samedi 22 juillet 2017| 81 riverains
 

Ecartée de la liste UMP, Roxane Decorte se défend

Ecartée d’une place éligible sur la liste UMP-UDI-Modem, pour les élections municipales dans le 18e arrondissement de Paris, Roxane Decorte se défend dans une interview à Libération.fr.

L’élue du 18e s’estime victime « collatérale d’un jeu de chaises musicales ». Elle affirme que sa condamnation à quatre mois de prison avec sursis et 6000 euros d’amende, en décembre 2011 pour abus de confiance, n’a pas joué dans la décision de Nathalie Kosciusko-Morizet de la sortir de la liste.

Pourtant, l’entourage de Pierre-Yves Bournazel, tête de liste UMP dans le 18e, n’en faisait pas mystère ces dernières semaines : il n’était pas question de prendre sur la liste de UMP une élue ayant eu des ennuis judiciaires.

Roxane Decorte a annoncé sont intention de présenter une liste dissidente dans le 18e.


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes