jeudi 30 mars 2017| 15 riverains
 

Les nuits sans lumière d'un quartier du 18e arrondissement

JPEG - 47 ko
Rue Joseph Dijon, 9 novembre 2009, 20h.

Depuis plusieurs jours (nuits, en fait) les rues Versigny, Joseph Dijon et le square Clignancourt, dans le 18e arrondissement de Paris, sont plongés dans le noir. Les riverains commencent à râler et s’interrogent : qui a coupé le courant ? On paye nos factures pourtant ! D’ordinaires mesurés, les collaborateurs de dixhuitinfo, affables citoyens, s’agacent eux aussi...

Didier Blain tape du poing sur la table : « Depuis quelques jours, il n’y a plus d’éclairage public dans les rues Joseph Dijon et Versigny. On ne distingue même plus les crottes de chien sur les trottoirs. C’est ennuyeux ! Est-ce là une occulte volonté de faciliter le boulot des petits dealers ou de quelques grenouillages illégaux ? je n’ose croire qu’il s’agit d’une négligence, d’un oubli voire d’une incompétence... de qui d’ailleurs ? De EDF ? De la voirie ? D’une société privée qui aurait délégation de pouvoir public ? »

JPEG - 33.8 ko
Une boîte bleue posée sur le trottoir : un lien avec la panne de courant ?

Fanch Alaouret, de son côté, affirme relayer les propos de sa fille, neuf ans, laquelle s’interroge en traversant le square Clignancourt : « Dis papa, pourquoi c’est tout noir par ici, ça fait peur ? » Et comme il ne sait pas quoi répondre, Fanch rassure d’abord sa fille, avant de pester, lui aussi, contre les déjections canines disséminées sur les trottoirs, soudain invisibles et dangereuses.

JPEG - 24.3 ko
Square Clignancourt, 9 novembre 2009, 20h05.

Mais il n’y a pas que des crottes, sur les trottoirs de ce quartier situé à deux pas de la mairie d’arrondissement : quelques boîtes bleues à roulettes, posées à même le sol, parsèment les trottoirs. Elles sont bardées d’un avertissement un brin inquiétant : installation sous tension, danger de mort ! De gros câbles noirs en sortent avant de se perdre dans le noir le long des façades d’immeubles. « Je ne sais pas ce que c’est, dit ce monsieur, les mains dans les poches, en observant l’engin. Il doit y avoir un lien avec la panne de courant. Mais personne n’a été prévenu. »

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:

1 commentaire
  • Les nuits sans lumière
    d’un quartier du 18e arrondissement
    10 novembre 2009 22:18, par Anne-Marie

    Il serait formidable de laisser les éclairages éteints, aussi dans d’autres secteurs, pour que les enfants puissent enfin revoir quelques étoiles. Ils n’ont jamais vu la voie lactée !
    A différents courriers adressés aux autorités compétentes demandant d’éteindre un lampadaire sur deux dans ma rue et notamment celui à côté de ma porte, je n’ai reçu aucune réponse. La Nuit Noire mondiale le 24 octobre dernier a été ignorée superbement par la France et surtout par Paris. Les nuisances lumineuses deviennent très gênantes, perdurbent les biorythmes des êtres humains et de la faune, tuent les insectes...

    Au fait, la plupart des crimes se déroulent en plein jour : dans le noir, les malfaiteurs sont plus handicapés que leurs victimes.

    Répondre


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes