jeudi 25 mai 2017| 28 riverains
 

La formation d'éco-citoyens au service de la propreté

Le 18e arrondissement de Paris souhaite devenir un quartier pilote dans l’enseignement de l’éco-citoyenneté. C’est la volonté affichée par Félix Beppo, adjoint au maire du 18e, qui a présenté le 3 mai 2010 le nouveau plan de propreté de l’arrondissement.

JPEG - 45.5 ko
En matière de propreté, « nous essayons d’ajuster les besoins en fonction des particularités de chaque quartier de l’arrondissement », explique Félix Beppo, adjoint au maire du 18e.

En matière de propreté, la mairie du 18e arrondissement de Paris souhaite travailler auprès des scolaires. « Nous voulons réfléchir, avec les enseignants, à l’éco citoyenneté », explique Félix Beppo, adjoint au maire du 18e chargé de l’espace public. La mairie du 18e aimerait mettre en place des opérations de prévention, menées sur le long terme, à l’instar de la sécurité routière : « Les actions actuelles sont trop ponctuelles : les explications sur le tri ne suffisent pas. Pour les compléter, nous pourrions par exemple envisager d’expliquer ce que devient un déchet. » Un diplôme d’éco-citoyen ponctuerait la formation dispensée tout au long de l’année. « A l’échelle parisienne, nous voulons être pilote sur ces questions-là », précise-t-il.

Ces actions de prévention visent à s’attaquer au problème récurrent, dans le 18e, de la propreté. L’arrondissement est parfois considéré comme l’un des plus sales de la capitale. Et ce, malgré le travail quotidien de 450 agents. « Le 18e est le troisième arrondissement le plus peuplé, il concentre énormément de commerces et une attractivité touristique considérable, justifie Félix Beppo. Nous sommes plus exposés que des arrondissements qui n’ont ni cet attrait, ni ces activités importantes. »

JPEG - 50.1 ko
Le 18e arrondissement est parfois considéré comme l’un des plus sales de la capitale. Et ce, malgré le travail quotidien de 450 agents.

Pour faire face à ces particularités, la mairie du 18e a lancé un nouveau plan de propreté, présenté au conseil d’arrondissement du 3 mai 2010. Depuis l’année dernière, en effet, la Ville de Paris a souhaité déconcentré partiellement la gestion de la propreté : les mairies des arrondissements sont donc invitées à se saisir du problème.

Dans le 18e, le premier volet de ce plan consiste à améliorer la communication entre le terrain et les services de propreté. « Nous essayons d’ajuster les besoins en fonction des particularités de chaque quartier de l’arrondissement, indique Félix Beppo. L’objectif est la réactivité des services. » Des commissions propreté, mises en place dans les huit conseils de quartier, sont chargées d’établir un « diagnostic propreté », de proposer un plan d’action avec des priorités, et d’évaluer l’avancée de ce plan. « Dans une démarche de démocratie participative, il s’agit de faire participer la population dans cette lutte pour la propreté », précise l’adjoint chargé de l’espace public.

La prévention est au centre du deuxième volet du plan. Depuis quatre ans, des « opérations coordonnées de nettoyage approfondi » sont menées. Ces opérations se déroulent une fois par an, dans chacun des quartiers. « Pendant une semaine, dans un quartier, tous les services qui concourent à l’entretien de l’espace public interviennent au même moment pour que la rue soit propre, qu’en matière de voirie, les trous soient bouchés, etc., explique Félix Beppo. On en profite pour sensibiliser la population sur la propreté et sur les sanctions qu’elle encourt à salir. » Des sanctions qui sont appliquées pendant la seconde semaine de ces opérations. « Depuis l’année dernière, nous relayons aussi ces actions dans les écoles, afin d’expliquer ce qui est réalisé », précise l’adjoint socialiste.

Enfin, le troisième volet est consacré à la répression. La mairie du 18e est parvenue à faire collaborer deux services : celui de Direction de la propreté et celui du Centre d’action pour la propreté de Paris. « Ce sont deux services de polices administratives, précise Félix Beppo, et leur coordination permet de mieux cibler les interventions et d’optimiser les moyens humains que nous avons. »

Agenda 2010 des prochaines opérations coordonnées de nettoyage approfondi :

-  du 23 au 29 juin : secteur de Clichy Grande Carrière/ rues Lamarck et Coysevox
-  du 8 au 14 septembre : entre les rues Custine et Mont Cenis
-  du 13 au 19 octobre : entre les rues Marcadet/Custine
-  du 17 au 23 novembre : entre les rues Philippe de Girard/Pajol
-  du 15 au 21 décembre : entre les rues Clignancourt/Boisnod

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:

4 commentaires
  • propreté 18, courage : y’a du travail !

    Répondre

  • La formation d’éco-citoyens
    au service de la propreté
    8 juillet 2010 06:52, par Voyageur

    C’est une intiative louable, et il faut esperer qu’avec le temps, les jeunes montreront aux anciens les meilleures regles de civilite.

    Parce que le plus gros probleme vient des adultes que l’on voit frequemment jetter des papiers, des cigarettes ou tout autre dechet directment sur le trottoir alors qu’il y a une poubelle a 10 metres !

    Je ne parle pas de ceux qui se soulagent contre les murs, laissant derriere eux une pertilentielle marque de leur ’territoire’ dans les rues annexes alors qu’il y a des toilettes publiques a 50 metres...

    Education, c’est la regle d’or du progres !

    Répondre

  • La formation d’éco-citoyens au service de la propreté 23 novembre 2010 17:45, par Constantion Karakitsoo

    malgré vos plans le 18e reste tjs sale............je ne voie nulle part information publique....et chaque réunion à la Mairie on entends les même rengains depuis des années, pour avoir un quartier propre il faut une vraie campaign de propreté !

    Répondre

  • La formation d’éco-citoyens au service de la propreté 30 janvier 2011 22:15, par victoria piplard

    J’ai moi même assistée à une réunion conseil de quartier il y a un an depuis rien de change, les rues du 18ème sont puantes d’urines, de détritus .... Je me bats tous les jours quand je vois quelqu’un jeter un papier ou autre....
    Je prends des risques...çà dérives souvent....

    A quand une police de la propreté, une Verbalisation est irrémédiable, on verbalise sans cesse les scooters et moto sur un trottoirs à 35e , et les gens qui ’pissent ne sont amendable... La répression , et agir sur le pote monnaie il y a que cela qu’il fonctionne. ;; ; On parle d’Europe , alors regardons les rues de nos voisins de ’l’Est’ et prenons exemples sur eux !!!!!!!!!!

    Eduquons les enfants mais les parents avant tout////

    Répondre


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes