jeudi 14 décembre 2017| 12 riverains
 

Rue Clignancourt : la sécurité des écoliers en question

JPEG - 90.9 ko
Les parents d’élèves de l’association Clign’Ensemble bloquent la rue Clignancourt, mardi 25 novembre 2008.

À l’initiative de l’association Clign’Ensemble, des parents d’élèves ont bloqué la rue Clignancourt, mardi 25 novembre 2008, afin de sensibiliser la mairie du 18e arrondissement aux dangers d’un carrefour où écoliers et automobilistes cohabitent dangereusement, malgré quelques aménagements effectués par la municipalité.

JPEG - 92.9 ko
Le passage protégé incriminé est situé sur une bosse. Sa visibilité est médiocre.

Ils sont une vingtaine, vêtus de gilets jaunes fluorescents, alignés sur le passage protégé, rue de Clignancourt. Quand des écoliers apparaissent, ils bloquent la circulation à la hauteur des rues Ramey et Muller, en brandissant des pancartes : « Enfants en danger, que fait la mairie ? » Ces parents d’élèves agissent à l’initiative de l’association Clign’Ensemble. Ils souhaitent alerter une nouvelle fois la municipalité du 18e arrondissement sur les multiples dangers que représente un carrefour sillonné matin et soir par plusieurs centaines d’enfants scolarisés dans les établissements du quartier (maternelles André Del Sarte et Christiani, groupe scolaire Clignancourt).

JPEG - 64.4 ko
« La municipalité a procédé a des aménagements insuffisants, » estime l’association.

Le passage protégé incriminé est situé sur une bosse. Sa visibilité est médiocre malgré une signalétique lumineuse. « Mais, quand le soleil brille, précise François, père de deux enfants, elle est cachée par le store de la terrasse du bar à côté. En outre, un panneau de limitation de vitesse (30 km/h) est placé après le passage piéton. Il ne sert à rien. » Pour couronner l’ensemble, un arrêt du bus 85 est installé quelques mètres avant le passage protégé. « Le déplacer relève de l’évidence, estime le jeune homme. Pourtant, nous sollicitons la mairie du 18e depuis plus d’un an, sans grands effets jusqu’à aujourd’hui. » Quant au récent marquage au sol, censé délimiter les voies de circulation, il semble invisible aux yeux des chauffeurs.

JPEG - 88.2 ko
Plusieurs établissements scolaires sont implantés dans le quartier.

Les véhicules observés ce matin-là ne déboulent pas tous à pleine vitesse dans le secteur. Il faut aussi reconnaître que ce carrefour, aussi mal configuré soit-il, n’est pas le théâtre d’accidents grave. « Ce n’est pas une raison pour laisser la situation se dégrader, plaide Alain Sitbon, président de Clign’Ensemble. Nous ne sommes pas à l’abri d’un drame. » En effet, dès que les parents d’élèves lèvent le barrage, les mauvaises habitudes reprennent : aucun conducteur ne daigne céder le passage à cette vieille dame qui patiente devant les clous. Elle traversera la chaussée entre deux volées de voitures, alors qu’un agent de surveillance publique officie à quelques mètres, côté rue Ramey. « Une situation absurde, » relève Patrick, lui aussi père de deux enfants scolarisés dans le quartier.

JPEG - 85.5 ko
Dès que les parents d’élèves lèvent le barrage, les mauvaises habitudes reprennent : aucun conducteur ne daigne céder le passage à cette vieille dame qui patiente devant les clous.

« Nous ne demandons pas la lune, reprend Alain Sitbon. Juste un rééquilibrage au profit des piétons, des enfants, surtout. » Le responsable de Clign’Ensemble, qui habite depuis dix ans rue Christiani, craint aussi que ce quartier, coincé entre Montmartre et la Goutte d’Or, ne devienne un « no man’s land » : « Nous sommes encerclés de zones protégées, à circulation réduite. Nous n’avons rien contre, mais nous en subissons les conséquences. Nombre d’usagers qui empruntaient le boulevard Barbès avant son aménagement utilisent désormais la rue Clignancourt. Ils ont l’impression de gagner du temps, mais un bouchon se forme aux heures de pointes en bloquant toutes les rues alentour. » L’association n’entend pas baisser les bras et affirme qu’elle reproduira ce type d’action, baptisée Gilets jaunes, « aussi longtemps qu’il le faudra. »

Pour tous renseignements : http://clignensemble.blogspot.com/

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:

2 commentaires
  • « En tant qu’adjoint au maire du 18° en charge de l’Espace public, je tenais à apporter quelques précisions concernant l’article intitulé « Rue de Clignancourt : la Sécurité des écoliers en question ».

    Tout d’abord, je voulais signaler que nous avons rencontré, Dominique Lamy, adjoint en charge des transports et des déplacements, et moi-même, M. Sitbon ainsi que d’autres membres de Clign’ensemble, le vendredi 24 octobre 2008.

    Cette rencontre a été l’occasion de rappeler les différents aménagements que nous avons déjà réalisés afin de sécuriser ce carrefour :

    les passages piétons dangereux aux « tourner à gauche » des rues André Del Sarte et picard ont été déplacés

    la signalisation « attention école » a été renforcée autour de l’école Christiani

    le marquage au sol a été doublé de bornes en plastique afin de renforcer la lisibilité du carrefour

    _ le feu à l’angle de la rue Custine a été re-synchronisé afin de fluidifier la circulation et réduire les nuisances

    De plus, nous avons pu rassurer M. Sitbon en lui expliquant que le carrefour fait actuellement l’objet d’étude, par les services de la voirie, en vue d’un réaménagement conforme aux exigences de sécurité qu’impose la présence des deux établissements scolaires du secteur. Nous nous étions alors engagés à tenir informé l’association Clign’ensemble de l’avancée de notre réflexion.

    En outre, nous sommes en train de faire les démarches pour obtenir un point école supplémentaire pour la rue de Christiani.

    Cordialement

    Félix Beppo

    Adjoint au maire du 18ème

    Chargé de l’Espace public,

    De la Voirie et de la Propreté »

    Répondre

  • Rue Clignancourt :
    la sécurité des écoliers en question
    1er décembre 2008 10:22, par Clign’Ensemble

    Cher Monsieur Beppo,

    Nous vous remercions pour votre intervention, et remercions également dixhuitinfo.com et Philippe Bordier de nous offrir à travers son site une nouvelle antenne d’expression dans le 18ième arrondissement.

    S’agissant des points que vous mentionnez, il est tout à fait exact que nous avons rencontré les équipes de la mairie à plusieurs reprises. D’abord les équipes qui vous ont précédé lors de la dernière mandature et plus récemment comme vous l’avez indiqué, Dominique Lamy en votre compagnie ainsi que d’autres membres de votre équipe.

    Nos précédentes rencontres avaient été l’occasion de présenter d’une manière générale les problèmes aux abords de la rue Clignancourt.

    Les équipes de la Voirie avaient alors procédé à divers aménagements que nous avions préconisés dans un document adressé à M. le Maire et M. Lamy en Novembre 2007. Ce document avait pour but d’entamer une large réflexion sur l’environnement urbain dans notre quartier et recensait (sur les recommandations de Dominique Lamy) des aménagements réalisables à court-terme et d’autres de plus grandes envergures qui devraient s’inscrire dans une réflexion à plus long-terme.

    Ce document dont vous avez très certainement copie est consultable sur notre blog à l’adresse : http://clignensemble.blogspot.com/2....

    Au nom de l’ensemble des riverains nous vous remercions ainsi que M. Lamy d’avoir initié des aménagements, dont le très récent aménagement de plot que vous avez fait installer au carrefour des rue Clignancourt, Ramey, Muller…qui garantira une meilleur sécurité aux enfants qui se rendent à l’école Clignancourt.

    Cela dit comme nous vous l’avons indiqué lors de notre rencontre le 24 octobre, certains aménagements sont encore trop peu efficaces cf. panneau « attention école » à l’approche du groupe scolaire Clignancourt caché par le store d’un café, sens interdit au niveau de la rue Clignancourt très peu visible….etc. ….et d’autres sont encore manquant cf. Aménagements visant à réduire la vitesse des automobiles, Aménagement des parking deux roues, Aménagement visant à réduire le volume de trafic dans la zone…..etc…etc.

    Notre constat, vous le savez, est qu’après l’aménagement du quartier Montmartre à l’Ouest et du bld Barbès à l’Est, alors qu’aucun plan d’aménagement significatif n’avait été envisagé de manière concomitante, notre quartier a pâti d’un report de trafic de ces deux zones générant de très importantes nuisances que nous ne connaissions pas auparavant.

    Notre volonté n’est donc pas d’éradiquer le trafic automobile dans le quartier mais de retrouver un plus juste équilibre et partage de l’espace urbain entre automobilistes et piétons.

    A l’approche du vaste chantier Quartier-Vert Goutte d’Or que vous allez lancer, nous souhaitons que la rue de Clignancourt et ses abords fassent l’objet d’un réel plan d’aménagement et nous tenons à votre disposition pour réfléchir sur ce sujet avec vos équipes.

    Très cordialement

    Toute l’équipe de Clign’Ensemble

    Répondre


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes