samedi 29 novembre 2014| 29 riverains
 

Un square et deux jardins pour un marathon vert

Le jardin partagé Ecobox rassemble plusieurs dizaines d’habitants du quartier de la Chapelle.

Signature d’une charte Main verte avec le jardin partagé Ecobox, impasse de la Chapelle et le Super potager productif des Scouts musulmans de France au cœur de la Goutte d’Or ; inauguration du nouvel aménagement du square Raymond Souplex, à l’angle des rues Marcadet et Montcalm : le 18e arrondissement était tout vert, mardi 3 juillet 2012. Reportage.

C’est parti pour un tour écologique du 18e ! Une virée sous la bannière du vert, mais surtout de la Main verte. Cette charte, lancée par la ville de Paris, vise à encourager le développement des jardins collectifs. Au fil du temps, avec ou sans l’aide des mairies d’arrondissement au départ, des jardins entièrement gérés par les habitants se sont créés au cœur des quartiers de la capitale. La mairie de Paris a donc cherché à rapprocher toutes ces initiatives isolées pour les inciter à se rencontrer et à échanger.

JPEG - 87.1 ko
A gauche, la présidente de l’association Ecobox, Concetta Galoni, a signé mardi 2 juillet 2012, la charte Main verte devant quelques-uns de ses bénévoles.

Ainsi commence le marathon vert du 18e arrondissement, mardi 3 juillet 2012. Première étape, le jardin partagé Ecobox situé au 7, impasse de la Chapelle. Rappelez-vous, cet étrange jardin qui a poussé voici quatre ans en bordure des rails SNCF et qui offre aux habitants du quartier un petit lopin de terre pour quelques euros. C’est ici que ce sont d’abord retrouvés Fabienne Giboudeaux, adjointe au maire de Paris chargée des espaces verts, et Pascal Julien, adjoint au maire du 18e pour la même fonction.

« Ces jardins représentent une utopie réalisable, déclare d’emblée Fabienne Giboudeaux. C’est bien qu’il y ait des associations qui réalisent ce travail, je sais que ce n’est pas toujours facile. » En effet, ce jardin improvisé existe parce que le maire du 18e le veut bien. « Ecobox aura toujours le soutien de Daniel Vaillant, rassure Pascal Julien. L’occupation de ce terrain est illégale, mais tolérée. » Pour rappel, l’association Ecobox occupe le toit d’un parking appartenant à la Sncf.

JPEG - 77.4 ko
Thomas Gilet, responsable de l’unité de scouts musulmans en charge du "super potager productif", dévoile des courgettes.

À travers cette charte, c’est la « bulle d’air » de tout un quartier qui va être sauvegardée, explique un bénévole. De son côté, Jérôme Woytasik, permanent de l’association, est ravi de ce partenariat avec la Ville de Paris : « C’est important de préserver ce petit coin de nature en plein 18e arrondissement. Et c’est vraiment bien que la mairie nous aide et surtout nous pousse à continuer. » Mais finalement, le plus satisfait est l’adjoint au maire du 18e : « Le combat continue ! On manquera toujours d’espaces verts, mais on est sur le bon chemin ! »

On poursuit maintenant notre périple vers le quartier de la Goutte d’Or. Au 32, rue Myrha, un autre jardin est sorti de terre dans un lieu pour le moins insolite. À l’angle de la rue Léon, on pourrait penser que le terrain est laissé à l’abandon. Mais un petit groupe d’irréductibles scouts, les Scouts Musulmans de France (SMF), se sont appropriés les lieux et ont créés leur Super potager productif. “Super” parce que hors sol et vraiment très productif. Salades, poireaux, foisonnent dans des bacs alignés à quelques centimètres du sol.

JPEG - 81.5 ko
Pascal Julien, élu vert du 18e, Fabienne Giboudeaux, adjointe ai maire de Paris, chargée des espaces verts et Thomas Gilet, signent la charte Main verte.

« Nous avons orienté tout notre impact pédagogique sur le potager, on voulait rapprocher les enfants de la terre nourricière, explique Thomas Gilet, responsable de l’unité de scouts. Ils sont trop déconnectés, ils ne savent pas d’où vient la vie. » Avec le scoutisme, c’est toute une éducation que cette association cherche à inculquer aux enfants. Pas seulement religieuse, mais ouverte sur le monde. « C’est la première fois qu’un mouvement de jeunes nous demande de créer un jardin partagé, ça nous a fait plaisir, raconte Fabienne Giboudeaux. On voudrait maintenant qu’il y en ait davantage. »

« Ce qu’on souhaite avec le label Main verte, ajoute Pascal Julien, c’est que ce potager s’ouvre encore plus sur le quartier. Que ses initiateurs rencontrent les autres jardins partagés et les autres associations. » Pas simple : quelques instants plus tôt, une dame entourée de deux petites filles est entrée sur le terrain, curieuse de savoir de quoi il était question. Mais après avoir appris qu’il s’agissait d’un potager tenu par des scouts musulmans, la dame s’est interrogée : « Pourquoi donner ce terrain à des musulmans ? a-t-elle demandé à Pascal Julien. Ce sont tous des islamistes, qu’ils aillent s’occuper de leurs affaires chez eux ! » Il reste du travail...

JPEG - 84.8 ko
Le petit square Raymond Souplex, à l’angle des rues Marcadet et Montcalm.

Suite et fin de ce marathon à l’angle des rues Marcadet et Montcalm. La petite troupe prend cette fois la direction du square Raymond Souplex, qui va être officiellement inauguré. Le chansonnier et comédien, né en 1901, dans le 5e arrondissement, est mort en novembre 1972, dans le 18e. Le gratin du 18e s’est déplacé pour l’occasion : la République de Montmartre, Michou et même Perrette Souplex, la fille de celui qui incarna le célèbre commissaire Bourrel, héros du fameux feuilleton "Les cinq dernières minutes".

« On n’arrête pas d’honorer Papa ! s’exclame la vieille dame. Déjà avec la plaque dans la rue Cauchois et maintenant ce square qui va bien fleurir. » Dans son discours d’inauguration, Daniel Vaillant parle de Raymond Souplex comme une personne très proche des gens et qui honorera ce lieu. « Je crois que ce square tel qu’il est aujourd’hui aurait plu à Raymond Souplex, plus ouvert sur le vivre ensemble », déclare le maire du 18e arrondissement.

JPEG - 61.3 ko
Perette Souplex, fille de Raymond inaugure le square dédié à son père, en présence, notamment, de Daniel Vaillant, maire du 18e.

La journée marathon vert s’achève sur la réouverture du square. Seule l’utilité de la terrasse reste encore à définir. Mais Fabienne Giboudeaux promet qu’elle sera correctement mise en valeur. Avec un jardin collectif par exemple, réellement efficace selon l’adjointe au maire : « On a de plus en plus de projets avec la participation des habitants et c’est une bonne chose. C’est un bon signal pour la démocratie », affirme-t-elle. Le mot de la fin sera pour Perrette Souplex : « Maintenant il faut que ça pousse, et surtout il faut aider à pousser ! »

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:

2 commentaires

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com