dimanche 26 mars 2017| 33 riverains
 

Charles Hermite-Evangile débat des travaux du tramway

Le chantier du tramway entraîne une série de désagréments pour les riverains du quartier Charles Hermite-Evangile.

Entre ras le bol des travaux et soif d’informations, une centaine de riverains du quartier Charles Hermite- Evangile, a assisté, lundi 4 avril 2011, à une réunion publique d’information consacrée au chantier du tramway T3, dans le 18e arrondissement de Paris.

La salle de sport de l’école élémentaire Charles Hermite est comble, lundi 4 avril 2011. L’ambiance est familiale. La moyenne d’âge des participants est élevée. Tout le monde se connait, le quartier est vraiment solidaire, ce soir, dans son envie de faire entendre sa voix sur les désagréments causés par le chantier du Tramway T3.

Ce projet ne fait pas l’unanimité. Mais les habitants du quartier en comprennent les enjeux : c’est un programme important pour le développement du 18e arrondissement de Paris. D’ailleurs, son maire, Daniel Vaillant - suite à des plaintes déposées en mairie - s’est chargé lui-même d’expliquer les enjeux d’un chantier qui sera achevé dans un futur proche.

PV en hausse
Le problème n’est pas le futur... mais le présent. Pour le moment, au quotidien, la vie des résidents du quartier Charles Hermite-Evangile n’est pas facile. Le chantier du tramway entraîne une série de désagréments : arrêts de bus déplacés continuellement, cheminements piétons pas clairs, accès aux immeubles et aux commerces très compliqués, absence d’illumination publique, saleté, suppression des places de stationnement, augmentation des procès verbaux, etc. Ces inconvénients s’ajoutent aux vieux problèmes du quartier. Les résidents commencent à perdre patience.

« Un projet exceptionnel mériterait des moyens exceptionnels pour éviter tout problème », se plaint Pascal Julien, adjoint au maire chargé des Espaces Verts et président du Conseil de quartier Charles Hermite-Evangile. Le commissaire du 18e, Matthieu Clouzeau, et le chef de la Mission Tramway à la ville de Paris, François Wouts, prennent la parole pour essayer de calmer le jeu, bien aidés par Daniel Vaillant, dans son rôle de conciliateur des débats.

Mea-culpa ?
Le commissaire promet aux résidents une politique plus intelligente des PV (fermer un œil de temps en temps...). François Wouts, de son coté, admet parfois « une certaine inertie de la part des chefs de chantier dans la résolution des problèmes signalés par les habitants ». Ce n’est pas un mea-culpa, mais presque.

Le responsable est disposé quand même à améliorer certaines situations désagréables. Dans la salle le public n’est pas tout à fait convaincu par son intervention. Le maire arrive à détendre l’assemblée, laquelle reste râleuse mais jamais agressive. Les intervenants s’accordent tous : le tramway c’est un chantier important. Il faudra prendre son mal en patience. Dans un an tout sera terminé.

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes