lundi 24 avril 2017| 13 riverains
 

Un incendie à Montmartre serait d'origine criminelle

L’incendie qui a totalement détruit, lundi 6 septembre 2010, un immeuble de la rue des Trois Frères, sur Montmartre, dans le 18e arrondissement de Paris, pourrait être d’origine criminelle. Mobile envisagé ? Une juteuse opération immobilière, dans un secteur où le mètre carré flambe.

Lundi 6 septembre 2010, vers 6h20, une voiture prend feu en face du bar l’Escale, situé au rez de chaussé de l’immeuble du 32 rue des Trois Frères, dans le 18e arrondissement de Paris. L’établissement subit d’importants dégâts. Deux heures plus tard, un nouvel incendie se déclare au deuxième étage de l’immeuble, dans un appartement dont le locataire a été légèrement intoxiqué. A priori, les deux incendies n’ont pas de lien entre eux. CQFD.

JPEG - 49.9 ko
L’immeuble de la rue des Trois Frères, avant l’incendie.

D’un caractère typiquement montmartrois, l’immeuble était inscrit au Plan local d’urbanisme (PLU). À ce titre, ses murs et la façade étaient protégés. « Comme une bonne partie de la rue des Trois Frères », commente Baptiste Bertrand, spécialiste de l’urbanisme à la mairie du 18e arrondissement.

Mais l’immeuble était aussi frappé d’un arrêté d’insalubrité. Autrement dit, d’importants travaux de rénovation devaient être engagés dans les meilleurs délais par la copropriété. « Une réhabilitation financièrement très lourde », explique Baptiste Bertrand. Lequel poursuit : « Si les murs n’avaient pas été trop endommagés, il était possible de rénover l’intérieur de l’immeuble, tout en lui conservant son caractère montmartrois. » Or, l’enceinte du bâtiment a été particulièrement affectée par l’incendie. Il pourrait donc être totalement rasé.

Au final, c’est peut-être une bonne affaire, compte tenu du prix du mètre carré, en augmentation significative cette année sur Montmartre. Revendre en l’état à un promoteur privé, lequel se chargera de démolir l’immeuble avant d’en construire un tout neuf au même endroit, pourrait donc s’avérer judicieux. La ville de Paris peut aussi préempter l’immeuble. « Mais à l’heure actuelle, nous ignorons quelle décision sera prise par la copropriété », souligne la mairie du 18e.

Une enquête criminelle a été ouverte par le commissariat de l’arrondissement. Elle est toujours en cours. Les indices sont minces. Les pompiers ont simplement relevé « une forte odeur d’essence », qui planait sur le sinistre dès le début de leur intervention sur les lieux de l’incendie.

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:

1 commentaire
  • Il devront reconstruire l’immeuble à l’identique s’il est classé ou inscrit par les batiments de France. ça éviterait ainsi de défigurer le paysage de la rue des trois frêres et surtout ça mettra en garde. Je crois que c’est même une obligation lorsqu’un lieu est protégé par le ministère de la culture. Montmartre est un lieu pas comme les autres il faut donc agir avec habileté.

    Mounnah

    Répondre


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes