ainsi au développement de leur quartier, ont jusqu’au 6 octobre 2008 pour déposer leur dossier à la mairie.

Relais entre la mairie du 18e et la population de l’arrondissement, les conseils de quartier, instaurés depuis février 2002 dans les villes de plus de 80000 habitants par la loi Vaillant, sont consultés sur toutes les questions touchant à la vie du quartier (aménagement, société, culture, etc.). Le 18e en compte huit (voir carte). Leurs membres sont renouvelés tous les quatre ans. Ce sera le cas le 16 octobre 2008, date à laquelle se déroulera le tirage au sort des conseillers parmi les habitants qui auront déposé leur candidature, au plus tard le lundi 6 octobre 2008. Catherine Joly, élue du 18e, en charge de la "vitalité démocratique" et Lucie Taboulot, coordinatrice des huit conseils de quartier de l’arrondissement, expliquent le fonctionnement et les enjeux des conseils de quartier.

JPEG - 138.1 ko
Les conseils de quartier permettent aux habitants de participer au développement de leur cadre de vie.

Dixhuitinfo - Quel est le rôle d’un conseil de quartier ?
Catherine Joly - C’est un lieu de participation et de dialogue. Il permet aux habitants de participer directement à la vie locale. Un conseiller de quartier occupe une position privilégiée car il contibue directement au fonctionnement et au développement du cadre de vie, dans une enceinte écoutée par la mairie d’arrondissement. Les conseils de quartier ont la possibilité d’émettre des vœux au conseil d’arrondissement de la mairie.

Comment sont composés les conseils de quartier ?
Lucie Taboulot - Les 34 conseillers, élus tous les quatre ans, sont répartis en deux collèges : le collège "habitants", pour lequel 24 membres sont tirés au sort, et le collège associatif, qui comporte 10 associations du quartier désignées par leurs pairs. Les conseils de quartier sont présidés par un (ou une) élu(e) désigné(e) par le conseil d’arrondissement, sur proposition du maire. Cette année, seul le collège "habitants" est renouvelé. En 2009, ce sera le tour du collège associatif.

Pourquoi les conseillers du collège "habitants" sont-ils tirés au sort ?
C.J. - Il y a toujours davantage de candidats que de postes. À ce jour, 400 habitants du 18e arrondissement ont déposé une candidature.

JPEG - 46.4 ko
Lucie Taboulot (à g.), coordinatrice des conseils de quartier du 18e, et Catherine Joly, élue chargée de la vitalité démocratique de l’arrondissement.

Si un conseiller impliqué dans un dossier souhaite se représenter pour le suivre et qu’il n’est pas tiré au sort, que se passe-t-il ?
L.T. - En fonction des dossiers, les conseils de quartier ont créé des commissions. Les anciens conseillers qui n’ont pas été tirés au sort ont la possibilité de poursuivre leur travail au sein de ces instances.

Quel est le rythme de travail des conseils de quartier ?
C.J. - Une réunion en conseil restreint est organisée tous les mois. Tous les conseillers de quartier sont invités à y participer. Par ailleurs, trois réunions publiques sont ouvertes chaque année à tous les habitants.

Quels sont les thèmes abordés dans les conseils de quartier ?
L.T. - Ils dépendent, bien entendu, de l’actualité du quartier. A l’origine, il était beaucoup question de propreté des rues et de sécurité. Puis, on est passé aux aménagements de voirie. Ces dernières années, les ordres du jour étaient plus ouverts : il y était question de solidarité, de la place des handicapés dans la société, de l’hébergement des sans domicile fixe. A ce titre, le conseil de quartier Clignancourt-Jules Joffrin, associé avec celui d’Amiraux-Simplon, a demandé que soient créées des maisons relais pour les accueillir. Le dossier est en cours.

Un conseil de quartier peut-il influencer des décisions d’urbanisme ?
L.T. - Il est invité à toutes les réunions concernant les aménagements. Son avis est sollicité, en fonction des dossiers.
C.J. - C’est du cas par cas, en effet. Il faut aussi tenir compte du mandat politique que les électeurs ont confié à la majorité municipale. Laquelle doit respecter ses engagements électoraux. Nous avons une politique à mener. Difficile, parfois, de faire plaisir à tout le monde.

Quels sont les moyens dont disposent les conseils de quartier ?
L.T. - Les conseils de quartier disposent d’un budget de fonctionnement et d’un budget d’investissement. Le premier, d’un montant de 3300 euros, permet d’assurer les dépenses de communication, d’animation et de fonctionnement du conseil (affiches, location de matériel, achat de nourriture pour une fête de quartier, etc.). Le second budget s’élève 8200 euros. Cette somme est consacrée à l’achat de matériel urbain, des bancs par exemple. Le conseil de quartier valide ces achats, mais il ne dispose pas de fonds propres. Les sommes sont prélevées sur le budget de la mairie du 18e, qui vérifie que ces investissements sont compatibles avec ses propres projets.

Téléchargez le coupon de candidature sur le site Internet de la mairie du 18e arrondissement.

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes