mardi 23 mai 2017| 12 riverains
 

P.Y. Bournazel, UMP, à la conquête du 18e arrondissement

JPEG - 104.4 ko
Pierre-Yves Bournazel est récemment devenu chef de file de l’UMP dans le 18e arrondissement.

Pierre-Yves Bournazel, chef de file de l’opposition UMP au maire du 18e arrondissement de Paris, Daniel Vaillant, agite la politique locale et pointe ce qu’il estime être les dérives de la majorité municipale. Le jeune élu, qui prend date pour les prochaines échéances électorales, lui reproche notamment son manque de vision et l’absence de projets économiques.

Ça chicore, ça réplique, les mises au point tombent, les portes claquent : les séances du Conseil d’arrondissement du 18e prennent une tournure surprenante en ce début de mandature. Le mérite en revient pour l’essentiel à l’opposition UMP, qui fait une bonne partie du spectacle tout en pratiquant son travail... d’opposition. À ce petit jeu de chercheur de poux dans les têtes de la majorité socialiste, Pierre-Yves Bournazel excelle. Ce jeune homme de 31 ans, inconnu il y a encore quelques mois, porte-parole de Françoise de Panafieu lors de la campagne des municipales 2008, a la répartie facile. Corrézien d’origine, il s’exprime avec aisance et une certaine finesse. Au besoin, il hausse le ton, lève le doigt et pointe les failles dans les dossiers présentés par les conseillers de la majorité. Il ne lâche rien.

JPEG - 128 ko
« Je vis rue Damrémont, dans le 18e arrondissement, depuis plus d’un an. Je n’ai pas de passif politique. »

36 conseillers de gauche et 6 de droite. Elle n’a pas le choix. La droite doit se faire entendre si elle veut, un jour, diriger à nouveau le 18e. Compte tenu de l’implantation du PS, ce serait un exploit. P.Y Bournazel a la gueule de l’emploi. Disponible, des airs de garçon sage, il présente bien. Sa jeunesse est un atout : il pense que le temps joue pour lui. Il connaît peu l’arrondissement ? « Et alors ? Je vis rue Damrémont depuis plus d’un an, précise-t-il. J’ai des amis dans le quartier. Politiquement, je n’y ai pas de passif. » Et, celui qui fut un temps surnommé « Bébé Panafieu » par son propre camp, et notamment par la vieille garde UMP du 18e (qui semble l’avoir rallié depuis), de préciser : « J’aurais pu être candidat n’importe où dans Paris, mais je voulais un arrondissement de reconquête. J’ai choisi le 18e. Je m’y sens bien, chez moi, je me fonds dans la masse. J’apprécie son brassage social et générationnel. »

JPEG - 163 ko
« La reconquête du 18e sera l’œuvre de nombreuses années »

Sur les conditions de cette « reconquête », les choses sont claires pour cet ancien élève de Sciences Po Toulouse : « La situation de l’UMP est mauvaise dans le 18e. Depuis le départ d’Alain Juppé, en 1995, des candidats sont passés, mais ne sont pas restés ». Lui estime avoir le temps de construire. « La reconquête sera l’œuvre de nombreuses années, admet-il, elle passe par la construction d’un collectif, de réseaux, d’une crédibilité de l’opposition, d’une présence sur le terrain et d’un projet. ». Le conseiller en communication de Rachida Dati, au ministère de la Justice, mise également sur l’essoufflement de l’actuelle majorité municipale. « C’est une vieille équipe qui a beaucoup utilisé le 18e arrondissement pour conduire ses carrières nationales et qui a peu rendu. Qu’ont apporté Delanoë et Vaillant au 18e ? », interroge-t-il.

Pierre-Yves Bournazel reproche à l’équipe de Daniel Vaillant son absence de vision à long terme et sa gestion conservatrice. Il s’oppose de manière « ferme, mais pas fermée », à la majorité municipale, ravi de croiser le fer avec le maire, « un homme d’une réelle envergure politique », un adversaire à la mesure de ses ambitions, qu’il respecte. Mais, pour lui, Daniel Vaillant fait fausse route et ne se pose pas les bonnes questions sur l’avenir du 18e (lire l’interview de Daniel Vaillant en cliquant ici). « La première question, insiste-t-il, est celle de l’emploi et de la création de richesses dans l’arrondissement, au profit de ses habitants. » En rappelant que le 18e fait partie des vingt communes dont le taux de pauvreté est le plus élevé d’Ile-de-France, l’élu UMP pointe l’aménagement de la Porte de La Chapelle : « Sur ce projet, je souhaite que Daniel Vaillant réunisse des élus de la majorité et de l’opposition avec des architectes et des acteurs du monde économique, pour réfléchir à la manière d’attirer des entreprises dans ce secteur. Il faut avoir une vision de l’emploi sur 10 ou 15 ans. »

JPEG - 73.2 ko
Pierre-Yves Bournazel reproche à l’équipe de Daniel Vaillant son absence de vision à long terme et sa gestion conservatrice.

Le jeune élu propose notamment deux pistes de travail : la construction de centres de recherche sur la maladie d’Alzheimer et le sida. « Pourquoi le 18e ne travaillerait-il pas avec la ville de Paris à monter de tels projets ? » Par ailleurs, « trop de commerces de proximité, d’artisans qui font la valeur ajoutée et la fierté de l’arrondissement, quittent le 18e parce qu’ils rencontrent des difficultés. Ils sont victimes de l’absence de cap de la municipalité, de la politique de stationnement contraire à une politique économique efficace… ».

La montée en puissance de Pierre-Yves Bournazel compte déjà une première victime : Roxane Decorte, figure traditionnelle de la droite dans le 18e, a dû récemment lui céder sa place de numéro un de l’opposition, au terme d’un vote des six membres du groupe UMP. « Roxane Decortes doit mettre ses idées au service du collectif, » assène le nouveau chef de file. Fermez le ban. Avant d’être élu maire – et il ne doute pas que cela arrivera un jour -, Bournazel va s’employer « à faire bouger les lignes dans l’arrondissement », avec l’aval de l’Elysée. « J’aime la manière dont Nicolas Sarkozy fait de la politique, » explique-t-il, avant d’affirmer ne pas avoir de modèle en politique, je suis un inconditionnel de personne. Je trace simplement mon propre chemin. »

Le mot de trop ?
Un vif incident a opposé Pierre-Yves Bournazel à Sylvain Garel, chef de file des Verts du 18e, lors du conseil d’arrondissement du 13 octobre 2008. En cours de séance, l’élu UMP a émis le vœu que « les banderoles à caractère politique » soient retirées de la façade des écoles du 18e. Sylvain Garel a rétorqué que l’opposition visait, sans le dire, les pancartes réalisées par les parents d’élèves dénonçant les expulsions de « sans papiers », parents d’enfants scolarisés. Méthode qu’il a qualifiée de « rafles ». À peine le mot avait-il été prononcé que le groupe UMP a demandé une suspension de séance, avant de quitter la salle. Puis de la réintégrer quelques minutes plus tard. Bournazel a alors exigé des excuses : « Je suis un Républicain, il n’est pas digne d’utiliser certains mots. À Paris, les dernières rafles remontent à 1942. On ne joue pas avec l’histoire. » Sylvain Garel a refusé de s’excuser et a maintenu ses propos, sous l’œil d’un Daniel Vaillant gêné aux entournures. Bournazel est à nouveau sorti et n’est pas revenu siéger. Il affirme aujourd’hui vouloir donner une suite à cette affaire. Au conseil d’arrondissement de novembre ?

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:

9 commentaires
  • Un manque de projets économiques total ! 24 octobre 2008 12:14, par Fredo

    Cà, et sorti de tout contexte politique, en dehors de l’objectif de faire du 18ème une vitrine sociale (une chose me choque particulièrement en ce moment, les petits commerçants au pieds des immeubles insalubres et repris par la mairie sont éjectés pour laisser place à des sortes d’antennes sociales la plupart du temps désertique), c’est vrai que, rien que dans la rue, il n’y a pas l’ombre d’un dynamisme économique, c’est pourtant bien le "nerf de la guerre" ! Rassurez-moi, le 18ème ne va quand même pas devenir qu’un quartier "dortoir" et s’il n’y a pas de travail, un quartier de misère sociale ?? Le nouveau mandat de Vaillant, noyé dans l’excès de social, est une grande déception et nous renvoie à une image de déroute, il faut vite recouvrer un objectif d’équilibre et celui-ci passe bien évidement par des projets économiques. Pour payer son logement, avoir des projets, etc.. il faut bien gagner sa croûte non ??

    Répondre

    • Le jeune homme politique semble énergique et déterminé ; ça change de Vaillant !!
      Mais Pierre-Yves Bournazel aura fort à faire : l’arrondissement est très ancré à gauche ; je suis moi-même de gauche. Il faudra compter avec lui et le suivre de près ; nous avons encore une marge d’avance.

      Alex

      Répondre

  • P.Y. Bournazel, UMP,
    à la conquête du 18e arrondissement
    27 octobre 2008 09:49, par Giovanni

    Bonjour,
    Je suis régulièrement le conseil d’arrondissement sur Internet et j’avais déjà remarqué Pierre-Yves Bournazel qui me semblait intéressant, dynamique, réactif, percutant et qui faisait souffler un peu de fraicheur . Enfin ,grâce à lui , il se passe quelque chose au Conseil . Est-ce que la droite commencerait à être moins bête dans le 18ème ??? Affaire à suivre ! Pierre-Yves Bournazel a l’air de vouloir vraiment s’investir, je serai attentif à son action et à ses propositions .

    Répondre

  • Enfin ! 2 novembre 2008 17:09, par Trachurus

    J’ai rencontré Pierre-Yves Bournazel au cours d’une visite qu’il a faite dans mon quartier. Cela faisait longtemps que nous (hé oui, je vote à droite) n’avions pas eu un élu de notre bord aussi disponible et impliqué. Il n’a pas peur de s’attaquer à un fief électoral réputé imprenable, avec un Maire "Père Noël" pour qui roulent toutes les associations subventionnées. J’ai l’impression ce nouveau chef local de l’UMP y croit vraiment et qu’il perçoit bien les failles du système Vaillant. A suivre...

    Répondre

  • P.Y. Bournazel, UMP,
    à la conquête du 18e arrondissement
    2 novembre 2008 21:03, par Juliette V., habitante du XVIII

    Je constate que Mr Bournazel a tout du jeune loup aux dents longues. Tous ceux et celles qui se lancent dans une carrière politique sont ainsi, direz-vous. Probablement. Mais ce qui me gêne, c’est que l’investissement de P.Y Bournazel dans le XVIIIème semble davantage guidé par son goût pour la joute politique - et Vaillant, c’est un bon client - et par son ambition personnelle, que par un véritable projet pour l’arrondissement. Peu importe l’arrondissement : seul le challenge de reconquête compte.

    Quoiqu’il en soit, la stratégie de reconquête du XVIIIe par l’UMP s’inscrit dans la durée. Les élus de la majorité actuelle ne doivent donc pas se reposer sur leurs lauriers : être ultra-majoritaires favorise l’assoupissement ! J’espère donc que Mr Vaillant reste éveillé. Car comme lui, il me semble, et contrairement à Mr Bournazel : je n’aime pas la manière dont Nicolas Sarkozy fait de la politique.

    Répondre

  • P.Y. Bournazel, UMP,
    à la conquête du 18e arrondissement
    27 juin 2010 15:06, par Cédric Mychel

    Un jeune élu de droite qui commence par préciser que ce qu’il apprécie chez N. Sarkozy c’est sa manière de faire de la politique, c’est-à-dire qui privilégie le paraître à l’être et au faire, me paraît malheureusement déjà atteint du pire virus qui soit dans ce milieu, à savoir le culte de l’apparence.

    Par ailleurs, oser dire, comme il le fait, qu’avant lui, les candidats de droite ne sont pas restés longtemps dans l’arrondissement est un cruel déni de la réalité et un mauvais procès fait à Roxane Decorte, candidate de la droite républicaines depuis tant d’années.

    Que dire sinon que sa profession de foi commence bien mal !

    Répondre

  • P.Y. Bournazel, UMP, à la conquête du 18e arrondissement 10 août 2010 01:08, par BOUALEM 1942

    suite a votre lettre a Monsieur le Prefet en date du 15 Juillet et relative aux activites illicites dans le quartier du marché DEJEAN pour laquelle je vous remercie,neanmoins mis a part ces activtés,d,autres situations beaucoup plus graves pour notre quietude nous riverains de ce marché.Tapages nocturnes de pars les prostituées qui sont présentes dans le quartier jusqu,a des heures tres tard dans la nuit sans la moindre inqietude de la part des autorités soit locales ou nationales.Les eterneles bagares des toxicomanes ,de plus des jeunes jouent au foot-ballentre minuit et deux heures du matin en toute tranquilité .Nous subissons cette situation sans issue.
    Le quartier est livvré à lui méme.PROSTITUTION PUBLIC,TOXICOMANIE ET NUISANCES SONORES DE 9 HEURES A DEUXaTROIS HEURES DU MATIN SANS INSOUCIENCES AUCUNES.

    Répondre

  • Bonjour M Pierre yves BOURNAZEL, Toutes mes félicitations pour votre promotion au poste de secrétaire national de L’U M P et de votre entrée au bureau politique du parti présidentiel, où vous aurez en charge le suivi des grandes métropoles.La reconquète de Paris passe par l’union de toutes ses composantes. Le clivage Est Ouest doit disparaître, si nous voulons gagner la mairie de Paris. Nous ne pouvons pas rester chacun dans son arrondissement à défendre "son pré carré" électoral mais construire des liens , des échanges et des actions communes entre nous .(EX : les habitants du 7ème arrondissement ignorent ce que font ceux du 18ème ou du 19ème et vis versa). Le cloisonnement géographique nous fragilise et est notre principale faiblesse. On assiste aussi à une pléthore de cadres dans le parti et le militant de base ne sait plus "qui est qui et qui fait quoi ?" Il aimerait être , lui aussi récompensé, à juste titre.Nous devrions être beaucoup plus réactif au quotidien aux problèmes auxquels sont confrontés les parisiens : Insécurité, Drogue, bandes etc... Et que notre discours politique ne soit pas conventionnel et consensuel mais plus percutant (face à la mairie PS).Amicalement. Pierre.

    Répondre

  • Encore un parachuté.... qui en plus à piqué la place de Roxane Decorte ! Un petit look bien propret UMP dans son petit costume de petit monsieur... bref ce look de comptable de Neuilly et ses idées on en a pas besoin dans le 18e !

    Répondre


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes