dimanche 25 juin 2017| 315 riverains
 

Bertrand Delanoë confronte son bilan aux habitants du 18e

Questionné par les habitants du 18e arrondissement de Paris, Bertrand Delanoë, maire de la capitale, a rendu compte de son action municipale, mercredi 28 novembre 2008, au cours d’une réunion publique organisée à la mairie du 18e. Un exercice de démocratie locale apprécié par les Parisiens. Reportage.

JPEG - 67.7 ko
Bertrand Delanoë, maire de Paris, a expliqué son action municipale aux habitants du 18e arrondissement, mercredi 26 novembre 2008.

« C’est intéressant d’entendre les habitants s’adresser directement au maire de leur ville, poser des questions, exprimer librement leur point de vue. » Moncef, Tunisien de 38 ans, vit et travaille dans le quartier de la mairie du 18e arrondissement depuis trois mois. Sensible à la vie politique et associative de sa ville, il est venu écouter, mercredi 26 septembre, le maire de Paris, Bertrand Delanoë, rendre compte de son action municipale au cours des douze derniers mois.

JPEG - 87.8 ko
350 personnes ont écouté les propos du maire de Paris et de ses conseillers.

Comme lui, près de 350 personnes sont assises face à la table recouverte d’une nappe blanche, derrière laquelle ont pris place le premier magistrat de la capitale et Daniel Vaillant, le maire du 18e. La salle des fêtes de la mairie est comble. Bertrand Delanoë s’en amuse et loue le « dynamisme » d’un arrondissement dont il est aussi l’élu : « On bat des records d’audience ici. La démocratie locale prend toute sa dimension dans le 18e arrondissement. »

JPEG - 45.4 ko
Aux côtés de Daniel Vaillant, maire du 18e arrondissement, Bertrand Delanoë a noté les questions des habitants, avant d’y répondre.

Les habitants qui souhaitent poser une question au maire de Paris attendent leur tour, en file indienne, derrière les deux micros disposés dans les allées. Certains parlent en leur nom. D’autres sont les porte-parole d’associations. Tous exposent des problèmes précis, liés à des faits de la vie quotidienne, lesquels, bien souvent, gâchent leur existence. Car, si le maire de Paris se félicite, dans son bilan, des réalisations de la municipalité (politique de transport, récente municipalisation de la distribution de l’eau dans la capitale, mise en œuvre de grands projets de réhabilitation urbaine…) tout n’est pas parfait dans les rues de la capitale, en l’occurrence, celles du 18e arrondissement. Le maire, qui laisse d’abord les habitants s’exprimer, en convient d’ailleurs bien volontiers.

JPEG - 65.4 ko
Propreté, transports, mixité sociale : le maire de Paris n’a pas esquivé les questions.

La voix nouée, un homme, sans domicile fixe, expose ses difficultés. Une femme s’inquiète des questions de mixité sociale dans son quartier. Une dame âgée exprime son ras-le-bol de la saleté dans certaines rues. Elle est relayée par un habitant qui ne supporte plus l’urine de chien « qui ronge le bas des immeubles. » Lui revient du travail. En passant devant la mairie surveillée par une dizaine de policiers, il a été informé qu’une réunion publique s’y tenait. Il est entré et s’est avancé vers le micro. Il a d’abord remercié Delanoë pour son travail, avant de s’indigner des conditions de transport de la ligne 13 du métro, dont il est un usager régulier : « Les voyageurs s’entassent les uns sur les autres et s’insultent souvent. Des bagarres éclatent parfois dans les wagons. Il faut faire quelque chose. » Applaudissements dans la salle.

JPEG - 82.8 ko
Difficile d’échapper à l’actualité politique nationale : à l’issue de la réunion, Bertrand Delanoë a commenté, devant les caméras de la télé, les élections au parti socialiste.

Bertrand Delanoë écoute attentivement et prend des notes. Il répond lui-même ou laisse le soin à ses conseillers de développer le point de vue de la municipalité sur l’ensemble des dossiers évoqués. Exemple, en réponse à une question soulignant l’atteinte aux libertés individuelles causée par l’installation, sous l’égide de la Préfecture de Police, de caméras de vidéo surveillance dans les rues de Paris (Delanoë utilise le terme officiel de « vidéo protection »), Georges Sarre, son adjoint chargé de la sécurité et de la prévention, explique que les passants seront avertis de la présence d’une caméra par un panneau d’information (lire aussi ici). Stéphane, 36 ans, vit dans le quartier de Château Rouge. La vie locale l’intéresse. « Cette réunion publique permet de casser les barrières entre la municipalité et ses administrés, explique le jeune homme. Pas d’effet d’annonce. Mais une démarche novatrice. C’est le plus important. »

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:

1 commentaire

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes