mardi 28 mars 2017| 41 riverains
 

Daniel Vaillant réélu maire du 18e arrondissement de Paris

JPEG - 79 ko
Daniel Vaillant, au lendemain du second tour des municipales.

Le maire sortant Daniel Vaillant (PS) vient de remporter le deuxième tour des élections municipales avec 72,50% des votes (35861 voix), face aux 27,50% des votes (13604) récoltés par la candidate UMP Roxane Decorte. Sur les 42 élus dans le 18e arrondissement, 36 sont du Parti Socialiste et 6 de l’UMP. Participation : Nombre d’inscrits : 96518. Nombre de votants : 51059.

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:

4 commentaires
  • Daniel Vaillant réélu maire du 18e arrondissement de Paris 1er février 2011 17:34, par Jacqueline Scotti

    M. le Maire, je veux vous parler du passage Kracher qui devait, depuis plus de 30 ans, être aligné sur la rue des Amiraux et celle du roi d’Alger. Sur un terrain vague, en attendant une décision, un arbre avait poussé, magnifique. L’année dernière, cet arbre a été enlevé (je ne verrai plus ses fleurs au printemps) pour permettre la construction d’un "foyer pour migrants". Alors, qu’il est question de limiter le nombre de ces personnes sur notre sol, vous construisez des "foyers" pour les accueillir (avec notre argent) !... Surtout qu’en fait de migrants, on est déjà plutôt bien servi dans le quartier. Sangatte a été supprimé. Il faut dire qu’ils y étaient mal logés... Je vous propose une publicité : "Migrants de tous les pays, n’allez plus dans le nord ni en Angleterre ! Restez à Paris ! Passage Kracher, dans le 18e, vous aurez des logements tout confort !" Mais qui, dans votre administration, prend de telles décisions ?!!!
    Jacqueline Scotti

    Répondre

  • Voici le recours gracieux que notre association a introduit auprès du maire de Paris. La décision de la Mairie reste insensée, puisque ce passage devait être élargi depuis 1930. Le recours gracieux a été rejeté et la seule solution est le recours administratif.

    URBAN 18 A Paris le 28 décembre 2010
    17 bis, rue du roi d’Alger
    75018 Paris
    Association membre du conseil de quartier et du CICA
    urbandixhuit@yahoo.fr

    Monsieur le Maire de Paris

    Objet : Contestation d’un permis de construire (recours gracieux).

    Lettre recommandée avec avis de réception
    Copie au Maire du 18 ème et au préfet de la région Ile-de-France

    Monsieur le Maire,

    Le permis de construire numéro 07511810V0072 pour la Société Le Richemont, 99 rue du Chevaleret 75013 Paris, délivré à Paris le 2 novembre 2010, prévoyant la construction d’un foyer pour travailleur migrants à l’adresse du : 8-10-12 passage Kracher 75018 a été affiché début décembre 2010.

    Nous vous vous informons aussi du mécontentement des riverains pour ce projet et du recours gracieux, que nous formulons, pour ce permis.

    En effet, dans les années 30 un arrêté prévoyait l’alignement du passage Kracher sur les rues du roi d’Alger et des Amiraux. La parcelle n° 8 du passage était laissée à l’abandon depuis plus de trois décennies car il y était prévu l’élargissement de cette voie. La préemption par la ville des parcelles du 10-12 passage Kracher entrait dans cette logique d’aération de ce passage exigu.
    En 2004 l’adjoint au Maire du 18 ème chargé de l’urbanisme, Monsieur Michel Neyreneuf, acceptait les propositions des deux associations du quartier MVS et Urban 18, de laisser un passage vers les ateliers d’artistes du 142 rue de Clignancourt et prévoyait de décaler d’au moins 4 mètres la construction de l’immeuble avec un petit espace vert privatif donnant sur le passage et la remise en place du linteau de pierre classé aux monuments historiques.
    Ce projet discuté en 2004 satisfaisait l’ensemble des riverains puisque les membres du conseil de quartier, alors présents, l’avaient validé.
    Aujourd’hui nous sommes surpris d’apprendre l’alignement par une construction de plus de 11 mètres de hauteur et l’obstruction totale de la seule parcelle d’aération possible sur le passage avec l’abattage de l’arbre qui y avait poussé.
    Entre autre, un foyer pour travailleurs migrants d’origine ethnique unique ne satisfait pas notre désir de mixité alors que notre quartier est classé ZEP et politique de la ville.
    Le passage Kracher accueille déjà un foyer pour travailleurs maliens au numéro 4. Un tel projet doit entrer dans la logique de la diversité et de la mixité sociale en permettant l’intégration des habitants. De même l’absence de commerce en pied d’immeuble dans un passage charmant montre le manque d’étude pour ce projet.
    Nous nous permettons donc, Monsieur le Maire de Paris, de vous interpeller afin qu’un débat s’ouvre sur ce permis de construire avec la possibilité de répondre au mécontentement des riverains, en acceptant de revoir les plans et l’ensemble du projet.
    Notre recours est soutenu par une pétition d’habitants et d’acteurs économiques du quartier.

    Veuillez agréer, Monsieur le Maire, l’assurance de ma considération distinguée.

    Signature

    Répondre

  • A force d accueillir de nouvelles populations migrantes, de faire l apologie du multiculturel ; le 18eme devient uniculturel , a savoir une population majoritaire venant du pourtour mediterranen et subsaharienne........ si vous avez un peu d argent et des enfants il est comprehensible de se sauver du quartier Simplon . Apres m Delanoe , figure du PS , se plaindra du score du FN ....... Bien sur il ne pourra admettre qu avec ce type de comportement il favorise le F N . Quand comprendront ils que les gens en ont marre de voir les commerces de quartiers fermés pour etre remplacés par des boucheries hallal ..........ou est le Paris de Maurice Chevalier ? certainement pas a Simplon , a la goutte d or et a clignancourt ........ Et bien sur , je soutiens cette petition . miclucas .

    Répondre

  • Daniel Vaillant réélu maire du 18e arrondissement de Paris 17 avril 2012 05:18, par Giuliano josyane

    Monsieur le Maire, j’aimerai savoir si vos employés prennent le temps de répondre aux lettres de candidatures envoyées à la mairie, au mois de décembre 2011, ( étant à la retraite ) j’ ai été chercher ma carte de transport, ma fille étant à la recherche d’un emploi, je me suis permise de demander si la mairie recrutait dans ses services sociaux, j’ai eut une réponse positive, la personne m’a même donné toutes les coordonées afin que nous puissions envoyer le cv aux bonnes adresses, cette personne m’a gentillement dit qu’elle même avait fait rentrer une de ses amie et qu’il y avait encore des places vacantes ( ma fille est titulaire d’un bac sms ) je ne vous cache pas ma joie ni la vitesse à laquelle je suis rentrée pour annoncer cette bonne nouvelle à ma fille qui n’a pas tardé à envoyer sa candidature, nous résidons rue Caulaincourt et ma fille à Aubervilliers. la joie qui nous a habité ce jour de décembre s’est estompée assez rapidement, nous sommes toujours sans réponse de vos services et ma fille est toujours sans travail avec un enfant de seize ans à charge, sans aucune ressource, à Aubervilliers pour avoir la chance d’être inscrit au pôle-emploi, cela relève du parcours du combattant ? je suis née à Monmartre ( rue Montcalm ) ainsi que mon mari, mes parents et grands-parents de même, mes enfants y ont vu le jour ? j’ai perdu mon fils ainé à l’âge de trente ans d’une rupture d’anévrisme, et aujord’hui c’est ma fille qui se retrouve sans emploi ! je n’ais jamais rien demandé à l’état pour élévé mes enfants, croyez-vous que cela soit juste que dans ce quartier ou j’ai passé ma vie il n’y ais pas une place à la mairie pour la seule enfant qui me reste ! depuis qu’elle est au chômage, je l’ai aidée financièrement, mes éconnomies de toute ma vie de travail ( 197 trimestres ) ont fondues comme neige au soleil ? je ne peux plus l’aider,nôtre appartement est trop petit pour pouvoir l’accceuillir, pas la peine de compter avoir un logement, les listes d’attente vous laisse le temps de crever dans la rue ? et de toute façon sans emploi c’est le cercle infernale ? Ma fille ne demande pas d’assistanat, elle demande un travail assez bien rémunéré pour vivre tranquillement avec son fils, ce n’est pas le pérou ? à l’école ( de la rue du mont-cenis ) nous apprenions que la France était le pays des droits de l’homme, j’ai toujours été trés fière de mon Pays et de mon quartier, je n’en dirais plus la même chose aujourd’hui, que dois-je en dire ! ce Monmartre qui laisse ses enfants mourrir de faim, il a bien changé et pas dans le bon sens ?
    Je vous redonne les coordonées de ma fille, si par bonheur vous retrouvé sa candidature, cela est devenu plus qu’urgent !
    Mme Ferrand Patricia
    7 impasse Rosso
    93300 Aubervilliers
    T° : 09 53 55 50 17
    adresse email : patriciaferrand@live.fr
    Monsieur le Maire, je compte sur vous, je ne sais plus à qui m’adressé et je ne veux pas voir la seule enfant qui me reste faire la manche ou pire, le désespoir méne à tout, j’ai perdu un fils je ne revivrai pas cet enfer une deuxième fois, cela serai aux dessus de mes forces ?
    Cordialement.
    Mme Giuliano josyane.

    Répondre


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes