mardi 26 septembre 2017| 18 riverains
 

Premier secrétaire du PS : Ségolène Royal en tête au premier tour dans le 18e arrondissement

JPEG - 67.1 ko
Dans le 18e arrondissement, les voix de la motion Delanoë se sont reportées, en majorité, sur Ségolène Royal.

43,7% pour Séglène Royal et 41,4% pour Martine Aubry : jeudi 20 novembre 2008, les adhérents socialistes du 18e arrondissement ont partagé leurs voix de façon presque identique entre les deux prétendantes au poste de premier secrétaire du PS. Le troisième candidat, Benoît Hamon, recueille pour sa part 15% des suffrages. Second tour, ce soir.

Au coude à coude. Avec 43,7% pour Ségolène Royal et 41,4% pour Martine Aubry, les adhérents socialistes du 18e arrondissement ont partagé leurs voix de façon presque identique entre les deux prétendantes au poste de premier secrétaire du PS. Le troisième candidat, Benoît Hamon, recueille pour sa part 15% des suffrages. Sur l’ensemble de la capitale, la maire de Lille est légèrement en tête (40,6%), à deux points devant l’ancienne candidate à l’élection présidentielle (38,5%). Aucun des trois candidats n’étant majoritaire absolu au niveau national (42,5% pour Ségolène Royal, 34,7% pour Martine Aubry et 22,8% pour Benoît Hamon), un deuxième tour est organisé ce soir, vendredi 21 novembre 2008.

JPEG - 66.5 ko
Le décompte des voix au siège du PS, rue de Trétaigne, dans le 18e arrondissement.

Au-delà de ces chiffres, la vraie surprise de ce scrutin dans le 18e, et dans une moindre mesure sur Paris, c’est le mauvais report des voix de la motion A dirigée par Bertand Delanoë. Seul des quatre leaders du congrès à ne pas s’être présenté au poste de premier secrétaire, il avait appelé les militants, lundi dernier, à voter en faveur de Martine Aubry. Or, force est de constater que son appel n’a été que modérément suivi. Légèrement en tête sur l’arrondissement, Ségolène Royal est même majoritaire au sein de la propre section du maire de Paris. Elle recueille ainsi 53,3% des voix à JBC (l’une des trois sections PS du 18e), contre 27,8% pour Martine Aubry et 18,7% pour Benoît Hamon. « Un désaveu pour Bertrand sur ses propres terres », confiait hier soir un militant socialiste.

Outre la mauvaise campagne du maire de la capitale lors de ce congrès, ce désaveu est aussi la marque d’un autre leader dans le 18e : le député et ancien adjoint au maire de Paris, Christophe Caresche. En lançant dans un premier temps son propre texte (motion B, pôle écologique), il a ensuite ouvertement appelé les militants à voter pour Ségolène Royal. Les adhérents socialistes n’ont peut-être pas attendu son appel pour préférer Ségolène à Martine, mais en se démarquant aussi nettement de son ancien mentor, Christophe Caresche signe de façon claire son divorce avec le maire de Paris.

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes