vendredi 23 juin 2017| 24 riverains
 

Du rififi métro Château Rouge

L’entrée de la station de métro Château Rouge est régulièrement saturée par le nombre exponentiel de voyageurs.

Attendue depuis des années, la nouvelle sortie du métro Château Rouge dans le 18e arrondissement de Paris, revient au coeur des débats. Une nouvelle association de riverains s’est créée récemment et tente de mobiliser les candidats aux législatives.

Samedi après-midi, métro Château Rouge. Une foule se presse sur le quai de la ligne 4 et se fraie un chemin entre les poussettes, sacs de courses et vendeurs à la sauvette. A la sortie de la station, les portes battantes ne s’ouvrent plus. De l’autre côté, un agglomérat d’usagers donnent du coude pour entrer, un tourniquet sur les trois présents ne fonctionne plus.

La nouvelle sortie/entrée pour le métro Château rouge est un véritable serpent de mer. Promise il y a une dizaine d’années par la RATP, elle n’a jamais vu le jour. Cette année, deux voeux ont été votés en conseil municipal pour demander sa création. Le maire, Daniel Vaillant, a adressé, début mai 2012, une lettre à ce sujet au directeur de la RATP, Pierre Mongin, mais pour l’instant, son courrier reste lettre morte.

Les riverains, excédés par la situation, ont décidé de s’attaquer au problème. L’association ACRUM (Association Château Rouge des usagers du métro), créée fin mars 2012, compte déjà 220 adhérents. L’objectif : obtenir une nouvelle entrée / sortie rue Custine ou sur le Boulevard Barbés. « Je ne suis pas sûr que l’on fera mieux que tout le monde, nuance Sylvain Soufflet, le directeur de l’association. Mais, il faut au moins essayer. »

Embouteillage humain

Les membres les plus actifs d’Acrum tractent toutes les semaines devant la station pour recruter de nouveaux adhérents et recueillir le ressenti des usagers. Bousculades, engorgement quasi permanent, certains riverains parlent « d’embouteillages humains » pour décrire la situation à certaines heures. « C’est la chronique d’une catastrophe annoncée », s’énerve Sylvain Soufflet, habitant de la rue Dejean depuis plus de 20 ans.

JPEG - 40.1 ko
Sylvain Soufflet et Frédéric Badina, de l’association des usagers du métro Château Rouge.

Félicité, des sacs de commission pleins les bras, vient régulièrement depuis Orly (Val-de-Marne) pour faire ses courses au marché Dejean réputé pour les produits exotiques : « J’essaie de venir uniquement en semaine car le week end, surtout le samedi, c’est infernal », explique-t-elle. « Avec une poussette c’est vraiment la galère », s’exclame Sarah, une jeune maman, qui l’accompagne.

Au-delà du problème d’engorgement, un sentiment d’abandon domine. Bénévole dans une association de la Goutte d’Or, Claude vient dans le quartier toutes les semaines pour donner des cours d’alphabétisation. « Je ne comprend pas que l’on puisse laisser une station dans un tel état d’abandon, s’indigne-t-elle. Les portes ne fonctionnent plus depuis trois semaines, personne ne fait rien. »

Législatives et après

Les élections législatives approchant, l’association Acrum tente de mobiliser les candidats sur la question. Sylvain Soufflet a envoyé un courrier à chaque candidat de la 17e et 18e circonscription de Paris pour les interpeller. Pour l’instant, pas de réponse de leur part. Mais celle des Verts « ne devrait pas tarder », d’après Frédéric Badina, vice-président d’Acrum.

Ian Brossat n’a pas encore donné de réponse à Acrum, mais le candidat Front de gauche de la 17e circonscription milite depuis longtemps pour une nouvelle sortie au métro Château Rouge. Aujourd’hui, il s’engage : « Si je suis élu député, ce sera l’une de mes priorités, promet-il. Les usagers de cette station sont victimes d’une forme de discrimination, poursuit-il. La RATP s’occupent des stations touristiques et de celles des beaux quartiers uniquement, ce n’est pas normal. »

Après les élections législatives, l’association des usagers vise d’autres échéances. « La RATP sera obligé, d’ici à 2015, de mettre aux normes d’accessibilité toutes les stations, explique Frédéric Badina, l’idée, c’est de faire passer Château Rouge en priorité pour ces travaux de mise aux normes, et d’en profiter pour construire une nouvelle sortie à ce moment-là ». L’association envisage aussi d’organiser en septembre 2012 une réunion avec les représentants de la RATP et du STIF « pour les obliger à enfin sortir du bois », explique Frédéric Badina.

Le personnel RATP déserte la station de métro
Pas de nouvelle entrée/sortie pour l’instant, un tourniquet et des portes battantes qui ne fonctionnent plus. Comme si cela ne suffisait pas, le guichet de Chateau Rouge a été supprimé depuis un mois. Désormais, il n’y a plus de personnel RATP à Château Rouge. Dans sa lettre du 3 mai 2012, le maire du 18e, Daniel Vaillant, s’est dit stupéfait par ce choix de la RATP. « Cette décision à Château Rouge, si elle se confirmait, représenterait un véritable scandale. Il est totalement inacceptable qu’une régie publique comme la vôtre déserte un quartier déjà sous-doté en services publics », écrit-il à Pierre Mongin, directeur de la RATP. Les vendeurs de ticket de métro à la sauvette se sont depuis multipliés. Selon nos informations, la RATP aurait decidé de remplacer le guichet par des automates, et de réaffecter une personne uniquement dans cette station pour donner des informations aux voyageurs.

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:

3 commentaires
  • Du rififi métro Château Rouge 20 juin 2012 09:57, par Bobert

    Château Rouge ne fait pas parti de la France ni de l’Europe. c’est une poubelle. l’incivisme, prostitution, de ce quartier font des ravages. Les habitants sont victimes de la politique de Daniel Vaillant, c’est un cadeau de ma mairie pour les habitant. La police est absolument impuissante. je pense qu’un jour il y aura un problème très grave.
    Robert un habitant

    Répondre

  • Du rififi métro Château Rouge 20 juin 2012 14:12, par chantal greenwater

    Ce secteur est devenu un quartier" ethnique" ou des communautés dominent et fixent ses propres règles , certains commerçants son sérieux mais d’autres ne respectent pas les règles civiques .

    .Trafic en tous genres, insécurité, la pose de caméras de télé surveillance serait indispensable pour contrôler ce secteur sensible de la capitale

    .Même la RATP fait profil bas ? et la Mairie fait" l’autruche".,circuler y à rien à voir et entendre ? chut, pas de vagues.

    Chantal kynésithérapeute.... du quartier ( plus pour très longtemps.)

    Répondre

  • Du rififi métro Château Rouge 23 juin 2012 16:38, par Voix Ferrée

    La priorité intelligente,c’est plutôt d’étudier sans tarder la venue du tramway fer T8 de Villetaneuse à la place de la République par la Porte de Clignancourt !
    En mesure immédiate qui coûterait bien moins cher que cette sortie hypothétique : faire circuler l’autobus 56 les dimanches\jours fériés et en soirées(tous les jours après 20H30)afin d’améliorer le service rendu par ce moyen de transport .

    Répondre


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes