jeudi 14 décembre 2017| 15 riverains
 

Clignancourt, Ramey, Muller : les palmiers de la concorde

Les trois palmiers sont le préalable à la création d'une placette végétalisée, espère l'association.L’association Clign’Ensemble a symboliquement planté trois palmiers, dimanche 15 novembre 2009, au milieu du carrefour Ramey, Clignancourt et Muller, dans le 18e arrondissement de Paris. Objectif : presser la municipalité de réaliser un véritable aménagement d’un secteur à la circulation anarchique.

JPEG - 40.5 ko
Les trois palmiers sont le préalable à la création d’une placette végétalisée, espère l’association.

Trois touches de vert au milieu de la grisaille urbaine. Posés sur le zébra au milieu du carrefour des rues Ramey, Clignancourt et Muller, les trois palmiers offerts, dimanche 15 novembre 2009, à la mairie du 18e arrondissement de Paris par l’association Clign’Ensemble ne passent pas inaperçus ! « C’est notre manière d’interpeller la municipalité sur le développement anarchique de la circulation dans le quartier, explique Alain Sitbon, président de l’association. Quelques aménagements ont été réalisés, mais les questions de fond ne sont pas résolues. L’endroit est toujours aussi dangereux, en particulier pour les écoliers. »

JPEG - 43.4 ko
Alain Sitbon, président de Clign’Ensemble, dévoile les palmiers aux riverains.

Clign’Ensemble se bat pour un véritable aménagement d’un secteur coincé entre la Butte Montmartre et le boulevard Barbès. « Ces palmiers sont pour nous un préalable à la conception par la mairie d’une placette verte, qui remplacerait l’affreux zébra que personne ne respecte, » souligne Alain Sitbon. L’association a cassé sa tirelire pour acheter les arbres : « Presque mille euros, au total, précise le président. Désormais, nos caisses sont vides. » Un retour sur investissement serait donc le bienvenu, « la mairie doit bouger ».

JPEG - 49.7 ko
La mairie ne fera pas enlever les arbres par les services de la voirie.

L’opposition municipale est déjà sur les rangs et se penche avec bienveillance sur le dossier. Roxane Decortes, élue UMP du 18e, est arrivée la première sur les lieux. « D’un point de vue circulation, c’est n’importe quoi ce quartier, a-t-elle souligné. La mairie doit entendre les revendications de ses habitants. » Felix Beppo, adjoint au maire du 18e arrondissement, chargé de l’espace public, ne s’est pas dérobé. Attendu comme le messie, par l’association, il a essuyé les reproches des riverains pendant une heure. « Mais il a joué le jeu, explique Alain Sitbon. L’élu s’est engagé sur un programme d’aménagement qui verrait le jour en 2010. Il devrait nous rencontrer avant fin 2009, afin d’établir un calendrier. » Quant aux palmiers, l’élu a indiqué qu’il ferait le nécessaire pour qu’ils ne soient pas enlevés par les servies de la voirie.

Lire aussi sur le site :

- Rue Clignancourt, la sécurité des écoliers en question

- Les gilets de la colère, rues Muller et Clignancourt

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:

3 commentaires
  • Clignancourt, Ramey, Muller :
    les palmiers de la concorde
    17 novembre 2009 10:48, par Cécile

    La Concorde à Montmartre, quelle belle rencontre géographique et historique ! On les aime, on les adore déjà, nos palmiers. Bravo à l’équipe de Clign’Ensemble pour cette belle idée ainsi qu’aux responsables de la Mairie présents et à l’écoute. C’est ainsi que les choses et les gens bougent le mieux : ensemble. Bon vent dans les palmes à tous !
    Cécile, une riveraine

    Répondre

  • Bravo à l’association Clign’ensemble...
    "Cher Monsieur le Maire vous savez le faire : montrez votre réactivité sur les problèmes évoqués (sécurité, propretés, aménagement). En plus de nos enfants, c’est aussi tant de monde qui arrive station Chateau Rouge pour remonter visiter Montmartre et traversent cet axe Clignacourt, il en va de l’image entière du 18ème arrondissement. Nous avons encore confiance....Merci !

    Répondre

  • Clignancourt, Ramey, Muller :
    les palmiers de la concorde
    24 novembre 2009 13:58, par Philippe Le Gallo

    Bravo pour cette mobilisation. Les habitants de la rue de Clignancourt (quartier Simplon) se mobilisent pour garder leur "quartier Tranquille" acquis de haute lutte, il y a dix ans et remis en question par la mairie qui veut réintroduire la circulation de transit vers Paris. Bon courage. Rien n’est jamais acquis tant la pression des automobilistes est forte et les élus complaisants. Nos intérêts convergent. Limiter la circulation de transit dans les quartiers périphériques c’est la réduire pour les quartiers plus centraux. Association Mieux Vivre au Simplon

    Répondre


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes