vendredi 24 mars 2017| 29 riverains
 

Daniel Vaillant : « Ce dernier conseil n'est pas un adieu »

Daniel Vaillant a été élu maire du 18e arrondissement pour le première fois en juin 1995.

Daniel Vaillant va présider son dernier conseil d’arrondissement, ce soir, lundi 3 février 2014. Un moment particulier pour celui qui est maire du 18e arrondissement de Paris depuis dix-neuf ans. Mais pas un adieu, dit-il. Entretien.

Dixhuitinfo - Abordez-vous ce Conseil d’arrondissement avec une émotion particulière ?

Daniel Vaillant - Non. Je ne dis pas qu’à un moment donné, vers la fin, sans doute, il n’y aura pas un petit pincement au cœur. Mais ce n’est pas comme si je quittais définitivement le conseil. Je ne serai plus maire, mais j’ai bien l’intention de rester très présent et actif durant le prochain mandat. Ce n’est pas un adieu.

Quel est votre meilleur souvenir ?

Il est merveilleux. En juin 1995, j’attends les résultats des élections municipales, rue de Trétaigne, au local du PS. Soudain, l’un de mes collaborateurs me téléphone depuis la Saône-et-Loire. Il me dit : « Salut Monsieur le maire. » Il venait de voir les résultats à la télévision. Je venais de battre Jean-Louis Débré. J’étais maire du 18e arrondissement pour la première fois.

Et votre pire souvenir ?

L’incendie de la rue Poulet en 1995. Il y avait eu des victimes. Je suis tellement attaché à la vie que de voir des jeunes périr, ça me bouleverse. C’est tellement injuste.

La délibération la plus importante que vous ayez fait voter ?

Politiquement et symboliquement, il s’agit de l’Institut des cultures d’Islam. Débloquer la situation du culte musulman dans le respect de la loi de 1905, c’était quelque chose. En plus, cette délibération fut votée à l’unanimité du conseil.

Votre réalisation préférée ?

Pajol. Bâtir un nouveau quartier, c’est une véritable aventure. Laquelle avait commencé en 1992, quand j’étais député. Quand je vois aujourd’hui le collège Aimé Césaire, l’auberge de jeunesse, la halle Pajol, l’IUT bientôt réalisé rue du Département, je suis fier. Pour moi, mandat rempli.

Un regret ?

Le Marché des cinq continents. Pour l’instant, ce projet n’a pas abouti. Je souhaitais le créer sur la gare des Mines - Fillettes, site commun au 18e arrondissement et aux communes d’Aubervilliers et de Saint-Denis. Mais nous n’avons pas pu nous mettre d’accord. L’une des villes a bloqué le projet.

Quelles suggestions fairiez-vous à votre successeur pour préparer, puis gérer le conseil d’arrondissement ?

Il faut bien préparer les dossiers en amont du conseil. Il convient d’être rigoureux avec le pouvoir central sur les délibérations. Et extrêmement pointilleux avec la démocratie, le travail de l’opposition. Tout cela prend du temps. D’où un conseil parfois long, en effet.

Justement, y a-t-il un style Daniel Vaillant ?

Bonhommie, proximité, excellente mémoire qui me permet de reconnaître beaucoup de monde. Mon successeur aura le sien : chacun son style, ils se valent bien les uns les autres. Mais je pense avoir marqué les esprits, car nombre d’habitants me disent qu’ils auraient bien voté pour moi une nouvelle fois.

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:

4 commentaires

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes