vendredi 24 novembre 2017| 17 riverains
 

Deux blessés légers dans l'incendie de Vano à Barbès

Deux personnes ont été légèrement blessées dans un violent incendie qui a dévasté le magasin Vano, mardi 21 juin 2011, dans la matinée. L’origine du sinistre dans cet immeuble situé à l’angle des boulevards Barbès et la Chapelle, est pour l’heure inconnue. Une enquête a été ouverte.

La galerie Vano-Vanoprix, située 124 boulevard de la Chapelle, dans le 18e arrondissement de Paris a été détruite par un incendie, mardi 21 juin, dans la matinée. À 10h, un voisin a appelé les sapeurs-pompiers après que certains riverains aient entendus deux fortes explosions. À l’arrivée des soldats du feu, une dizaine de minutes plus tard, de grandes flammes et un large panache de fumée s’échappaient du deuxième étage de l’immeuble situé à l’angle des boulevards Barbès et la Chapelle. À midi, le feu était maîtrisé. Pour l’instant, l’origine de l’incendie est inconnue. Une enquête est en cours.

JPEG - 52.7 ko
Criminelle ? Accidentelle ? La cause de l’incendie n’est toujours pas établie.

L’incendie a ravagé l’ensemble de la gallerie Vanoprix, qui occupe deux niveaux face au métro Barbès. Le feu a aussi endommagé la toiture de l’auberge de jeunesse qui la jouxte. Deux personnes ont été légèrement intoxiquées en inhalant de la fumée. Elles ont été soignées sur place. L’un des blessés, coincé sur le toit, n’était autre que le gérant du magasin. L’homme a été sauvé par la grande échelle des pompiers.

Le court circuit évoqué

Un important dispositif d’une centaine de soldats a été mis en place par les pompiers du 18e et du 10e arrondissement pour gérer la situation. La circulation a été interdite autour du carrefour et la station de métro Barbès-Rochechouart (lignes 2 et 4) est restée fermée au public une grande partie de la journée. Sous terre, l’odeur âcre des fumées étaient perceptible dès les stations de métro Château Rouge et Gare du Nord.

Selon un riverain, qui connait bien la boutique, « il suffisait d’un court-circuit pour que l’endroit prenne feu », compte tenu des grandes quantités de marchandises stockées dans ce magasin. Les nombreux commerces voisins du sinistre, ont du rapidement fermer leurs portes. Tandis que les clients de l’auberge de jeunesse voisine ont été évacué temporairement dans un restaurant de l’autre coté du Boulevard Barbès. En revanche, les vendeurs à la sauvette, qui occupent habituellement le carrefour, poursuivaient leur business une centaine de mètres plus loin, sur le Boulevard de la Chapelle.

Portfolio

Photo : © Wilfrid Estève. Photo : © Wilfrid Estève.

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:

1 commentaire
  • Bonjour,
    Je voudrais savoir pourquoi, trois mois et demi après l’incendie, les déchets recouvrent encore la moitié du trottoir devant Vano sur l’avenue Barbès. Le trottoir, qui se trouve en face de Tati et au coin du boulevard Rochechouart, est très, très fréquenté.
    Imagine-t-on un tel laisser-aller dans les "beaux quartiers" ?
    Merci

    Répondre


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes