dimanche 26 mars 2017| 26 riverains
 

Des vœux en forme de rentrée politique pour la municipalité

Logement, solidarité, sécurité, propreté… : les vœux présentés aux habitants par la municipalité du 18e arrondissement de Paris, jeudi 28 janvier 2011, ont été l’occasion pour le maire, Daniel Vaillant, de dévoiler sa feuille de route pour l’année 2011.

C’était la foule des grands soirs. La mairie du 18e arrondissement de Paris affichait complet, jeudi 28 janvier 2011, pour la traditionnelle cérémonie des vœux de la municipalité aux habitants de l’arrondissement. Acteurs économiques et associatifs, commissaire de police, capitaine des pompiers, riverains triés sur le volet, chanteurs - Jean-Luc Lahaye, Dick Rivers, Michel Fugain (lui ne vit pas dans le 18e, mais prépare un « grand show » dans et autour de La Cigale, au printemps), comédienne – Anouk Aimée, réalisateur – Romain Goupil… Tous jouaient des coudes pour entendre Daniel Vaillant, maire du 18e, brosser un rapide bilan de l’année 2010, avant de dresser les perspectives municipales pour 2011.

Après la présentation des élus présents (majorité et opposition), sagement disposés sur la première volée de marche du grand escalier, Daniel Vaillant aux côtés de Bertrand Delanoë, le maire de Paris, a d’abord salué la vitalité démographique du 18e arrondissement. « D’après le dernier recensement, nous sommes désormais 197 200 habitants dans le 18e, a souligné le député-maire. C’est bien là la marque d’un arrondissement qui va de l’avant, qui rajeunit et qui attire de nouveaux habitants sans pour autant exclure ceux qui y vivent depuis des années. » Puis, le maire a rendu hommage au photographe Lucas Mebrouk Dolega, décédé le 17 janvier 2011 à Tunis, après avoir été touché à la tête par une grenade lacrymogène. Le jeune homme, 32 ans, habitait rue de Trétaigne.

Sécurité et propreté en question
Cent soixante-deux logements sociaux livrés, « dans tous les quartiers », début des travaux pour 130 appartements supplémentaires, réfection totale de la porte Montmartre, lancement de la concertation pour une nouvelle avenue de Clichy, ou encore livraison du gymnase et de l’espace jeunes dans l’éco-quartier de la Zac Pajol, premiers coups de pioche de l’Institut des cultures d’Islam : voilà quelques-uns des projets qui verront le jour dans le 18e, en 2011. Le maire a aussi insisté sur deux points qui font débat dans l’arrondissement : sécurité et propreté.

Si le premier point lui a permis de souligner « le bon travail partenarial entre la préfecture de police et la municipalité », il a aussi déploré le manque d’effectifs policiers : « Pour moi, comme pour Bertrand Delanoë, je peux vous dire que le compte n’y est pas en matière de sécurité. L’Etat doit assumer ses responsabilités en matière de police, comme la ville de Paris les assume en participant au financement de la préfecture de police. » Et, menaçant : « Une nouvelle baisse des effectifs policiers ne serait pas acceptable. » Manière de dire que le programme de vidéo surveillance (non évoqué lors des vœux) soutenu par la municipalité (sauf les Verts et le PC) et qui entrera en vigueur dans le 18e au second trimestre 2011, n’est pas une fin en soi.

Régulièrement mis en cause par l’opposition municipale (UMP en tête) qui estime qu’en matière de propreté la municipalité ne fait pas assez d’efforts, Daniel Vaillant a d’abord fustigé « les incivilités » : « Trop de dépôts sauvages et de souillures en tout genre dégradent notre cadre de vie », a-t-il grondé. Dans ce cadre, « l’accroissement des moyens matériels et humains ne servira à rien ». Pour améliorer la situation, le maire compte sur les commissions propreté des conseils de quartier ou « la gestion urbaine de proximité ». Deux outils qui devraient permettre de signaler à la mairie les endroits les plus sales : « Sur la base de ces signalements, nous allons accroître les actions de sensibilisation, mais aussi de répression, en créant un dispositif réactif, spécifiquement sur les zones qui nous aurons été signalées. »

Rachat des Gare Ornano et de Saint-Ouen par la Ville de Paris
« Ce rachat a pu se faire suite à l’arbitrage budgétaire du maire de Paris. Reste à déterminer avec elle les meilleures conditions pour permettre de redonner vie à ces lieux du patrimoine parisien en animant les quartiers des portes de Saint-Ouen et de Clignancourt. »

Sauvetage du Musée de Montmartre
« Menacé de fermeture en 2010, la mairie du 18e et la Ville de Paris ont travaillé ensemble pour trouver un avenir pour le musée de Montmartre. Un appel à projet a été lancé et plusieurs candidatures très sérieuses ont été reçues. Le candidat retenu sera choisi très prochainement. »

Conservatoire de la rue Baudélique
« Dès 2011, la Direction des Affaires Culturelles soumettra le résultat de ses études. Ce projet sera ensuite soumis à la concertation en 2012, afin que ce dossier soit bouclé et définitivement validé, pour permettre un début des travaux dès son inscription au prochain programme d’investissements pluriannuels parisien. »

Yamakasis et pot de l’amitié
Préambule au discours de Daniel Vaillant, le public a assisté au spectacle d’une troupe de Yamakasi : six gars bondissant et virevoltant dans le grand hall de la mairie du 18e, dont vous pouvez consulter le site Internet en cliquant ici.

Un pot de l’amitié, comme on dit, était offert au public après le discours. Le Quintette Spirale en assurait l’animation musicale. Personnalités, élus ou officiels, étaient aussi conviés à partager un verre au premier étage de la mairie, dans des salons éloignés du tumultes. Il faut noter toutefois que de nombreux élus sont restés dans le hall bavarder avec leur administrés.

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:

2 commentaires
  • Bien sûr j’étais ravie d’être parmi les invités. N’empêche, est-ce bien raisonnable de ne rien changer aux habitudes en ces temps de réduction des budgets et d’augmentation des impôts locaux notamment ?

    http://www.observatoiredessubventio...

    Pour faire vraiment jouer la démocratie participative, il faudrait avoir accès aux détails des recettes et dépenses, afin de décider ensemble à l’avenir quel poste pourrait être réduit, voire supprimé.
    Est-ce vraiment indispensable de subventionner les éclairages de Noël ?
    Mettre à plat les subventions accordées à des associations, les dépenses pour l’éclairage public entre autres, cela permettrait de mieux définir l’utilité et aussi de s’engager sur la voie du développement durable, culturel et social.

    Répondre

  • Assez des paroles , des voeux , DES ACTES !!! LES habitants des quartiers nord de Paris en ont ras le bol de vivrent dans la saleté et l insecurité ! michel

    Répondre


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes