dimanche 28 mai 2017| 14 riverains
 

Logement social, un nouveau souffle pour Amiraux-Simplon

Plusieurs dizaines de logements sociaux ont été inaugurés, jeudi 3 juin 2010, quartier Amiraux-Simplon, dans le 18e arrondissement de Paris. Une vaste opération de réhabilitation immobilière, qui vise à donner un nouveau souffle à ce quartier longtemps oublié.

JPEG - 36.7 ko
Rue du Nord, architecture audacieuse pour appartements fonctionnels et lumineux.

43 logements sociaux et 11 ateliers pour artistes et musiciens ont été inaugurés, jeudi 3 juin 2010, quartier Amiraux-Simplon, dans le 18e arrondissement de Paris. Une étape. Le projet global prévoit au total 117 logements sociaux. L’opération de réhabilitation de l’habitat dans ce secteur est de grande ampleur. Coincé entre le boulevard Ornano, la rue Ordener et les voies ferrées de la gare du Nord, Amiraux-Simplon est un quartier enclavé du 18e. Méconnu aussi. Il a même eu longtemps mauvaise réputation.

Ruelles pavées, maisonnettes, commerces (surtout côté rue Clignancourt) Amiraux-Simplon ne manque pourtant pas de charme. L’opération de réhabilitation conduite par la Ville de Paris, la mairie du 18e et la Siemp (Société immobilière d’économie mixte de la Ville de Paris, qui gère 9 500 logements sociaux, dont près de la moitié à Paris) vise à redonner du lustre au quartier. Et l’affaire est plutôt bien engagée. Plusieurs cabinets d’architectes ont planché sur la question. Résultats : pas d’uniformité dans les constructions, toutes bâties selon les dernières normes environnementales en vigueur.

JPEG - 40.4 ko
Ateliers d’artistes, rue Emile-Chaîne.

Les immeubles prennent parfois la forme de cubes, rue du Nord, en particulier. Ailleurs, rue Emile-Chaîne, le bois domine. La rue suivante, le béton est mis en valeur. Quand ils pouvaient être conservés, les vieux immeubles parisiens ont été réhabilités. Cette diversité architecturale, qui peut froisser au premier regard, tord le cou aux idées reçues : le logement social, loin de la monotonie architecturale, peut aussi être beau. « Une manière de se faire plaisir, a expliqué Daniel Vaillant, maire du 18e, à l’issue de la visite. Dans ce quartier, nous réorganisons la vraie ville, là où elle était en perdition. »

Fidèle à sa stratégie de mixité sociale, la mairie a souhaité mélanger les familles. PLUS, PLA-I et PLS toutes les catégories de logements sociaux sont concernées par l’opération. « Ce travail nous permet d’éviter la ghettoïsation du 18e, a souligné Daniel Vaillant. Nous devons injecter de la mixité au sein du social. » Le maire en a profité pour rappeler que l’objectif de la municipalité était d’atteindre 25 % de logements sociaux dans l’arrondissement (11 000 demandeurs patientent dans le 18e).

JPEG - 39.7 ko
11 000 familles attendent un logement social, dans le 18e arrondissement.

Rue du Nord, en avisant plusieurs banderoles réclamant que la voie demeure piétonne, l’édile a précisé plusieurs points : « Le moment venu, il sera souhaitable de faire de ce lieu un quartier vert. Mais on ne peut pas en chasser totalement la voiture. La rue Emile-Chaîne sera piétonne. Pour le rue du Nord, rien n’est décidé. »

Lire aussi sur le même sujet :
- Logement social : politique et objectifs dans le 18e arrondissement

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:

1 commentaire

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes