mardi 26 septembre 2017| 18 riverains
 

La bande de la porte de Clignancourt en partie démantelée

Six personnes, âgées de 16 à 18 ans, ont été interpellées par les policiers du SIT (Service d’investigation transversale), mardi 5 juillet 2011, dans le cadre d’une enquête portant sur des vols, avec ou sans violence, contre des personnes aux Puces de Clignancourt.

L’enquête démarre le 12 novembre 2010, porte de Clignancourt. Vingt-trois jeunes de ce quartier sont placés en garde à vue, suite à un attroupement armé. L’un d’entre eux possède un téléphone portable volé deux mois auparavant. Le groupe "Bandes" du SIT remarque que le mobile a été volé sous la menace d’une arme aux Puces de Clignancourt, par un groupe auquel appartient l’auteur du vol.

Dix-neuf personnes, âgées de 15 à 18 ans et originaires de la région parisienne, ont été victimes de la bande entre juin 2010 et janvier 2011. Le mode opératoire est identique dans chaque affaire : aux puces, un homme les aborde et leur propose d’acheter des vêtements à prix cassés.

Elles le suivent dans une rue où attendent des complices du vendeur, et font soudain face à un groupe de 3 à 15 personnes, parfois armées de couteaux, extincteurs, gaz lacrymogène ou pistolet à impulsion électrique. Sous la menace, le "client" est dépouillé de tous ses objets de valeur.

Reconnus par leurs victimes, les supposés agresseurs ont été présentés au juge des enfants au Parquet de Paris. Quatre d’entre eux ont été placés en détention provisoire.


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus